Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

 | 
Pierre Bauduin
, 
Marie-Agnès Lucas-Avenel

Les formes : continuité et renouvellements

Rimes et récurrences dans les septénaires rythmiques de Geoffroi Malaterra

Antoine Foucher

Résumé

Les passages en tétramètres rythmiques dans la chronique prosimétrique de Geoffroi Malaterra, s’ils sont peu nombreux, n’en possèdent pas moins un intérêt évident : ils donnent à voir un véritable atelier de la rime. Ces passages, qui relèvent de genres variés, montrent en effet toutes les tentatives du chroniqueur-poète pour faire de l’assonance un véritable principe de composition strophique. Toutefois, si une organisation rimante se dégage bien de l’ensemble de ces textes, on découvre aussi, à l’intérieur même des vers, des jeux rimants qui témoignent, à un degré peut-être supérieur, de l’art poétique de Malaterra.

The passages in rhythmic tetrameters in the prosimetric chronicle of Geoffrey Malaterra, although few in numbers, are nevertheless not insignificant : they offer a true rhyming workshop. The passages, revealing variegated genres, indeed all show the chronicler-poet’s efforts to use assonance as a true principle of strophic composition. However, if a rhyming pattern does stand out from the total of these texts, it is that rhyming games can be discovered inside these very verses, which reveal, to a probably higher degree, the poetic art of Malaterra.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’œuvre historique de Geoffroi Malaterra, composée à la fin du XIe siècle, sans doute en Sicile, comporte cinq passages écrits en septénaires rythmiques : si l’on exclut un petit ensemble de neuf vers constituant l’ouverture d’un sommaire, celui du livre I, les autres offrent une unité et un intérêt littéraire bien supérieurs. On rappellera tout d’abord que trois d’entre eux appartiennent au livre III (chapitres 11, 19, 38), un seul donc – mais sans doute le plus intéressant du point de vue qui nous occupe – appartient au livre IV (chapitre 19). Ces quatre textes en vers présentent en outre une relative identité pour ce qui est de leur longueur, située entre 36 et 23 ou 24 vers1.

En revanche, si l’on veut bien maintenant examiner leur contenu, on remarque qu’ils relèvent de genres extrêmement variés (narration, invective et éloge), et qu’à l’intérieur d’un même genre, la narratio...

Auteur

Antoine Foucher est maître de conférences à l’université de Caen Basse-Normandie depuis 1999. Habilité à diriger des recherches, il est spécialiste de stylistique et de métrique latines pour les périodes républicaine et impériale. Ses travaux actuels portent sur la métrique verbale aussi bien dans l’hexamètre que dans les principaux mètres du théâtre latin.

© Presses universitaires de Caen, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540