Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ville, espace urbain et archéologie

 | 
Henri Galinié

Glossaire

Texte intégral

1les termes du glossaire ne sont pas présentés dans lordre alphabétique. Ils sont regroupés de façon thématique.

2Compréhension. La recherche, par interprétation ou spéculation, du sens visé d’une activité sociale*, l’établissement de la fin visée (Weber). Rapportée au passé, la compréhension peut se donner pour objectif de distinguer la fin recherchée, visée -masquée par les transformations subies ultérieurement- du résultat observable que, par postulat, on considère distinct de la fin initialement visée (Elias).

3Par compréhension, on entend l’identification des déterminants de l’activité sociale, de façon rationnelle en finalité ou en valeur, de façon traditionnelle et non leur explication*. L’ensemble des règles*, écrites ou non dites, qui déterminent le comportement social.

4Activité sociale. Le terme est emprunté à Max Weber, le concept adapté et simplifié. Toute action orientée significativement en fonction de l’existence et du comportement d’autrui, dans une orientation semblable. Autrui signifiant aussi bien des individus connus qu’une multitude indéterminée et totalement inconnue.

5Par activité sociale, il faut entendre une action qui dépasse le cadre de l’intimité et qui est marquée par les conditions propres d’interdépendance de l’activité des individus, au sens où l’entend Elias. L’activité sociale, à différents niveaux, se déroule dans les limites qu’imposent à une activité les liens d’interdépendance* entre composantes sociales*. On n’entend pas par activité sociale une activité influencée par autrui, donc par imitation, ou conditionnée par la présence d’autrui, donc par réaction mais une activité confrontée à celle d’autrui orientée dans une même direction, ici le fonctionnement.

6Pour M. Weber, l’activité sociale peut être déterminée de quatre façons, dont on retiendra trois, utiles au propos considéré :

  • de façon rationnelle en finalité, par des attentes vis-à-vis du comportement des objets du monde extérieur ou de celui d’autres hommes, en transformant ces attentes en conditions, en contraintes ou en moyens pour parvenir rationnellement aux fins propres visées ;
  • de façon rationnelle en valeur, par la croyance en la valeur intrinsèque inconditionnelle, d’ordre éthique, religieux ou autre d’un comportement qui vaut pour lui-même et indépendamment de son résultat ;
  • de façon traditionnelle, par coutume invétérée. Par reproduction des comportements. A la limite de l’action orientée significativement, du sens, de la fin visée.

7Dans la réalité, ces catégories de déterminants sont perméables l’une à l’autre.

8Règle. Contrainte ou ensemble de contraintes, explicites ou implicites qui déterminent l’activité sociale des composantes sociales dans un domaine particulier. L’ensemble des règles est un élément constitutif de l’effet de structure au même titre que la loi sociale* (Elias, Bourdieu).

9Interdépendance. L’activité sociale des composantes sociales est réglée par les liens particuliers. Les modalités de fonctionnement de ces liens, la structure de ces liens, définissent le caractère spécifique d’une société. L’interdépendance des liens ne cesse de se modifier sous le jeu des tensions engendrées l’activité sociale (Weber, Elias, Bourdieu).

10Fonctionnement. Situation particulière et transitoire, créée selon des configurations multiples, dans laquelle se déroule l’activité sociale de composantes multiples à des fins diverses, mais interdépendantes. L’étude du fonctionnement s’applique à des configurations statiques, à des échelles de temps diverses selon les sources mobilisées.

11Auto-fonctionnement. Situation particulière et transitoire, selon une configuration particulière, d’une des composantes sociales dont l’activité sociale est orientée selon une fin qui vise à son fonctionnement exclusif.

12Etats du monde. Système de référence, de valeurs dans lequel les composantes sociales inscrivent leur activité sociale. On admet qu’il existe simultanément plusieurs états du monde selon les composantes considérées, que ces états du monde sont en tension permanente, en interdépendance (Lévy, Godelier).

