Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Espérer

 | 
Jean Leclercq
, 
Jean-François Lavigne

Attendre, prévoir, espérer : modalités de la présomption intentionnelle

Délia Popa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’étaient les battements du cœur, l’agitation de l’espérance, l’anxiété de l’illusion.1

Introduction : espérance et présomption

La question de la présomption intentionnelle est davantage mise en lumière par le travail méthodique d’une phénoménologie constructive2 que par une description du fonctionnement de l’intentionnalité. Néanmoins, au niveau de la simple description, privilégié par Husserl, il est possible également de rendre compte de la présomption, comme de cette dimension de l’intention qui ignore son remplissement, solidaire d’une objectivité qui « outrepasse le mode d’être de la chose, se libère de la réalité (Realität) »3, bénéficiant ainsi d’un élargissement qui s’opère au niveau de l’intentionnalité. Son noyau se trouverait dans l’aperception que Husserl met en évidence, au sein de l’intention, comme cet excès (Überschuss) sur l’intuition proprement dite qui nous permet d’en identifier le sens, la teneur spécifique et la valeur objective4. Etant donné qu’« il apparaît pl...

Auteur

Université Catholique de Louvain

© Presses universitaires de Louvain, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540