Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Accueil en exclusion

 | 
Françoise Duby

Avant-propos

Bernard Francq

Texte intégral

1Il est devenu aujourd’hui de plus en plus difficile de faire entendre la parole de ceux qui sont considérés comme exclus, marginaux, surnuméraires, désocialisés. C’est pourtant là l’enjeu d’une démarche qui veut dépasser le témoignage. Françoise Duby ne se cantonne pas à la dénonciation des conditions qui sont faites à ceux qui cherchent à trouver une place – petite, étroite – dans les lieux supposés les accueillir. Elle a choisi de les raconter à travers des rencontres partielles, toujours difficiles, toujours interpellantes, où le silence occupe une place tonitruante. Impossible de parler à la place de…C’est pour cela que sa démarche est au plus loin du simple témoignage ou d’une ethnographie vieillotte qui, empilant les clichés, nous fait le coup de l’intime et du sempiternel retour sur comment-j’aiécouté- ce-qu’est-la-souffrance-ou-la-misère-du monde.

2Ici, la réflexion cherche à rendre compte d’une expérience difficile où le gouvernement des corps se conjugue avec celui des lieux, où la quête de soi est à la recherche d’un collectif que tout empêche de se réaliser, de se démocratiser. Le gouvernement des égaux cher à Jacques Rancière sert de référent pour interroger des pratiques, des manières de faire, des habitudes qui renforcent encore et toujours le désespoir, l’absence d’écoute, le silence. Comment échapper à l’autodestruction, comment devenir un individu capable d’affronter les épreuves de la ville, de la vie ? Les réponses esquissées dans ce livre nous font percevoir l’enjeu décisif d’une écoute démocratique, d’un travail de recomposition des lieux d’accueil pour subvertir les jeux défensifs, les parcours brinquebalants, la servitude par trop volontaire. C’est ce qui fait de ce livre sa grande qualité, non seulement littéraire mais aussi parce qu’il est écrit par un sujet personnel qui, comme le dit Alain Touraine, est à même de dépasser l’écrasement de la désubjectivation. Pour nous inciter à recomposer notre individualité moderne dans le cadre du collectif et de sa quête. C’est pourquoi nous avons choisi de publier ce livre dans cette collection.

Auteur

2007, p.34, « Chapitre 3 – Des pauvres aux sans abris : l’irrésolution des politiques publiques en Belgique », in : Comparer l’incomparable ? Les hommes à la rue : Belgique, France, Québec, Pichon, P., (dir.), Rapport de recherche, Saint- Etienne, janvier, p. 30-41.

© Presses universitaires de Louvain, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable