Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kierkegaard et la philosophie française

 | 
Joaquim Hernandez-Dispaux
, 
Grégori Jean
, 
Jean Leclercq

Première section. Lectures croisées

Amour et transcendance : Lévinas en dialogue virtuel avec Kierkegaard

Hélène Politis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Permettez-moi, en guise de commencement, de vous présenter une saynète, que je n’oserai certes pas appeler une description phénoménologique. Dans La répétition (1843), le pseudonyme Constantin Constantius se rappelle une scène de rue à laquelle il a assisté. Une nourrice promenait deux enfants tranquillement assis dans un landau, quand survint un véhicule roulant à vive allure qui mit en danger les bambins ; d’une brusque embardée, la nourrice réussit à faire entrer la voiture d’enfant sous une porte cochère ; tous les passants furent angoissés, et moi aussi, explique le narrateur1. Comme en écho (mais c’est seulement le lecteur de Kierkegaard et de Lévinas qui établit un lien entre les deux situations), Lévinas écrit ceci, à l’occasion d’un texte consacré à Maurice Blanchot :

Rapport avec autrui — dernière issue. […] La perte des êtres aimés fut le choc même qui interrompt le bonheur ou, plus exactement, qui en invertit la félicité en étreinte étouffante de la solitude [...]. C’est ...

Auteur

Université Paris I, Panthéon-Sorbonne

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540