Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Bande noire (1855-1862)

 | 
Laure Didier

Quatrième Partie. Les bandits en images et en mémoire

Des représentations, outils de polémiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. La peine de mort en question

En 1862, le débat sur la peine de mort qui est déjà virulent depuis 1830 est ravivé par le procès de la Bande noire et surtout par les neuf condamnations à mort sur lequel il s’achève. Mais le débat sur la peine de mort n’est pas neuf. Certains théoriciens sont déjà très actifs sur le sujet et les discussions la concernant sont de plus en plus présentes au parlement. Si pour l’heure, les mentalités ne sont pas encore prêtes à la faire disparaître définitivement des codes, force est de constater qu’en cette moitié de XIXe siècle, les raisons d’y faire recours sont beaucoup moins fréquentes qu’auparavant et que la grâce royale – qui compte parmi les plus importantes prérogatives accordées au Roi depuis 1830 – prend le relais dans certains cas. Pour donner quelques chiffres, sous le règne de Léopold Ier (1830-1865), sur 325 condamnés à mort, 55 seulement ont été exécutés481.

Dans le débat abolitionniste, deux camps s’opposent. D’une part, il y a ceux qui s...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540