Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Bande noire (1855-1862)

 | 
Laure Didier

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les archives judiciaires de l’instruction ainsi que celles du parquet général, le tout combiné aux articles de presse, ont permis de retravailler les faits avec un regard nouveau et distant d’un siècle et demi. De l’exposé des faits analysés parallèlement au contexte de l’époque, nous sommes passés à la représentation de la Bande noire transmise par les sources, ainsi qu’aux impacts que l’affaire eut sur le cours plus large des évènements.

À partir de 1856, la Bande noire sillonne la région de l’Entre-Sambre-Meuse et pille les populations rurales les plus nanties. De leur propre aveu cinquante-cinq vols leurs sont imputés entre 1856 et avril 1861. Plusieurs victimes ont été blessées suite à des coups, des lancers de projectiles ou des tirs et trois personnes sont décédées des suites de leurs blessures : Maximilien Quairiat, la veuve Dubois ainsi que la veuve Ranwet. Les quatorze malfrats, dont sept sont plus impliqués (les autres, n’intervenant que de manière sporadique) usent d’un m...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540