Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kierkegaard et la philosophie française

 | 
Joaquim Hernandez-Dispaux
, 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Lectures croisées

« L’instant de la décision est une folie ». Derrida lecteur de Kierkegaard

Sébastien Laoureux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’instant de la décision est une folie » : il s’agit là d’une formule de Kierkegaard qui apparaît pour la première fois dans l’œuvre de Derrida — à notre connaissance — en exergue au fameux article « Cogito et histoire de la folie » de 19641. Mais à parcourir l’œuvre, on constate rapidement qu’elle est régulièrement convoquée, en particulier dans les textes plus tardifs — essentiellement à partir des années 1990. Ainsi dans Donner le temps2, Donner la mort3, ou encore Force de loi4 pour ne donner que quelques exemples. Mais aussi, pour évoquer les publications posthumes, dans les séminaires5. Une formule, donc, qui traverse l’œuvre d’un bout à l’autre un peu comme un leitmotiv. Une formule dont la provenance dans l’œuvre de Kierkegaard n’est jamais précisée6 et dont il n’y a sans doute pas d’équivalent dans le reste du parcours de Derrida. « L’instant de la décision est une folie » : on peut sans nul doute faire l’hypothèse qu’il s’agit là d’une « clé » particulièrement pertinente...

Auteur

Université de Namur

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540