Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Compositions et recompositions du lien social en Irlande

 | 
Anne-Catherine Lobo

Perspectives historiques

Illégitimités et lois sur les pauvres : perceptions sociales et morales

Nathalie Sebbane

Résumé

Cet article examine les perceptions et représentations de l’illégitimité en Irlande, notamment dans le cadre de la Loi sur les pauvres de 1838, mettant en évidence l’évolution du statut des mères célibataires et leur condamnation à l’indigence et à l’exclusion, dans l’Irlande du XIXe siècle. Il souligne l’écart entre le discours officiel et les pratiques, et permettra également de souligner les choix d’une cohésion collective au détriment de l’intime.

This paper deals with the perceptions and representations of illegitimacy in Ireland in the context of the 1838 Irish Poor Law, focussing on the status of unmarried mothers, and on how its evolution led to their exclusion and destitution in 19th century Ireland. We will point at the gap between official discourse and facts, and consider how intimacy was increasingly subjected to collective cohesion.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le développement, au cours des trente dernières années, de la recherche en histoire des femmes en Irlande a ouvert la voie à un vaste champ de réflexions et d’analyses dans des domaines jusque-là inexplorés. Alors que pendant de trop longues décennies, l’histoire des Irlandaises était exclusivement de l’histoire compensatoire liée au nationalisme1, depuis les années 1970, de nombreuses historiennes se sont intéressées aux expériences et aux vies des femmes ordinaires et une véritable tentative de réinscription des femmes dans l’histoire du pays s’est amorcée. Grâce à des méthodologies spécifiques qui ont permis la relecture de sources classiques sous un éclairage nouveau, les « femmes invisibles » de l’histoire irlandaise ont commencé à faire surface. On s’est intéressé au travail des femmes, à leur contribution politique, à l’expérience des femmes et de la religion, à leur émigra...

Auteur

Université de la Sorbonne nouvelle – Paris III

© Presses universitaires de Caen, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540