Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Pour nous servir en l'armée »

 | 
Quentin Verreycken

Troisième partie. Les moyens de traitement de la violence

Chapitre 6. Réprimer la violence

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après avoir tenté d’évaluer dans la deuxième partie de notre recherche les différents types de violences théoriquement incriminées au sein des armées bourguignonnes, nous tâcherons d’examiner dans cette troisième partie les conditions de leur traitement, en commençant ici par la répression judiciaire.

Par manque de sources sérielles, la « justice militaire » de la fin du Moyen Âge reste relativement mal connue (pour les anciens Pays-Bas, on ne dispose d’archives des tribunaux militaires qu’à partir du début du XVIIe siècle)1. Avant l’institution d’un officier de justice tel que le prévôt des maréchaux, chargé principalement de punir les soldats en infraction, on peut même se demander s’il ne conviendrait pas mieux de parler de justice appliquée aux militaires, ces derniers ne relevant pas alors d’une juridiction qui leur était spécifique. Sous Charles le Hardi, les renseignements que l’on possède sur la justice militaire proviennent pour l’essentiel soit de sources normatives (les gr...

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540