Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Morale et religions à l'École ?

 | 
Jean Leclercq

Points de vue des acteurs

Le cours de religion islamique au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles : organisation, contenu et éducation à la citoyenneté

Salah Echallaoui

Note de l’auteur

Je tiens à remercier Nathalie Raes pour avoir effectué une synthèse de l’exposé présenté à l’ULB le 29 janvier 2014 et d’une interview accordée le 11 février 2015. Celle-ci a servi de base à la préparation de ce texte.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le présent exposé a pour objectif d'expliciter le cadre juridique dans lequel s'inscrit le cours de religion islamique en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il revient notamment sur le référentiel des compétences du cours de religion islamique, et sur les différents aménagements institutionnels qui ont eu lieu depuis la création de ce cours.

Soulignons d'emblée que la gestion du temporel du culte islamique a été reconnu par l’adoption de la loi du 19 juillet 1974. Par celle-ci, le culte islamique acquit un statut juridique de droit public. Les premiers cours de religion islamique s’organiseront à partir de 1975. Il fallut attendre la loi du 20 février 1978 modifiant la législation du 29 mai 1959 et celle du 11 juillet 1973, dite du « Pacte scolaire », reconnaissant ainsi l’organisation du cours dans l'enseignement officiel. Ce texte insiste par ailleurs sur le débat actuel autour de la réorganisation des cours philosophiques à l'école et sur l'intérêt d'instaurer un cours com...

Auteur

Licencié en théologie islamique, diplômé en pédagogie, en sciences agronomiques et en sciences de l’environnement. Il est inspecteur en Fédération Wallonie-Bruxelles pour les cours de religion islamique dans l’enseignement secondaire et dans l’enseignement fondamental (Administration générale de l’enseignement et de la recherche scientifique - Service général de l’Inspection). Il est responsable de la commission programme des cours de religion islamique, directeur de l’Institut supérieur des études et de recherches « Averroès », vice-président de l’Assemblée générale de l’exécutif des musulmans de Belgique, membre du Conseil consultatif supérieur des cours philosophiques dont il fut le président de 2008 à 2010

© Presses universitaires de Louvain, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540