Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Auteur

 | 
Gabrielle Chamarat
, 
Alain Goulet

Avant-propos

Alain Goulet

Texte intégral

1L’Auteur est une notion faussement simple. Même lorsqu’il déclare, en 1968, « la mort de l’auteur », Barthes ruse : l’auteur n’est pas mis à mort, mais se mue en sujet de l’écriture : « dès qu’un fait est raconté, […] la voix perd son origine, l’auteur entre dans sa propre mort, l’écriture commence. » Ce n’est pas bien différent de ce que consacrait l’épopée proustienne par exemple : l’avènement d’un auteur devenu voix, écriture, style.

2Si l’auteur disparaît, provisoirement, dans le travail de son écriture, c’est cependant l’œuvre, en tant que création originale, qui définit l’auteur. N’importe quel juriste le dira : point d’œuvre, point d’auteur. Auctor, il est étymologiquement celui qui augmente, fait croître, et aussi, en droit, le garant d’une vente, garant donc de cette œuvre que le génie humain a ajoutée à la création. Voilà qui nous renvoie à la problématique de l’auteur qui a fait l’objet du colloque qui s’est déroulé à Cerisy-la-Salle du 4 au 8 octobre 1995 sous la direction de Gabrielle Chamarat et Alain Goulet.

3L’auteur dans tous ses états ou, comme la mariée, mis à nu, tel était à peu près le projet de ces entretiens qui ont constitué une étape importante d’une réflexion en cours, née avec la création de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen. En effet, renonçant à toute opération de restauration factice d’une notion qui reste aussi complexe, mouvante, polysémique qu’incontournable, nous avons pris le parti de confronter des points de vue, des éclairages et des compétences fort divers au sujet de cet auteur-écrivain dont nous proposons ici les éléments d’une histoire, d’une anatomie, et d’une physiologie. Sans doute prendra-t-on la mesure que l’Auteur, notion ou instance faussement évidente, demeure un insaisissable Protée.

Auteur

Université de Caen

© Presses universitaires de Caen, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540