Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Bande noire (1855-1862)

 | 
Laure Didier

Deuxième partie. L'instruction de l'affaire de la Bande noire

Les crimes de la Bande noire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En cette seconde moitié de XIXe siècle, une bande de voleurs terrorise la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Sillonnant les villages des arrondissements de Namur, Dinant, Charleroi et Nivelles, ils pillent les populations rurales les plus nanties. Celle que l’on appellera rapidement la Bande noire ou Bande de l’Entre-Sambre-et-Meuse arrivera, pendant plus de cinq ans, à passer entre les mailles du filet tendu par les autorités. Ainsi, sans compter les délits individuels commis avant la naissance de la bande, trois vols ont été commis durant l’année 1856, six en 1857, pour atteindre douze vols en 1858, neuf en 1859, quatorze en 1860 et enfin, sept avant avril 1861, mois de leur arrestation145. Le 26 avril 1861, les principaux sujets de cette association de malfaiteurs sont enfin arrêtés par la police, guidée par la dénonciation de l’un des leurs : Léopold Rabet. Jean-Baptiste Boucher, son frère, Philippe, deux des frères Leclercq – Auguste et Joseph – et l’oncle des Leclercq, Françoi...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540