Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kierkegaard et la philosophie française

 | 
Joaquim Hernandez-Dispaux
, 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Lectures croisées

Kierkegaard penseur de l’immanence

Joaquim Hernandez-Dispaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que le penseur danois ait eu une influence décisive sur la phénoménologie de la vie de Michel Henry, c’est là ce qui malgré une évidence certaine ne peut manquer de provoquer un certain étonnement.. Le jeune Henry écrit dès 1943, dans un carnet de notes encore inédit, qu’il souhaite avant toutes choses « “Écrire une thèse sur les prémisses de l’existence” […], “existence” comprise […] comme une catégorie philosophique introduite par Kierkegaard »1. Le résultat de son geste philosophique, exprimé une première fois dans L’essence de la manifestation, contraste cependant avec l’exigence même d’une pensée de l’existence. En lieu et place d’un geste fondamentalement détotalisant, insistant à souhait sur l’impossibilité du système et donc de l’abolition de toute transcendance dans une identité entre la pensée et l’être, c’est bien sur une pensée de l’immanence que débouche la longue explication de Henry avec la tradition philosophique. C’est bien là ce qui ferait d’ailleurs « l’extrême si...

Auteur

FNRS, Université Catholique de Louvain

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540