Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Bande noire (1855-1862)

 | 
Laure Didier

Troisième partie. Le temps du procès

Le procès en cours d’assises

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Ouverture des portes du tribunal de Mons

L’attention publique est excitée au plus haut point pour ce mémorable procès. Depuis plusieurs jours, c’est le sujet de toutes les conversations à Mons. Une foule énorme, avant l’ouverture de l’audience, se pressait aux abords du Palais de Justice et dans les rues environnantes…369

La première session extraordinaire du procès de la Bande de l’Entre-Sambre-et-Meuse ouvre ses portes le 23 décembre 1861 à neuf heures trente. Toutes les séances du procès se dérouleront au Palais de Justice de Mons, chef-lieu de la province du Hainaut. Un peu plus tôt, les quatorze accusés se sont rendus de la prison de Charleroi à celle de Mons en deux voitures attelées chacune par deux chevaux et escortées d’une vingtaine de gendarmes. Ils sont placés dans une salle à part en attendant l’ouverture de la séance370.

Quant aux spectateurs, ils sont déjà présents dans la salle et attendent l’ouverture des débats avec impatience. La tension est presque palpable et le...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540