Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lettres parisiennes d’un révolutionnaire poitevin

 | 
Pierre Dubreuil-Chambardel

Publication introduite et annotée des lettres

38 – Lettre du 27 juillet 1793

Texte intégral

1Après un mois d'absence dû à un "envoi en mission", Pierre Dubreuil Chambardel reprend sa correspondance avec ses enfants. Il aborde des sujets aussi divers que la guerre en Vendée, la constitution, la révolte fédéraliste ou l'arrestation du général Custine. Qu'en est-il exactement en cette fin du mois de juillet ?

  • 1 A Montagnon, Les Guerres de Vendée 1793-1832, Paris, p 104-106.

2Après leur premier échec grave devant Nantes le 29 juin qui a d'ailleurs coûté la vie à Cathelineau, la Vendée, démoralisée par la mort de son chef et désorganisée par le retour des soldats-paysans dans leur foyer pour les grands travaux, connaît une période d'accalmie. Cependant des combats se poursuivent ici et là. Ainsi, ils font de nouveau face aux troupes républicaines à Châtillon, entre le 3 et le 5 juillet. De violents combats s'engagent et après avoir pris la ville, les républicains en sont expulsés par les Vendéens qui s'en rendent maîtres. Les patriotes sont à nouveau battus à Vihiers le 18 juillet et refoulés au Nord de la Loire1.

  • 2 J Godechot, La Révolution Française. Chronologie…, op. cit. p 144-145.
  • 3 A Mathiez, La Révolution Française, op. cit., Tome III, p 16.

3Parallèlement, l'action fédéraliste devient plus vive. Le 12 juillet, Toulon imitant Marseille entre en rébellion ; tandis que le 13, "L'Ami du Peuple", Marat, est poignardé par une jeune Caennaise, Charlotte Corday. Il est rejoint au Panthéon des martyrs de la Montagne par le Lyonnais Châlier, guillotiné le 17 juillet2. Mais le danger d'une jonction des rebelles marseillais et nîmois avec les Lyonnais, est écarté grâce à l'action du général Carteaux qui refoule les marseillais vers le sud et s'empare d'Avignon le 25 juillet3. En Normandie, l'armée girondine regroupée par Buzot et dirigée par Wimpfen est repoussée à Pacy-sur-Eure le 13 juillet. Tout espoir fédéraliste de reconquête de la France s'évanouit donc.

4A Paris, le référendum sur la constitution eut lieu au début du mois de juillet et du 14 au 21 juillet dans la majorité des départements. Cependant, ceux où sévissait la guerre civile ou étrangère, comme les Pyrénées Orientales ou la Vendée, ne votèrent que beaucoup plus tard, souvent après la proclamation des résultats le 10 août ! Elle fut approuvée par 1 801 918 oui contre 11 610 non. Mais la Convention repoussa son application à la paix, elle ne fut donc jamais mise en pratique.

5Dans la capitale, les Enragés, à la faveur du mécontentement populaire dû aux problèmes de subsistances, sont de plus en plus influents, le Comité de Salut Public est renouvelé le 10 juillet. Cambon et Danton sont écartés tandis que Saint-Just, Couthon et Hérault de Séchelles sont réélus. Le 27 juillet, Robespierre y entre dans un contexte économique, social et militaire particulièrement inquiétant.

Paris ce 27 Juilliet 1793 lan 2e dela République

  • 4 Pour palladium
  • 5 Peu probable.car la Gironde fait partie des départements où les votes négatifs furent nombreux. D'a (...)
  • 6 Pourtant Lyon résistera jusqu'en octobre 1793.

