Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Projets de l’abbé Castel de Saint-Pierre (1658-1743)

 | 
Carole Dornier
, 
Claudine Poulouin

Castel de Saint-Pierre, utopiste ou polémiste ?

Économie, utopisme et l’abbé de Saint-Pierre

Economy, utopism and Saint-Pierre

Robert F. Hébert

Résumé

Une étude attentive de ses œuvres révèle que l’abbé de Saint-Pierre est beaucoup plus un économiste qu’on ne le pense généralement. Si, avant le XIXe siècle, l’économie ne se distinguait pas clairement de la politique ou de la philosophie morale, nous ne devons pas sous-estimer pour autant l’importance des contributions de ses pères fondateurs au XVIIIe siècle ni le fait qu’ils ont jeté les bases des perfectionnements analytiques qui ont suivi.

A close study of Saint-Pierre’s works reveals that he was much more an economist than is commonly thought. Before the 19th century there was no real distinction between economics and politics or moral philosophy and yet one cannot underestimate the importance of the contributions that its founding fathers made in the 18th century nor the fact that it was the basis for the analytical improvements that followed.

Note de l’auteur

La section intitulée « L’économie publique et les transports » de cet article est tirée de mon article : « Fondements et développements de l’économie publique », Dix-huitième siècle, nº 26, 1994, p. 41-43. Je remercie le directeur de la revue de m’avoir autorisé à reproduire ici ces pages.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Hormis en France, les chercheurs passant au crible les vestiges de la pensée économique s’intéressent beaucoup moins au XVIIIe qu’au XIXe siècle. Peut-être parce que l’on considère généralement que les économistes français du XVIIIe – de Vauban à Quesnay – se souciaient surtout de réforme fiscale. Mais cette étroitesse de perspective ne doit pas faire négliger les riches fondements et les subtiles distinctions dont certains de ces auteurs ont enrichi la science économique française naissante.

L’abbé Charles-Irénée Castel de Saint-Pierre (1658-1743) est l’un des pionniers les plus négligés de l’économie politique française. Benjamin d’une ancienne famille noble de Normandie, il est – comme tant d’autres cadets désavantagés par le droit d’aînesse – destiné à l’Église. Nous ne savons presque rien de sa jeunesse, mais à l’issue de sa formation religieuse il devient l’un de ce...

Auteur

Robert F. Hébert, professeur émérite (Auburn University, USA) est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’histoire de la pensée économique en général et sur l’économie française en particulier, parmi lesquels, avec Robert B. Ekelund, la 5e édition de A History of Economic Theory and Method (Long Grove, Waveland Press, 2007), et Secret Origins of Modern Microeconomics: Dupuit and the Engineers (Chicago, University of Chicago Press, 1999).

© Presses universitaires de Caen, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540