Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Justices militaires et guerres mondiales

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Jonas Campion
, 
Luigi Lacchè
, 
et al.

Les « inciviques » devant les juridictions militaires belges

L’exemple du Hainaut (1918-1919)

Guillaume Baclin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En Europe occidentale, la question de la collaboration et de sa répression après la Seconde Guerre mondiale reste dans toutes les mémoires. Elle a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses études et suscite encore des débats parfois houleux (consulter pour la Belgique : Huyse et Dhont 1993 ; Van Doorslaer et al. 2007).

Pourtant, certains pays n’en étaient pas à leur première expérience. À la sortie de la Première Guerre mondiale, la Belgique, seul pays ayant connu une occupation pratiquement complète de son territoire1, doit juger ses « traîtres à la Patrie », les « inciviques2 ». En raison du maintien de l’état de guerre et de la grève de la magistrature, c’est la justice militaire qui instruit et juge les premières affaires d’« incivisme », jusqu’en mai 1919 (dans certains cas jusqu’en septembre 1919).

En 2001, Laurence van Ypersele souligne l’impossibilité « de tirer, à l’heure actuelle, une première synthèse de la répression » de la collaboration (van Ypersele 2002 : 294-295). Alors q...

Auteur

Assistant de recherche au Centre d'histoire du droit et de la justice (Université catholique de Louvain) sur le projet Quetelet.net entre 2005 et 2007. De 2007 à 2009, il entame un mandat d'aspirant au FRS-FNRS. Depuis 2009 il est enseignant au collège Saint-Michel de Gosselies et à l'Institut Sainte-Marie de Rèves

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540