Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lettres parisiennes d’un révolutionnaire poitevin

 | 
Pierre Dubreuil-Chambardel

Publication introduite et annotée des lettres

1 – Lettre du 28 octobre 1791

Texte intégral

1L'Assemblée nationale législative siège depuis moins d'un mois, puisque la première séance a eu lieu le 1er octobre 1791. Pierre Dubreuil Chambardel est donc arrivé à Paris depuis peu de temps et a pris ses nouvelles fonctions de député.

  • 1 J Vidalenc, Les émigrés français 1789-1825, Caen, 1963, p 28-29.

2Dans cette lettre adressée à son fils, ses préoccupations sont diverses et vont des problèmes de gestion domaniale à la grossesse de sa belle-fille. Le thème central concerne les discussions de l'Assemblée sur le sort des émigrés et des prêtres insermentés. Le destin de ces derniers ne sera scellé qu'au cours du mois de novembre 1791. Le 9, un décret les déclare suspects et leur intime l'ordre de rentrer en France, avant le premier janvier 1792, sous peine d'être poursuivis et de voir leurs biens sequestrés1. Le 29 du même mois, un nouveau décret est voté contre les prêtres réfractaires, leur enjoignant de prêter serment. S'ils s'y refusent, ils seront considérés comme suspects. Le roi opposera d'ailleurs son veto à ses deux décrets, ce qui ouvrira brutalement son premier conflit avec la Législative.

  • 2 Probablement le notaire de Pierre Dubreuil Chambardel
  • 3 Pierre Dubreuil Chambardel a acquis une métairie à Bourleuf qui appartenait à Mr Mangou.
  • 4 Baillarge : variété d'orge qui se sème au printemps.
  • 5 Un des trois impôts directs de la fin de l'Ancien Régime
  • 6 Le signe " signifie livre.

Je resoit mon amy dans cemomant la lettre qui maprand que vous jouisse dunnent bonne santé[.]Je ne puis tant dire autemps de la mienne[.] un gros rume me donnant la fièvre, je ne cest cequil en résultera[.]Je suis bien aize que tuafiny avec mr Richard2 [,] sandoute que tu aura tiré quittance,[.] je suis faché de Melle mais bien aize dun autre costé [par] crinte destre gêné,finy avec mr Mangou3 [,] cy celate genne tu mêle marquera acette fins que je te fasse passer du papier ayant change à 20 pour cens[.] Je dézirerai que leconte avec Mr Bonneau fut finyf[.] aussy tost quil cera réglé tuman donnera avis.[.] Mr Larchiprest est bien inquet pour 18 mizérable franc, voit Mr St Jean de la Mothe pour terminer pour les huit charge de bailarge4 que lui doit Mr Laperche[.] Laperche a payé à Mr St Jean surquoi il faut tenir conte cequil peut avoir payé en 20e5 pour moi[.] Tu sai que leprix de cette bailarge aesté réglé a 24" ce qui fait 192"6.

  • 7 Sa belle-fille est enceinte.

Le petit billiet deta famme me flate inflnimant, masure quelle socupe quelquefoi demoi[.] Son souvenir maucupe agréablement[,] assure la je te prie quelle mais toujours présente et que mon absance me fait santir combien je luy suis attaché, je dézire égallemant a prandre un succè heureux deson estats7 pour partagé cesentimant entre elle et son enfans,[.] Lasamblée est fort aucupé pour donner des loix aux émigrations et au prestre nonasermanté quiforme de grand trouble dans le royaume[.] Lepain esy auguemanté icy detrois deniers cequi fait murmurer le peuple[.] Tu doit avoir beau pour cemer cart nous avons euicy de leau et mintenant dubeau[.]

Adieu monamy croit moi avec tous les sentimant deton véritable amy.

Pierre Dubreuil Chambardel

Talettre aéprouvé [du] retard parceque tu amis rue Boucherie aulieu de rue Bouchère.

Paris ce 28 8bre 1791.

Notes

1 J Vidalenc, Les émigrés français 1789-1825, Caen, 1963, p 28-29.

2 Probablement le notaire de Pierre Dubreuil Chambardel

3 Pierre Dubreuil Chambardel a acquis une métairie à Bourleuf qui appartenait à Mr Mangou.

4 Baillarge : variété d'orge qui se sème au printemps.

5 Un des trois impôts directs de la fin de l'Ancien Régime

6 Le signe " signifie livre.

7 Sa belle-fille est enceinte.

© Presses universitaires François-Rabelais, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540