Mon cher Chambardel[,] àma rantré àParis après un mois dabsance ayant esté envoyé en commission dans lansienne province de Brie[,] jai trouvé ta lettre par laquelle tume dit navoir point fait le voiage de Niort mais estre sur lepoint de lefaires[.] Je cerai bien aize que mon affaires avec le citoyens Lambert soit terminé cart ci malheureuzemant lennemi entroit àNiort cela pouroit me faire éprouvé quelque dézagrémant[.] Je vient daprandre léchèque qua éprouvé nos troupe àChâtillon, qui on esté obligé dece replier àPartenai et St Maixant[,] vous neste donc pas encorre àcouvert de linvasion de lennemi[.] Juste ciel que dennemi àcombattre et desans qui coullera encorre[ !] Tous ceconjure pourtrair et détruire la liberté[ ;] elle ceconservera cette liberté et tous les traîtere pairiron[.] La constitution est lepaliaume4 qui effraie tous les ennemi du biens public, elle est accepté dans la grande majoritté de la République[.] Journellemant la Convantion resoit lacceptation des différante commune[,] canton[,] distric et départemant qui jure tous desacrifié jusque ladernière goûte de leure sans pour le maintiens dela République une et indivisible[.] La ville de Bordeaux que lon crainioit estre enplène révolte5 vien de laccepter[.] Lion cerepant àcequil ceparaîs davoir donné dans lefaux delintrigue qui les avoit mis en estats de révolte6, les intrigand non que un tamps et leure lâche maneuvre son déjoué[.]

  • 7 Les preuves qui établissent ses rapports avec les Austro-Prussiens étant établies, Custine est arrê (...)

Je tefais passer leraport du Comitté deSalut Public parlequel tu connaistra touts linfamie des trante deux manbres de la Convantion mis en arestation qui ceson sauvé et répandu dans les départemant poury mettre touts àfeu et àsans[.] Plusieurs autre on lâchemant embandonné leure poste et onfuit pour opérer sil lepouvais la pertte de la liberté[.] Plusieurs aussy premier leure fuitte on esté mis en arestation[.] Tous ces monstre dècetructeur de leure patrie sureporteron lejuste prix de leure forfaits[.] Jeudy il fut aresté auPalais Royal aumoins trois cent nommes sucepect qui Jure conduit àlAbaïe[.] Le général Custine en qui on avoit tant deconflance est enestats darestation7, ily a lieux de crindre quil ne soit un segond Dumourier[.] Tant que nous auron de cette hordre de cidevant dansnos armées nous ceront mal servi et nos brave déffenseur assasigné[.] Ily a lieux de croire que dans lecourani dumois prochain que les assamblées primaires ceréuniron pour nommer des député pourformer lecorps législatifs qui doit succéder à la Convantion[.] Jattant avec une douce impasiance cet heureux momant qui mefoumira larantré de mais foie, rantrëe dautant plus chère quelle me portera où mon coeur aspire, avec cette satisfaction pure davoir remplis matâche et mais devoirs don rien napu mefaire écarté[.] Jai pris beaucoup depart àlafins du malheureux Poniot[.] il mais dû par lui une somme de cent livres pour blé que je lui avez fourni surquoi il lavoit laché entre mins des aconte pour service,[.] Dit mille chose honneste demapart àmadame Raimot, jambrace ta famme et tes enfans et suis tout àtoi ton véritable ami.

Pierre Dubreuil Chambardel

Notes

1 A Montagnon, Les Guerres de Vendée 1793-1832, Paris, p 104-106.

2 J Godechot, La Révolution Française. Chronologie…, op. cit. p 144-145.

3 A Mathiez, La Révolution Française, op. cit., Tome III, p 16.

4 Pour palladium

5 Peu probable.car la Gironde fait partie des départements où les votes négatifs furent nombreux. D'autre part, la pacification de Bordeaux ne se fera qu'en Septembre 1793.

6 Pourtant Lyon résistera jusqu'en octobre 1793.

7 Les preuves qui établissent ses rapports avec les Austro-Prussiens étant établies, Custine est arrêté dans la nuit du 21 au 22 juillet 1793 pour complicité avec l'ennemi. (A Mathiez, op. cit., p 27). Il sera guillotiné le 28 août 1793. (J Godechot, La Révolution Française Chronologie …, op. cit. p 301).

© Presses universitaires François-Rabelais, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable