Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les chevaux : de l’imaginaire universel aux enjeux prospectifs pour les territoires

 | 
Éric Leroy du Cardonnoy
, 
Céline Vial

La transition et ses enjeux

Le commerce lié à l’équitation révolutionné ?

Un secteur bouleversé, entre traditions et innovations (l’exemple français)

Has the Horse Riding Business Been Revolutionised?
An Economic Sector in Turmoil, between Tradition and Innovation (the French Case)

Gwenaëlle Grefe et Sylvine Pickel-Chevalier

Résumé

L’entrée de l’équitation dans la société de consommation et de loisirs s’est illustrée par une profonde transformation du profil des cavaliers, de leurs pratiques et représentations. Ce développement a favorisé un essor sans précédent du commerce équin, qui demeure toutefois largement méconnu. L’objet de cette recherche est de comprendre davantage les logiques de fonctionnement des entreprises du secteur, entre volonté de conservation d’un savoir-faire et nécessité d’inscription dans un marché désormais marqué par la mondialisation. L’innovation est utilisée comme le fer de lance de cette adaptation du commerce équin, bouleversant mais aussi régénérant les traditions, dans les produits comme dans les procédés de fabrication.

Since horse riding has become part of the consumer and leisure society, it has led to a profound transformation of the profiles of the riders, of their practices and their representations. This development has favoured an unprecedented growth in equine business, which however remains widely unrecognised. The object of this paper is to gain a better understanding of how the horse industry functions, torn between a wish to maintain skills and the need to join a market now dominated by globalisation. Innovation is used as the spearhead of this adaptation of equine business strategy, destabilising but also regenerating the traditions in both product and manufacturing processes.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le cheval intègre, à partir des années 1960, la société de consommation en France, en devenant un produit marchand. Aux logiques d’apprentissage, presque d’initiation de l’équitation, naguère vécue comme un art parachevant la culture des élites, succèdent celles de l’hédonisme1. Sa pratique entre aussi dans un processus de féminisation et de relative diffusion sociale, et concerne majoritairement les classes moyennes et moyennes supérieures jusqu’aux classes les plus aisées2. Ces nouvelles caractéristiques engendrent une diversification des attentes. Les usages traditionnels se voient remplacés par une « nouvelle culture équestre baroque »3, tandis que les clubs, soucieux de fidéliser leurs clientèles4, s’évertuent à démultiplier leurs offres (obstacles, dressage, cross, mais aussi pony-games, fun games, voltige, horse-ball, équitation d’extérieur, équitation western, etc.). Ainsi, aux besoins monolithiques de pratiquants trahissant une forte homogénéité de profils jusqu...

Auteurs

Université d’Angers
Groupe de recherche angevin en économie et management (GRANEM – UMR 49)

 

Gwenaëlle Grefe est gestionnaire, maître de conférences en comportement organisationnel à l’UFR ESTHUA à l’université d’Angers. Ses travaux de recherches portent sur les notions d’engagement, de motivation, d’émotions et d’échange social dans l’univers du tourisme et des loisirs. Elle est notamment l’auteure avec Sylvine Pickel-Chevalier de « Le cheval réinventé par la société des loisirs en Occident : une mythologie révolutionnée ? (XVIIIe-XXIe siècle) », Mondes du tourisme, hors série, Cheval, tourisme et sociétés / Horse, Tourism and Societies (Actes du colloque de Saumur, 9-11 mai 2012), Sylvine Pickel-Chevalier, Rhys Evans (dir.), 2015, p. 26-49 ; et avec Cécile Clergeau, Sylvine Pickel-Chevalier et Philippe Violier, « Naissance d’un cluster touristique équin ? L’exemple de Saumur (France) » (ibid., p. 188-203).

Université d’Angers
Espaces et sociétés (ESO – UMR 6590)

 

Sylvine Pickel-Chevalier est géographe, maître de conférences à l’UFR ESTHUA à l’université d’Angers. Elle est membre du laboratoire Espaces et sociétés (ESO – UMR 6590), du comité de recherche (SHS) de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), de l’association Cheval et patrimoine et du comité UNESCO du groupe de travail des Rencontres de l’équitation de tradition française. Elle codirige les formations équines de l’université d’Angers. Elle a cocréé et dirigé l’Équi-meeting tourisme en 2012 et dirige un projet européen consacré à la thématique : « Horse and European Heritage ». Ses dernières publications sont : « L’équitation française et sa patrimonialisation dans la société des loisirs », EspacesTemps.net, Travaux, 26 juillet 2016 ; et « Can Equestrian Tourism Be a Solution for Sustainable Tourism Development in France ? », Loisir et Société / Society and Leisure, vol. 38, nº 1, 2015, p. 110-134.

© Presses universitaires de Caen, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540