Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Chine et les grandes puissances en Afrique

 | 
Tanguy Struye de Swielande

Chapitre V. Les seconds couteaux (Pays du Golfe, Turquie, Iran et Corée du Sud)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si les médias et la littérature évoquent souvent la présence des puissances émergentes sur le continent a fricain, il faut constater qu’elles ne sont pas les seules à vouloir se partager le gâteau. De nombreuses moyennes puissances ont fait leur apparition ces dernières années, rendant le jeu d’échec encore plus complexe. Ce chapitre aborde quelques-uns de ces nouveaux acteurs dont il faut tenir compte, à savoir les pays du Golfe, la Turquie, l’Iran et la Corée du Sud1.

1. Les pays du Golfe

Peu mentionnés quand on parle de l’Afrique, les pays du Golfe sont néanmoins fort présents à travers l’aide au développement en Afrique. Si la majorité de l’aide est pour l’Égypte, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, les pays d’Afrique subsaharienne ne sont pas oubliés. Des bailleurs de fonds tels que la Banque islamique de développement, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, le Fonds du Koweït pour le développement économique arabe, le Fonds de l’OPEP et le Fonds saoudien sou...

© Presses universitaires de Louvain, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540