Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

SDF, sans-abri, itinérant

 | 
Pascale Pichon

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Pascale PICHON a dirigé la recherche financée par le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) et a piloté l’ensemble des opérations – séminaires, coordination des parties, présentation – qui ont abouti à cet ouvrage. Sociologue, maître de conférence à l’université Jean Monnet de Saint-Etienne et chercheure au sein du laboratoire MODYS-CNRS, UMR 5264. Elle travaille depuis les années 1990 sur le phénomène des personnes sans domicile fixe. Ses travaux ont plus particulièrement interrogé les formes du maintien de soi dans les situations de survie entre rue et assistance. À l’articulation entre question sociale et question urbaine, ce sont tout à la fois l’urbanité et l’habiter qui sont au cœur de ses problématiques de recherche. Elle a publié récemment Vivre dans la rue, sociologie des sans domicile fixe, éd. Aux lieux d’être, Paris, 2007 et avec Thierry Torche, S’en sortir, Accompagnement sociologique à l’autobiographie d’un ancien sans domicile fixe, PUSE, 2007.

2Jean-Marie FIRDION, sociologue, chercheur associé à l’Equipe de recherche sur les inégalités sociales du Centre Maurice Halbwachs (CNRS, UMR8097). Dans le cadre du groupe de travail du Conseil National de l’Information Statistique sur les sans-abri (1993-1996), il a conduit avec Maryse Marpsat les premières enquêtes sur échantillon représentatif de personnes utilisant les services d’aide aux sans domicile. Il s’intéresse particulièrement aux effets structurels sur les trajectoires sociales. Il est co-auteur d’un ouvrage dans la collection « Repères » (éditions de la Découverte) Les sans domicile, et a publié en 2006 « Influence des événements de jeunesse et héritage social au sein de la population des utilisateurs des services d’aide aux sans domicile », dans la revue Economie et Statistique, n°391-392.

3Bernard FRANCQ, sociologue, professeur ordinaire à l’Université de Louvain-La-Neuve, chercheur au Centre d’Analyse et D’Intervention Sociologique (EHESS/Paris). Depuis 2000, il a développé des travaux de recherche dans trois directions : une interrogation sur les pratiques altermondialistes, la continuité du questionnement sur les nouvelles précarités, l’approfondissement des questions relatives à la gouvernance urbaine sous le double aspect de l’existence de réseaux urbains dans le champ du bien-être et de la santé et des dimensions de la gouvernance urbaine (participation, cohésion sociale, développement durable). Il a publié en 2003 La ville incertaine. Politique urbaine et sujet personnel aux Editions Académia-Bruylant ; en 2006 (avec Allegretti G., Laino G., Paba G., Pecoriello A., Rispoli F., Rui S.), European Handbook for Participation. Participation of inhabitants in integrated urban regeneration programmes as a key to improve social cohesion, European Union, Urbact, Paris ; en 2006 (avec Lootvoet V.), Au féminin précaire. Comment les femmes vivent-elles la précarité aujourd’hui ? éditions Vie féminine, Bruxelles ; en 2008 (avec Pierart J., Bodeux F.), La ville à l’épreuve de la santé, Bruxelles, Editions Politique des Grandes Villes.

4Maryse MARPSAT, statisticienne et sociologue. Actuellement chargée de mission à l’INSEE et chercheur associé à l’INED et à l’ERIS/Centre Maurice Halbwachs, elle travaille depuis le début des années 1990 sur la question des personnes sans domicile ; elle a conduit, avec Jean-Marie Firdion, la première enquête statistique française auprès d’un échantillon représentatif de sans domicile (1995). Responsable à l’INED du projet sur les personnes sans domicile et les situations marginales de logement, elle a coordonné avec Efi Markou le réseau européen Constructing Understandings of Homeless Populations (CUHP). Elle a publié avec Jean-Marie Firdion La rue et le foyer, PUF, en 2000 et avec Albert Vanderburg Le monde d’Albert la Panthère, cybernaute et sans domicile à Honolulu, Bréal, en 2004. Elle est aussi co-auteur d’un Repères sur Les sans domicile, paru en 2008 aux éditions de la Découverte.

5Shirley ROY, sociologue, professeur titulaire au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQUAM). Elle est l’une des fondatrices du Collectif de recherche sur l’itinérance, la pauvreté et l’exclusion sociale et elle en est aussi la coresponsable scientifique. Elle a publié de nombreux travaux sur les questions de l’itinérance et de l’exclusion sociale. Récemment, elle a complété des recherches sur l’accessibilité aux services pour les personnes itinérantes, sur la question du logement social et de la domiciliation, sur les représentations de la santé et de la maladie chez ces populations. Elle a publié en 2007 en co-direction avec Roch Hurtubise, L’itinérance en questions, Presses de l’Université du Québec ; en 2008 (en codirection avec Viviane Châtel), Penser la vulnérabilité. Visages de la fragilisation du social, aux Presses de l’Université du Québec.

6Marc-Henri SOULET, sociologue, professeur ordinaire à l’Université de Fribourg, titulaire de la Chaire francophone Travail social et politiques sociales. Secrétaire général de l’Association internationale des sociologues de langue française, Directeur des collections Res Socialis et Lectures du social, Fribourg University Press, Rédacteur en chef de SociologieS, la revue en ligne de l’Association internationale des sociologues de langue française. Il développe actuellement, dans le cadre d’une sociologie des problèmes sociaux et de leur régulation, des travaux dans une triple direction : l’analyse des formes concrètes d’intervention sociale et celle des transformations contemporaines de l’État social ; la compréhension des mécanismes de gestion des identités discréditées et celle des modalités d’action en situation de vulnérabilité ; l’étude des formes de traitement social de non-intégration. Il a publié récemment Chômage et solidarité : les nouvelles inégalités, Fribourg, Fribourg, Academic Press, 2005 ; La Souffrance sociale. Nouveau malaise dans la civilisation, Fribourg, Academic Press Fribourg, 2007 ; La Solidarité à l’ère de la globalisation, Fribourg, Academic Press Fribourg, 2007.

© Presses universitaires de Louvain, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540