Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rencontres avec Iris Murdoch

 | 
Jean-Louis Chevalier

Avant-propos

Jean-Louis Chevalier

Texte intégral

1Les vendredi 27 et samedi 28 janvier 1978 se sont déroulées à l'Université de Caen deux Journées Anglo-Irlandaises organisées conjointement par l'équipe irlandaise du Centre de Recherches d'Histoire des Pays de l'Europe du Nord et du Nord-Ouest, et l'équipe littéraire du Centre de Recherches de Littérature et Linguistique des Pays de Langue Anglaise. Les invités d'honneur de ces journées étaient Iris Murdoch et John Bayley. L'équipe irlandaise avait plus particulièrement la responsabilité de la première journée ; l'équipe littéraire, de la seconde.

2Le vendredi, l'on entendit une conférence d'Iris Murdoch et quatre communications sur des auteurs irlandais — Scan O'Casey, Patrick MacDonogh, W. B. Yeats — dues à Guy Felhmann, Carolyn MacDonogh, John Bayley et Jacqueline Genêt.

3Le samedi fut consacré à cinq communications sur l'œuvre d'Iris Murdoch et à un débat général au cours duquel Iris Murdoch, répondant aux questions des congressistes, s'expliqua sur de nombreux problèmes.

4Le projet initial des organisateurs de ces deux Journées Anglo-Irlandaises était d'en réunir les travaux dans une publication commune. Pour des raisons indépendantes de leur volonté, la réalisation d'un tel volume d'actes n'a pu être menée à bien. Tout en le déplorant, ces mêmes organisateurs ont pensé que mieux vaudrait alors présenter deux publications que pas de publication du tout. Ils se sont donc résolus à publier séparément les textes des deux journées.

5Ceux du premier jour paraissent en un volume présenté par le Centre de Recherches d'Histoire des Pays de l'Europe du Nord et du Nord-Ouest (Caen, 1979).

6Ceux du second jour font l'objet de ce volume-ci. On y trouvera, outre les cinq communications sur l'œuvre d'Iris Murdoch, dans l'ordre dans lequel elles ont été prononcées, et le débat final en anglais, la traduction de la conférence d'Iris Murdoch, dont le texte original est publié dans l'autre volume. Ainsi espère-ion qu'il n'y aura pas pour le lecteur de solution de continuité entre cette conférence, qui servit de préambule aux deux journées à la fois, et le débat de clôture, au cours duquel il fut fait plusieurs fois allusion aux paroles prononcées la veille.

***

7Avec ce volume d'actes l'équipe littéraire du Centre de Recherches de Littérature et de Linguistique des Pays de Langue Anglaise a l'honneur de présenter sa deuxième publication. On se souviendra peut-être que la première était constituée par un ensemble d'Etudes sur The Trench Lieutenants Woman de John Fowles, et enrichie par une lettre post-face de John Towles (Annales du C.R.D.P. de Caen, 1977). Nous y expliquions les procédures adoptées par notre équipe pour mener ses travaux. Celles-ci sont restées les mêmes, mais l'équipe s'est, elle, modifiée. D'une part, quelques changements d'affectation l'ont privée de certains collaborateurs ; d'autre part, elle s'est amplifiée et fortifiée de participations nouvelles. Il est impossible de dire ici en quelques mots la part prise par chacun à la bonne marche de tous nos travaux d'ensemble et, dernièrement, à l'organisation, au déroulement et, on veut le croire, au succès de la journée consacrée à l'étude de l'œuvre d'Iris Murdoch. Toutefois il serait contraire à nos principes que seuls les signataires des communications présentées ce jour-là se vissent nommés à nos lecteurs. C'est pourquoi une note sur les membres de l'équipe les présente tous à la fin de ce volume né de la détermination et de la coopération de tous.

***

8Qu'il nous soit enfin permis de faire une brève allusion à nos projets d'avenir. Tout d'abord nous avions précédemment annoncé la traduction d'un poème américain, Un Homme Tranquille, de Grant Silverstein : retardée, mais non abandonnée, cette publication semble être aujourd'hui en bonne voie. Ensuite, l'équipe prépare actuellement l'édition française de l'essai de Matthew Arnold, Culture et Anarchie. Enfin, nous envisageons la création d'une collection consacrée aux travaux individuels de nos membres, afin que les deux types de recherche que doivent nécessairement mener en parallèle les enseignants-chercheurs à notre époque, reçoivent tous deux, à tout le moins de notre part, l'attention qu'ils nous semblent mériter.

9Nous formons le vœu que ces publications futures puissent trouver auprès de nos lecteurs, collègues et amis, l'accueil chaleureux dont nous avons déjà bénéficié et qui est pour nous le plus précieux des témoignages, le plus cher des encouragements.

© Presses universitaires de Caen, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter