Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lettres parisiennes d’un révolutionnaire poitevin

 | 
Pierre Dubreuil-Chambardel

Publication introduite et annotée des lettres

22 – Lettre du 7 décembre 1792

Texte intégral

  • 1 Albert Soboul, Le Procès de Louis XVI, Paris, Julliard, 1966, p 84.
  • 2 J. Godechot, La Révolution…, op. cit., p 124.

1Alors que dans ses dernières lettres Pierre Dubreuil Chambardel se préoccupait de la santé de son fils, c'est désormais sa belle-fille qui est alitée et dont la santé l'inquiète. Ce mot rapide, s'il a pour objet de demander des nouvelles de la malade, permet aussi à notre épistolier d'envoyer des assignats et surtout d'évoquer le jugement de Louis XVI et les longues séances de la Convention. Il est vrai que la découverte, le 20 novembre, d'une armoire de fer contenant des documents accablants pour le souverain, a relancé les débats avec vigueur. Cette armoire est en fait un placard pratiqué sur ordre de Louis XVI par le serrurier Gamain dans une paroi du château. Roland, averti par l'artisan, a eu l'imprudence de faire ouvrir l'armoire sans témoin et d'apporter lui-même à l'Assemblée les papiers qu'elle contenait. La Commune dont le renouvellement s'est fait fin novembre au profit des Montagnards, n'hésitera pas par la suite à l'accuser d'avoir fait disparaître les documents compromettant ses amis girondins1. Les pièces découvertes constituent autant de preuves indéniables de la culpabilité du roi. Ainsi, sa correspondance avec Mirabeau est mise à jour en même temps que ses relations avec les émigrés et les chefs ennemis. Il n'est désormais plus possible d'éviter le procès et le 3 décembre 1792, la Convention décide qu'il aura lieu et qu'elle jugera elle-même le roi. Le 6 décembre, elle décrète que "Louis Capet sera traduit à la barre pour y subir son interrogatoire". De plus, sur proposition de Marat, il est décidé que tous les scrutins auront lieu par appel nominal et à voix haute2. Les Montagnards obtiennent donc ce qu'ils souhaitaient et leur influence va s'accroissant. Ainsi, la commission, nommée le 21 novembre pour inventorier les pièces de l'armoire de fer et au sein de laquelle la Montagne est largement représentée, se voit chargée le 6 décembre de dresser dans les plus brefs délais l'acte d'accusation de Louis XVI. Incontestablement, les Montagnards ont l'avantage et de la défensive où ils s'étaient confinés jusqu'alors passent à l'offensive.

Paris onze heure dusoir 7 xbre 1792.

  • 3 C'est le 11 décembre que Louis XVI comparaît à la barre de la Convention. (A. Soboul, Le Procès.., (...)
  • 4 Pierre Dubreuil Chambardel travaille au comité des finances et à celui des assignats et de la monna (...)

Mon cher Chambardel[,] ta lettre sucepant unpeu mais inquiétude surla cituation de ton espouze sans cepandant totallemant diciper entièremant mais crinte, ne manque donc pas chaques courier de merandre conte des prograis de sonrétablicemant citu veux me satisfaire[.] Tutrouveras cijoint pour 60" depetitte coupure de 10 et 15 sols[,] je tanferai passer autant pourmardy prochain et je réponderai àtous les article deta lettres nayant point le tans cesoir étant pressé demecoucher par lebesoin demais yeux[.] Tous les jours il est question dujugement du traîtere Louis seize[,] il doit estretraduit àlabare mardy pourysubir uninterocatoire3, Lon crin quelque mouvemant populaire[.] Nos séance son dudepuis 10 heure jusquà 6 heure et après dîner aller 4 faix parsemames aucomitté4[.] Juge combien on peut avoir detamps àsoi, embrasse lapauvre malade et sonfils pour moi et que aussy tost quelle poura écrire quelle merassure enmécrivant elle mesme[.] Je suis ton véritable amy.

Pierre Dubreuil Chambardel

Notes

1 Albert Soboul, Le Procès de Louis XVI, Paris, Julliard, 1966, p 84.

2 J. Godechot, La Révolution…, op. cit., p 124.

3 C'est le 11 décembre que Louis XVI comparaît à la barre de la Convention. (A. Soboul, Le Procès.., op. cit., pl 14 à 120).

4 Pierre Dubreuil Chambardel travaille au comité des finances et à celui des assignats et de la monnaie.

© Presses universitaires François-Rabelais, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable