Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lectures de Michel Henry

 | 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Phénoménologie et métaphysique — entre histoire et théorie

L’invisible et le phénomène

Jean-Luc Marion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« … ea quae de natura incommutabili invisibili […] non ex consuetudine visibilium […] esse metienda ».
Saint Augustin1

1/ L’inapparent et l’invisible

Dans son mouvement d’extension — en fait l’accroissement non seulement de son domaine, mais aussi et par conséquent de sa validité — la phénoménologie ne cesse de provoquer à la phénoménalité de nouveaux champs d’investigation, pour y installer à demeure des phénomènes qu’aucun œil n’avait jusqu’alors constitués, ni donc vus. Sa légitimité consiste tout entière dans ce travail de faire venir à la visibilité ce qui, sans elle et son effort, serait resté invu et réputé invisible. S’il se trouve un seul argument en faveur de la fécondité et de la cohérence de cette méthode (ou non-méthode) de philosophie, il faut le chercher dans les extensions successives que les grands phénoménologues ont accomplies, par à coup imprévisibles, mais sans interruption pourtant depuis aujourd’hui un bon siècle. Mais cette expansion du domaine de la visibilité ...

Auteur

Université Paris IV, ICP, Académie Française

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540