Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs pour les territoires

 | 
Éric Leroy du Cardonnoy
, 
Céline Vial

Exemple de la Normandie, une terre de cheval

Le cheval en Normandie

The Horse in the Area of Normandy

Armand Frémont

Résumé

Cette contribution qui traite des questions rurales et d’aménagement du territoire tente de mettre au jour les liens fondamentaux qui existent avec le cheval et son image dans la région normande au cours du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Le cheval qui a perdu à partir de la Seconde Guerre mondiale sa fonction de travail conserve tout de même une place importante dans la première région équine de France. Les transformations sociétales lui confèrent un nouveau rôle que quelques exemples normands viennent mettre en lumière.

This paper deals with rural and planning issues and hopes to show how these issues have had strong links with the horse and its image in Normandy in the 20th century and to the present day. The horse gradually lost its powerful role as a working animal after World War II but has nevertheless kept its place as a vital figure in France’s principal equine region. Important social changes have given this animal a new role as can been seen in some examples from Normandy.

Note de l’éditeur

Texte établi en collaboration avec Éric Leroy du Cardonnoy et Céline Vial.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Je ne suis pas un homme de cheval comme la plupart des participants à ce colloque peuvent l’être. Mais depuis près de soixante ans, j’étudie l’agriculture et l’élevage en Normandie dont l’élevage du cheval fait partie. Ma thèse en 1968 portait sur l’élevage en Normandie. Élevage des bovins, pour la viande et pour le lait au premier chef, bien entendu. Mais je ne pouvais ignorer cet élevage prestigieux qu’était l’élevage du cheval. Depuis, je ne l’ai jamais quitté, je l’évoque dans tous mes livres, notamment dans le dernier, Paysans de Normandie aujourd’hui, réalisé avec le photographe Christian Malon2. Ainsi que le lait et la viande de bœuf, que le lin et la pomme, le cheval fait partie de l’image de la Normandie.

Entre déclin et renouveau

La Normandie est la première région française pour l’élevage du cheval. Elle en compte au moins 100 000 à l’heure actuelle3, répartis principalement dans les haras et les élevages des trois départements bas-normands de la Manche, de l’Or...

Auteur

Ancien professeur de géographie à l’université de Caen Normandie
Ancien directeur scientifique au CNRS
Ancien conseiller à la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR)

 

Armand Frémont est géographe et est un des pionniers de la géographie des perceptions et des représentations grâce à son concept d’« espace vécu » qui comprend l’espace des pratiques quotidiennes (l’espace de vie) et l’espace des interrelations sociales (l’espace social) en tant qu’objets de la perception et de la représentation mentale d’un individu ou d’un groupe. Il a été assistant puis professeur à l’université de Caen, directeur scientifique au CNRS, recteur d’académie, conseiller à la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR). Il a consacré plusieurs ouvrages à l’agriculture et aux paysans de Normandie.

© Presses universitaires de Caen, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540