Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lectures de Michel Henry

 | 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Deuxième section. La vie, le politique, l'esthétique, le théologique

Le Marx de Michel Henry

Paul Ricœur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Marx de Michel Henry est issu d’une grande ambition : « Rendre la parole à Marx lui-même »1. L’auteur pense que la tâche est nécessaire, qu’elle est sensée et qu’elle est possible. Elle est devenue nécessaire, s’il est vrai que « le marxisme est l’ensemble des contresens qui ont été faits sur Marx »2. Le marxisme, d’Engels à Riazanov et Althusser, a pour principe constant, selon Michel Henry, de construire toutes ses explications sur des concepts dérivés — formations sociales, classes et lutte des classes, etc. — et non sur les concepts fondateurs — les individus vivants et leur praxis effective —, dont la mise au jour est justement l’un des accomplissements de la philosophie de Marx. Ce contresens massif explique que l’on ait pu voir dans le marxisme la fin de la philosophie, alors que Marx donne seulement congé aux concepts fondateurs qui, des Grecs à Hegel et Feuerbach, ont dessiné l’horizon philosophique de la pensée occidentale ; est philosophique plus que jamais la théorie ...

Auteur

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable