Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Recherche et développement régional durable

 | 
Corinne Larrue

Session 1. Les problématiques du développement regional durable / The key-issues of sustainable regional development

Voies vers le développment durable : les enseignements du réseau des régions pilotes des fonds structurel européens

Résumé

Timothy Moss et Heidi Fichter

Texte intégral

  • 1 Institute for Regional Development and Structural Planning (IRS), Erkner, Allemagne.

1Note portant sur l’auteur1

2La présentation résume les résultats d’une étude réalisée par les auteurs et financée par la DG recherche en collaboration avec la DG Regio. Cette étude porte sur les méthodes de mise en œuvre du développement durable au travers des programmes financés par les fonds structurels européens.

3La DG Regio a en effet financé 12 projets pilotes dans des régions bénéficiaires des fonds structurels (objectifs 1 et 2). Ces projets pilotes visaient à proposer une méthode permettant de promouvoir le développement durable dans le cadre des programmes des fonds structurels.

4Les 12 régions sélectionnées (françaises, allemandes, britanniques, suédoises et hollandaises) ont des situations économiques contrastées. L’étude réalisée visait à évaluer et comparer les expériences développées par ces 12 régions sur la base d’une analyse des rapports produits et d’entretiens auprès d’acteurs clefs des régions pilotes.

5Cinq enjeux clefs du développement durable ont ainsi été identifiés.

  • Le premier concerne la nécessité de créer une interprétation commune du développement durable dans chaque région. Il existe une grande variété d’interprétations du développement durable et il y a donc nécessité d’en débattre mais en relation avec les spécificités locales et régionales.
  • Le second concerne les outils de mesure de la durabilité : on s’aperçoit que les efforts en vue de constituer des instruments de mesure capables de rendre compte des interrelations entre le développement économique, l’intégration sociale et la protection de l’environnement, peuvent également concourir à un suivi des projets.
  • Le troisième enjeu clé concerne le partenariat à mettre en place : il est important d’instaurer un débat sur le développement durable avec les acteurs locaux et les populations concernées, afin de confronter les expériences et les attentes. Ce qui nécessairement prend du temps.
  • Le quatrième enjeu concerne les procédures d’attribution des fonds qui doivent être adaptées à la prise en compte du développement durable.
  • Le cinquième et dernier enjeu concerne la coordination à développer entre les procédures des fonds structurels et les autres exercices de planification régionale comme avec les initiatives prises à différents échelons territoriaux en faveur d’un développement durable.

6L’analyse des douze projets pilotes met en exergue le fait qu’il n’existe pas de façons simples et claires pour promouvoir le développement durable au travers de ces 5 enjeux. Il est difficile d’avoir une définition universelle de ce développement durable puisque tout dépend du contexte et des différentes caractéristiques des projets.

7Néanmoins, l’étude a permis d’identifier quatre approches différentes de promotion du développement durable dans le cadre des régions pilotes :

  • Une approche centrée sur le développement d’une capacité d’apprentissage ;
  • Une approche centrée sur l’adaptation des outils de gestion des programmes ;
  • Une approche centrée sur l’identification de la contribution des programmes définis au développement durable ;
  • Et enfin une approche centrée sur la mobilisation de support politiques.

8Il y a probablement d’autres approches possibles.

9Ainsi l’analyse présentée a démontré qu’il est possible de traduire le concept de développement durable dans des applications pratiques compatibles avec les procédures de financement des fonds structurels.

10Les auteurs ont élaboré huit propositions afin de généraliser cette démarche :

  1. renforcer les partenariats,
  2. développer les échanges d’expériences,
  3. s’appuyer sur les acteurs locaux et régionaux,
  4. gérer les programmes de manière plus transparente,
  5. produire des changements visibles même à petites échelles,
  6. développer une approche plus intégrée passant par une plus grande coordination des politiques,
  7. prendre en compte le long terme,
  8. et adapter les objectifs de durabilité dans le temps.

Notes

1 Institute for Regional Development and Structural Planning (IRS), Erkner, Allemagne.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540