13Composantes sociales : individus*, sociations*, communautés*, institutions*, agrégations*.

14Individu, sociation, communauté, institution, agrégation. Ces termes prennent leur sens l’un par rapport à l’autre. Un individu peut agir comme sujet ou comme agent (d’une sociation, d’une communauté etc.). Une sociation définit le regroupement informel d’individus réunis dans une activité sociale qui peut être déterminée de différentes façons, activité non reconnue, non instituée. Une communauté regroupe des individus liés par une règle commune instituée. Une institution est composée d’individus représentant une autorité dépassant le cadre local, agissant au nom de cette autorité, dans un système hiérarchisé de compétences. Dans la réalité, un individu peut appartenir à plusieurs composantes. Une composante peut, à la fois être une communauté et une institution, tantôt l’une, tantôt l’autre, plutôt l’une plutôt l’autre. Une agrégation est formée d’un ensemble d’individus réunis à une fin particulière en dehors des cadres des sociations, communautés, institutions établies. La distinction entre sociation et agrégation s’effectue empiriquement selon que l’activité peut être caractérisée de façon rationnelle en finalité ou au contraire soit de façon rationnelle en valeur, soit de façon traditionnelle, par coutume.

15Configuration sociale. Définie par les liens d’interdépendance propres à la confrontation d’activités sociales simultanées observables (Elias). Les configurations sont multiples à un même moment, selon la question considérée. Elles sont en interdépendance. Elles peuvent être juxtaposées ou emboîtées.

16Configuration socio-spatiale. Lieu d’exercice de l’activité sociale d’une composante sociale, d’une configuration sociale (Di Méo).

17Loi sociale. Résulte à un moment précis, dans une situation précise de l’activité sociale qu’elle conditionne et qui en retour la fait évoluer (Weber, Elias, Bourdieu). Spécificité induite du mode de fonctionnement de la société, ici urbaine. Etablit un lien, un rapport dialectique entre fonctionnement et fabrique, compréhension et explication.

18Explication. la recherche par interprétation et spéculation, à partir de questions préétablies étrangères aux préoccupations exprimées, directement ou indirectement, par la société considérée, des mécanismes qui détournent l’activité sociale de sa fin visée, telle qu’établie en compréhension*, en connaissance du résultat observable (Elias). On assigne pour but à l’explication la mise en évidence des caractéristiques typiques et des processus (Weber).

19Fabrique. Processus par lequel l’interaction* entre société urbaine* et ville, dans sa réalité matérielle, espaces et territoires, produit un urbain spécifique en perpétuelle transformation.

20Société urbaine, société globale. 1) Dans la compréhension, l’auto-fonctionnement, le fonctionnement, la société urbaine est l’ensemble artificiel, utile à la recherche comme référence, des composantes observables. On postule (Elias) que la société dans son ensemble est incapable d’une activité sociale orientée significativement à son échelle. La notion de société n’est ici utile que dans la caractérisation d’un état du monde, et d’une recherche de définition d’une loi sociale propre au lieu considéré, la ville. Il en va de même, à d’autres échelles, pour la société globale. 2) Dans l’explication, la fabrique, la société urbaine est le moteur du changement opéré observable, la clef de l’ordre caché (Elias) qui préside au changement dans sa relation, qui dépasse individus, sociations, communautés, institutions, au réel, y compris à la matérialité de l’espace et de la ville, en interaction*. La société globale délimite le cadre, à une échelle supérieure, dans lequel la société urbaine considérée inscrit sa propre transformation.

21Interaction. Dans l’explication, la fabrique, relation entre la société urbaine et la matérialité de la ville, distincte de l’interdépendance.

22Effet de structure. Indépendant de l’activité sociale et de la loi sociale d’une société considérée. Résulte de l’activité sociale, de la transformation des fins poursuivies, des tensions, de la loi sociale (Elias) ici confrontées à la matérialité de la ville, à l’interaction.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540