Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Projets de l’abbé Castel de Saint-Pierre (1658-1743)

 | 
Carole Dornier
, 
Claudine Poulouin

Refonder ou aménager l’absolutisme ?

La réforme fiscale, cœur du « perfectionnement de l’État » chez Castel de Saint-Pierre

Tax reform at the centre of the “improvement of the State” according to Saint-Pierre

Bernard Delmas

Résumé

« Sympathique utopiste », telle est l’image de l’abbé de Saint-Pierre la plus couramment véhiculée par les auteurs des Lumières, même les plus grands. Ses idées de réforme fiscale – comme ses projets de paix perpétuelle –, malgré leur profondeur de vue, ont ainsi été sous-estimées par des auteurs qui ne se priveront néanmoins pas de les piller sans vergogne.
Son Projet de taille tarifée peut pourtant être considéré (au même titre que la Dîme Royale) comme un des textes fondamentaux de la réflexion pré-révolutionnaire sur les impôts, en particulier par sa tentative de mesure utilitaire de leurs effets. Il y manquait deux concepts, introduits peu après par les physiocrates : ceux de produit net et d’incidence. Sa théorie de la taxation s’est ainsi retrouvée en quelque sorte prise en étau entre les deux systèmes prônés, à cinquante ans d’écart, par Vauban et Quesnay.

“A nice utopian”, such is the image of Saint-Pierre that was most commonly conveyed by the authors of the Enlightenment, even the greatest ones. His ideas of tax reform—like his projects for setting perpetual peace—, in spite of their profoundness, were thus underestimated by authors who had no hesitation in shamelessly plagiarizing them later on.
His Project for Tallage Rating can yet be looked upon (in the same way as Royal Tithe) as one of the founding texts of pre-revolutionary thought on taxes, especially through its attempt at the utilitarian measure of their effects. Two concepts were missing from it: those of net product and of incidence, which were later introduced by physiocrats. His theory of taxation turned out to be caught between the two systems, separated by fifty years, of Vauban and Quesnay.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Sympathique utopiste », telle est l’image de l’abbé de Saint-Pierre la plus couramment véhiculée par les auteurs des Lumières, même les plus grands. Ses idées de réforme fiscale – comme ses projets de paix perpétuelle – malgré leur profondeur de vue, ont ainsi été sous-estimées par des auteurs qui ne se priveront néanmoins pas de les piller sans vergogne.

Son Projet de taille tarifée peut pourtant être considéré (au même titre que la Dîme royale) comme un des textes fondamentaux de la réflexion pré-révolutionnaire sur les impôts, en particulier par sa tentative de mesure utilitaire de leurs effets.

Il y manquait deux concepts, introduits peu après par les physiocrates : ceux de produit net et d’incidence. Sa théorie de la taxation s’est ainsi retrouvée en quelque sorte prise en étau entre les deux systèmes prônés, à cinquante ans d'écart, par Vauban et Quesnay....

Auteur

Bernard Delmas est maître de conférences à l’université de Lille 1 et à l’institut d’études politiques de Lille. Ses recherches portent sur l’histoire de la pensée économique (thèse sur François Quesnay et la naissance de l’économie politique) ainsi que sur l’histoire de la statistique et de la démographie (histoire des lois de population de Malthus à Quetelet et Verhulst). Il a coorganisé plusieurs colloques sur ces thèmes ; les actes du dernier, Y a-t-il des lois en économie ?, viennent de paraître aux Presses universitaires du Septentrion.

© Presses universitaires de Caen, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540