Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Normands en Méditerranée aux xie-xiie siècles

 | 
Pierre Bouet
, 
François Neveux

1re partie : les Normands conquérants

Un instrument de la conquête et du pouvoir : les châteaux normands de Calabre

L’exemple de Scribla

Anne-Marie Flambard-Héricher

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on en croit les panneaux touristiques calabrais et même les guides de voyage les plus sérieux1, les châteaux normands abondent. Un simple coup d’œil sur la plupart d’entre eux suffit à se convaincre du contraire ou du moins à s’assurer que, si l’origine en fut normande, les vestiges qui subsistent doivent beaucoup plus aux époques successives qui les ont remaniés, sans que ces réfections postérieures aient laissé semble-t-il de souvenir, qu’à leur origine normande. La « mémoire » normande s’affirme pourtant ainsi surpassant le souvenir des Souabes, Angevins et Aragonais qui les ont remplacés et dont on semble vouloir ignorer l’œuvre. Le seul « prestige » suffit-il à expliquer ce fait ? Quelle place occupe en Calabre l’architecture normande relativement aux vestiges laissés par les autres époques ? Est-elle repérable sur les restes d’un monument ?

 

C’est par la confrontation, qui n’est pas toujours aisée, entre sources écrites et vestiges apparents qu’il est possible, dans un pre...

Auteur

Université de Rouen

© Presses universitaires de Caen, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540