Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lectures de Michel Henry

 | 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Troisième section. Michel Henry et l'histoire de la philosophie

La référence à Maître Echkart dans la phénoménologie de Michel Henry

Sébastien Laoureux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La compréhension de la structure interne de l’immanence […] ne s’est, à vrai dire, presque jamais rencontrée dans l’histoire, si ce n’est cependant chez un penseur d’exception qu’on appela autrefois, à juste titre, un maître : Eckhart1.

Cette citation placée en exergue l’indique à elle seule : Maître Eckhart occupe une place privilégiée dans le premier ouvrage de Michel Henry — L’essence de la manifestation. S’il n’est pas l’auteur le plus évoqué, il est certainement celui dont Henry se réclame le plus explicitement pour l’élaboration de ses concepts fondamentaux. Dans la suite de son œuvre, la référence au Maître rhénan se fait plus rare. Derrière cette discrétion apparente, on peut néanmoins se demander si elle ne joue pas un rôle prépondérant. C’est de cette présence d’Eckhart, telle qu’elle prend place dans l’œuvre de Michel Henry — plus particulièrement dans L’essence de la manifestation et C’est moi la vérité2 — que les pages qui suivent se proposent de tirer quelques remarques...

Auteur

Université de Namur

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540