Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire et absolu

 | 
Jacques Colette

Premier chapitre. Le rapport absolu à l'Absolu

I. Objectivité et subjectivité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[29] A la fois sérieuse et ironique, une note tout en nuances rédigée pour le Postscriptum, mais qui ne fut pas retenue dans le texte définitif, exprime l’opinion de Kierkegaard sur la philosophie de Hegel : « Que l’on n’aille pas me comprendre de travers, comme si je m’imaginais être un penseur à tout casser, qui devrait tout reconstruire à neuf etc. De telles pensées sont aussi loin de moi que possible. J’éprouve pour Hegel un respect qui m’apparaît parfois énigmatique à moi-même, j’ai beaucoup appris de lui et je sais très bien qu’en retournant à lui, maintenant encore, de lui je puis apprendre de plus en plus. La seule chose que je me reconnaisse, c’est un ensemble de dons naturels sains, et aussi une sorte de franchise armée d’un regard perçant pour le ridicule. J’ai vécu et je suis peut-être expérimenté de manière inhabituelle dans les choses de la vie ; confiant en la possibilité de trouver pour la pensée un chemin ouvert, j’ai eu [30] recours aux écrits philosophiques, entre...

© Presses universitaires de Louvain, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable