Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Chine et les grandes puissances en Afrique

 | 
Tanguy Struye de Swielande

Chapitre IV. L’Inde, le Japon, la Russie et le Brésil, acteurs en devenir en Afrique ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre aborde des acteurs appelés à jouer un rôle croissant sur le continent africain. Certes l’Inde, le Japon, la Russie et le Brésil ne sont pas aussi présents que les États-Unis, la Chine et l’Union européenne, mais ils incarnent une présence d’avenir.

1. L’Inde

L’Inde a historiquement eu un lien fort avec certains pays du continent africain, en particulier depuis la Conférence de Bandung en 1955, mais également en raison de son passé de colonie anglaise, du Groupe des 77 et du Commonwealth1.

Au début de la Guerre froide, en particulier durant le règne de Nehru, l’Inde est présente sur le continent en raison de son soutien aux mouvements anti-colonialistes et ensuite anti-apartheid. Toutefois, l’Inde ne parviendra jamais à s’imposer comme modèle de référence en raison de sa défaite contre la Chine en 1962. Elle y perdra son rôle de leader et l’image de défenseur des intérêts du Sud. D’autant plus qu’à cette époque New Delhi estime que les mouvements de libération doivent adopte...

© Presses universitaires de Louvain, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540