Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La planification des apprentissages

 | 
Mathieu Bouhon
, 
Myriam De Kesel
, 
Jean-Louis Dufays
, 
et al.

Chapitre 2. La planification des apprentissages en français

Peut-on planifier l’acquisition des compétences linguistiques et discursives à l’entrée du supérieur ? Et si oui, comment ?

Propositions pour le cours de français en section normale

Irène-Marie Kalinowska

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Peut-on planifier l’acquisition des compétences linguistiques et discursives à l’entrée du supérieur ?

Posée dans un autre cadre, cette question pourrait évoquer l’idée d’impuissance ou dénoter une attitude de démission pédagogique, réalités dont il est tant question depuis que les mutations profondes ont transformé la société en général et l’institution scolaire en particulier (Blais, Gauchet, Ottavi, 2002 ; Roussel 2006) : « Peut-on encore planifier quelque chose ? ».

Formulée à l’intention des professionnels de l’enseignement, elle appelle d’emblée des précisions quant aux termes qui la composent.

  • « Planifier… » « l’acquisition des compétences » : si on admet que planifier signifie « définir des objectifs précis pour un terme fixé et déterminer les moyens qui doivent être mis en œuvre pour y parvenir » (Acad. 9e éd.), peut-on parler de planification à propos des processus aussi complexes (Perrenoud, 2002 : 45-59) ?
  • « L’acquisition des compétences » : les compétences s’acquièrent-e...

© Presses universitaires de Louvain, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540