Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Les Lapons

 | 
Jean-Marie Montier

Les problèmes d'ordre social

Full text

1Cet élevage extensif du renne fut néanmoins pour beaucoup de Lapons un moyen de s'introduire dans notre société actuelle par le biais de l'argent en tant que pouvoir d'achat. Pourtant, malgré les changements si importants survenus dans les conditions de production et par là-même dans leur mode de vie qui se rapproche de plus en plus de celui des Scandinaves, les Lapons ont conservé leurs idées propres sur ce qui est juste et bon pour un vrai Lapon, à savoir : être chasseur de rennes, posséder un grand troupeau sur un grand pâturage. Bien sûr, à l'heure actuelle, ils sont incorporés dans le système monétaire et vivent dans une société de consommation : leur désir est donc de posséder, mais ils n'ont pas perdu pour autant le sens de la liberté individuelle ; ainsi leur extrême indépendance vis-à-vis des horaires dénote une conception de la vie aussi individualiste que personnelle.

2Le problème sera donc de découvrir dans quelle mesure le Lapon poussé par ses exigences économiques pourra s'intégrer dans une société qu'il n'a pas créée, qui ne lui appartient pas et qui, bien souvent, le refuse. En effet, on ne peut ignorer la discrimination raciale et sociale qui existe à l'égard des Lapons. Si elle est aujourd'hui moins importante qu'elle ne l'était autrefois, il n'empêche qu'elle subsiste. Ainsi, pouvait-on entendre dire il y a quelque dix ans dans les petits villages montagnards suédois, qu'un tel s'était marié avec « en lapptöss » (c'est-à-dire, une fille de peu). Pourtant le "petit antisamisme" (sic) a beaucoup reculé ou bien s'est dissimulé ; surtout depuis que les Lapons par le truchement des organisations de vente de la viande de renne se sont enrichis d'une manière remarquable.

3Mais en ce qui concerne l'exercice des pouvoirs politiques, les Scandinaves ont vraiment du mal à abandonner un sentiment de supériorité envers les Lapons et leur attitude toute paternaliste.

4Nous allons donc essayer d'étudier dans quelle mesure le Lapon peut s'adapter à notre système de vie, et ce à travers trois aspects d'ordre psychologique et social particulièrement sensibles chez les Lapons : la religion, l'éducation et la langue.

© Presses universitaires de Caen, 1970

Terms of use: http://www.openedition.org/6540