Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Normands en Méditerranée aux xie-xiie siècles

 | 
Pierre Bouet
, 
François Neveux

2e partie : les Normands organisateurs et bâtisseurs

Les moines et les patrons de Saint-Évroult dans l’Italie du Sud au XIe siècle

Marjorie Chibnall

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La grande abbaye normande de Saint-Évroult, qui fut fondée vers 1050, était située, d’après Orderic Vital, « dans une région pauvre où vivaient des compatriotes hostiles », et les moines durent souffrir bien des épreuves au cours des premières années de son existence. Dans une région déchirée par des guerres privées, les fondateurs de l’abbaye ne pouvaient pas échapper aux dangers et aux difficultés de l’époque. Quelques-uns rejoignirent les rangs des rebelles ligués contre le duc Guillaume et furent contraints à l’exil1. Plusieurs d’entre eux prirent le chemin de l’Italie et réussirent à gagner des fiefs au service des princes lombards et des Normands établis en Pouille et en Calabre. Ils comptaient parmi eux des frères et des cousins des moines de Saint-Évroult, et ce fut vers eux que les religieux d’Ouche se tournèrent pour demander des secours, quand leurs propriétés normandes furent ravagées aux cours des guerres. De telles circonstances favorisèrent l’établissement de liens d’...

Auteur

Université de Cambridge

© Presses universitaires de Caen, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540