Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lettres parisiennes d’un révolutionnaire poitevin

 | 
Pierre Dubreuil-Chambardel

Publication introduite et annotée des lettres

15 – Lettre du 15 septembre 1792

Texte intégral

  • 1 JP Bertaud. op. cit., p 176.

1Après le choc causé par la prise de Verdun et les massacres perpétrés dans les prisons parisiennes, que Pierre Dubreuil Chambardel s'attache à justifier, l'agitation politique est à son comble. Les assemblées électorales s'étant réunies le 2 Septembre, les nominations des députés à la Convention sont connues dans la première quinzaine du mois. Pierre Dubreuil Chambardel apprend à son fils sa réélection. Une géographie électorale commence dès lors à se dessiner opposant Paris et les départements envahis, de tendance montagnarde, au reste de la France plus girondine. De manière générale, le taux d'abstention a été élevé (environ 80 %), ceci étant probablement dû à la guerre, à la soudaineté des élections, à la difficulté d'en saisir l'enjeu exact, à l'hostilité de beaucoup au tournant pris par la Révolution, ou tout simplement à la peur1. L'antagonisme Montagne-Gironde prend une nouvelle ampleur et, s'il n'est pas encore affiché ouvertement, tous les coups sont pourtant permis. Danton et Roland ne s'en privent d'ailleurs pas. Tous les deux, membres du Conseil Exécutif, sont en constante opposition et cherchent tous les moyens pour influer sur les élections en cours.

2Cette atmosphère éruptive est encore accentuée par des préparatifs militaires menés rondement, destinés à enrayer les échecs que subit l'armée révolutionnaire. Dès le 4 Septembre, celle-ci relève la tête en résistant aux sièges de Thionville et de Metz. Tous les moyens sont mis en oeuvre pour que l'élan patriotique entraîne une victoire durable. Ainsi les réquisitions systématiques de grains pour l'armée sont autorisées par le Conseil Exécutif.

3En même temps qu'il participe à la mobilisation générale des esprits, Pierre Dubreuil Chambardel continue à être préoccupé par des problèmes de gestion domestique et prodigue de nombreux conseils à son fils.

Paris le 15 7bre 1792.

  • 2 Néologisme qui signifie "scélérate".
  • 3 Commissaires envoyés dans les départements par le Conseil Exécutif afin d'accélérer les levées d'ho (...)
  • 4 Chiffre qui paraît exagéré : le total des troupes autrichiennes et prussiennes est d'environ 100 00 (...)

Voilà donc tous mais projet[,] mon cher Chambardel[,] et mais vifs dézirs deme raprocher devous pour jouir de latranquilitté que mon âge et masanté exige [,] ranversée par lépoque insertaine demon retour et marantré dans mais foié[.] Une lettre de monsieur lévesque[,] présidant de lassamblée éllectoralle manonce que jay esté nommé lun des députtè à la Convantion nantionalle[.] Quelques glorieux que soit laconfiance connais eu en moi en mainvestisant dun tel poste [,] il faut que lamour demais concitoins et lintérest général soit aussy profondémant gravé dans mon coeur pour avoir mis tous à lécart[.] La pureté demais sentimant et lamour dubien me fait tout sacriffié pour ma patrie[ :]mon repos, mavie mesme sil le faut pour le mintient de la liberté et légalitté[.] Voilà la ferme et inébranlable résolution dans laquelle je suis pour démontré àmais commettant combien je connais leprix de Iheure haute considération. La tranquillité commance àrenaîstre àParis[.] Après les ruisseau desans qui oncoullé ily a lieux decroire que les indignies ennemy dubien public enfouiron Iheure rage et Iheure vaint effort[.] Touttes larace célatrisse2 des non a sermanté éprouve lesort que méritte tous Iheure forfait[.] Ily a lieux decroire que lampire cera bien tost purgé de tous ces moncetre[.] Il est incroiable le nombre de garde nantioneau armé équipé qui vient tous les jours défilé et prêté Iheure sermant à lassamblée de nerevenir quavec la victoire[,] il parte sur lechamps pour les frontière[.] On estime que nostre armée et nos garnisons ceront composé dun million dhomme[.] Avec de tel soldats rempli dardeur et àe courage la […] est assuré[.] Surtout nayant plus àcombattre que contre laligue dudehors qui jusquà présent nous aforcé àla déffencive mais nos brave généraux insi que nos commissaire3 nous fond espérer que les chose changeronts de fasse[,] quaprès nous aitre tenu sur la dèffancive il forceront lennemi de citenir àson tour et de les faire repantir davoir soullié la terre delà liberté,[.] On dit Iheure arivé de 130 mille homme et une autre dans lampirede 80 mille homme4. Les camps de Paris, Chalon et Soison enforme tous les jours pour les recevoir lorsquil Iheure plaira venir ce promener àParis.

  • 5 Le district est géré par un Conseil Général composé de douze membres qui nomment un directoire perm (...)
  • 6 Loi précisant que la contribution foncière serait payée dès l'année 1791 et fixant les modalités de (...)

Jay fait passer jeudy dernier une réclamation au directoire du distric5 de St Maixant sur les vexation que jé prouve des municipalitté dAvon et Bougon[.] Vavoir cest MrMr et Iheure demande ce quil faut payé pour ceconformer audécret du 17 mars 17916 et les prie de tedonner àlire maréclamation pour en cézir les prit et ticonformer[.] Ne pert pas devue cette affaires, tu vera monsieur Riche et lui représentera que voilà location deme prouvé quil est mon amy[.] Il le doit dautantplus queje le méritte par les sentimants quejay pourlui et que mais réclamations nesonfondé quesur la plus juste justice[.] Tu le prira dete tracer le chemain quil faut que tutienne[.] Insertain sil est àSt Maixant ou Pamprou, jay écrit à Mr Bellot pour remettre audirectoire ma réclamation[.] Dis lui mille chose honnette dema part inci quàtous nos amy[.] Ne sois point négligant àminformer de ce que tua fait et comme les chose cepasse[.] Icy il plus touts les jours[,]je présume que vous éprouvé lemesme tans parconséquand que vos grin resteron abattre à Ihiver prochain car il nefaut pas perdre de vue desener pour cuillir lan prochain[.]Je vous embrasse tous du meilleur de mon coeur suis ton amy[.]

Pierre Dubreuil Chambardel

  • 7 Terme du parler local qui désigne probablement une plante, dont le nom ne nous est pas connu.

Noublie pas à manvoié un homme qui sache semer de la minouette7.

Notes

1 JP Bertaud. op. cit., p 176.

2 Néologisme qui signifie "scélérate".

3 Commissaires envoyés dans les départements par le Conseil Exécutif afin d'accélérer les levées d'hommes en renforçant l'élan de défense nationale.(A Mathiez, op. cit., p 63.).

4 Chiffre qui paraît exagéré : le total des troupes autrichiennes et prussiennes est d'environ 100 000 hommes auxquels se joignent environ 9 000 émigrés.Mais lors de la bataille de Valmy, les Prussiens ne dépassaient pas 34 000 hommes (G Lefebvre, op. cit., p273)

5 Le district est géré par un Conseil Général composé de douze membres qui nomment un directoire permanent de quatre citoyens choisis parmi eux. (J Godechot, Les Institutions de la France sous la Révolution et l'Empire, p 105-106).

6 Loi précisant que la contribution foncière serait payée dès l'année 1791 et fixant les modalités de la levée.

7 Terme du parler local qui désigne probablement une plante, dont le nom ne nous est pas connu.

© Presses universitaires François-Rabelais, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540