Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rythmes et voix d'islam

 | 
Farid El Asri

Chapitre 6 : Subjectivation des identités musulmanes face au normatif religieux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La musique se constitue comme un fait musical, au cœur des pratiques musulmanes contemporaines, mais également comme un fait religieux, démontrant le rapport à la morale et à la norme religieuse, que celui-ci prenne la forme d’un soutien, d’une orientation ou d’une censure.

Dans la prise en compte du référentiel islamique, la question majeure est celle de la licéité de la musique : une question plus que palpable chez les jeunes artistes comme au sein du public. Au cœur de la tradition religieuse, nous l’avons vu, un large débat concerne l’usage d’instruments musicaux. Une impressionnante littérature classique s’est penchée sur le Coran et les traditions prophétiques pour réfléchir sur la légitimité de l’usage des instruments musicaux et de l’esprit du divertissement par l’art musical. De nombreux théologiens ont abondé dans la voie de l’interdiction, partant de l’exigence de la préservation du cœur contre les excès. Les instruments qui ne sont pas clairement mentionnés comme licites ...

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540