Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Morale et religions à l'École ?

 | 
Jean Leclercq

Points de vue des acteurs

Quels cours pour quelles religions ?

Thomas Gergely

Note de l’auteur

Cette contribution n’engage que l’avis de l’auteur qui ne représente aucune instance officielle du judaïsme belge.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En ce début de 21e siècle, il n’aura échappé ni aux parents ni aux enseignants à quel point beaucoup de jeunes étaient en quête de « spiritualité », même s’ils cernaient mal ce que recouvre exactement leur attente. Les adultes non plus ne savent pas trop, tant est diffus le spectre de cette notion de « spiritualité », toujours recherchée comme une voie de dépassement de soi et du matériel mais, par nature, impossible à définir. Est-ce à dire que, face à cette difficulté, il faille faire table rase de ce que les spiritualités classiques (juive, chrétienne, musulmane, laïque… pour les citer dans un ordre chronologique) ont pu, jusqu’à ce jour, apporter au monde, fût-ce de façon (très) imparfaite ? Rien n’est moins assuré.

Certes, on a pu, à raison, objecter aux cours de religion (et de morale), ainsi qu’ils s’enseignent en Belgique, leur caractère cloisonné, chaque appartenance se limitant, sauf exception, à exposer un être au monde façonné au gabarit de sa propre tradition. Et, partan...

Auteur

est diplômé en philologie. Professeur au département de philosophie de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université libre de Bruxelles, il est également professeur d’histoire juive à l’Institut d’Études du Judaïsme à l’ULB, dont il est directeur depuis 2001. Il a été professeur invité à la Faculté de théologie de l’Université catholique de Louvain.

© Presses universitaires de Louvain, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540