Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kierkegaard et la philosophie française

 | 
Joaquim Hernandez-Dispaux
, 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Lectures croisées

La possibilité de l’impossible. Maldiney lecteur de Kierkegaard

Philippe Grosos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme pour nombre de philosophes français ayant déployé leur pensée « à l’école de la phénoménologie », suivant en cela le chemin ouvert par les œuvres de Husserl puis de Heidegger, la figure de Kierkegaard, pour Maldiney, n’est ni tout à fait proche ni tout à fait lointaine. Pas plus que Levinas ou Henry, Maldiney n’a consacré d’ouvrages particuliers au philosophe danois ; et il ne lui a pas même, à la différence de Ricœur1, consacré un article critique. Globalement de la même génération qu’eux, puisqu’il est né en 1912, il n’a pu accéder à la traduction des œuvres complètes en français, telle qu’elle a été éditée à partir des années 1970, que tardivement au regard de sa formation intellectuelle. Aussi, même si son premier ouvrage, Regard Parole Espace, n’a paru qu’en 1973, avait-il déjà pour une bonne part cerné les questions directrices de son travail, comme il s’était depuis longtemps déjà familiarisé avec un corpus le dirigeant bien davantage, pour ce qui est de la philosophie ...

Auteur

Université de Poitiers

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540