Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrivaines irlandaises ∙ Irish Women Writers

 | 
Bertrand Cardin
, 
Sylvie Mikowski

Marina Carr, l’adolescence d’une dramaturgie féminine ?

Thierry Dubost

Résumé

Dramaturge irlandaise contemporaine, Marina Carr a, depuis quelques années, acquis une réputation internationale grâce à des pièces de théâtre qui tranchent avec les productions dramatiques habituelles en Irlande. Partant de ce profil atypique, cette étude interroge la manière dont une identité de femme surgit sur scène, en s’attachant à la thématique, à la nature politique des œuvres et aux questionnements sociaux qui s’y manifestent, pour voir comment la scène s’affiche comme lieu d’un théâtre militant autour de la cause des femmes. Enfin, nous analysons comment les ruptures avec les usages théâtraux actuels contribuent à définir l’esthétique de Marina Carr comme celle d’une dramaturge femme.

As an Irish contemporary playwright, Marina Carr has in recent years gained international recognition, thanks to plays which stand out against usual Irish dramatic productions. Starting from her atypical dramatic profile, this chapter questions the ways in which female identities are performed. Themes, the political nature of the works or the social issues raised, help show how the stage exposes sexist oppression. The disconnections from usual dramatic modes are then analysed to try and characterise Marina Carr’s aesthetics as that of a woman playwright.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un soir, un comédien me demanda d’écrire une pièce qui serait jouée par des Noirs. Mais, qu’est-ce que c’est donc un Noir ? Et d’abord, c’est de quelle couleur1 ?

Dans un domaine certes différent de la classification mentionnée par Jean Genet, celui de l’analyse critique théâtrale, à propos d’un sujet voisin, notons, en guise de préliminaire, un point de convergence avec la perplexité du dramaturge, lorsqu’il lui fut suggéré de restreindre son spectre créatif à des êtres dont les caractéristiques physiques marquaient une appartenance à une catégorie particulière, sans que les implications qui en découlaient relevassent de l’évidence. Afin de préciser la nature de l’interrogation dont il s’agit, évoquons également Les confessions de saint Augustin, œuvre dans laquelle celui-ci dit savoir ce qu’est le temps, mais constate que toute définition se dérobe lorsqu’il essaie d’en établir une2. Fort de ces antériorités réflexives, mais contrairement aux pensées du saint homme sur le temps, le...

Auteur

Thierry Dubost est professeur à l’université de Caen Basse-Normandie. Il est l’auteur de Struggle, Defeat or Rebirth : Eugene O’Neill’s Vision of Humanity (Jefferson – Londres, McFarland, 1997) et The Plays of Thomas Kilroy (Jefferson – Londres, McFarland, 2007). Il a codirigé les ouvrages La femme noire américaine : aspects d’une crise d’identité (Caen, Presses universitaires de Caen, 1997), George Bernard Shaw : un dramaturge engagé (Caen, Presses universitaires de Caen, 1998) et Du dire à l’être : tensions identitaires dans la littérature nord-américaine (Caen, Presses universitaires de Caen, 2000) ainsi que Regards sur l’intime en Irlande (Caen, Presses universitaires de Caen, 2008). Il a également dirigé L’adaptation théâtrale en Irlande de 1970 à 2007 (Caen, Presses universitaires de Caen, 2010) et est l’auteur d’articles consacrés au théâtre nord-américain, irlandais ou africain.

© Presses universitaires de Caen, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540