Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Épistolaire au féminin

 | 
Brigitte Diaz
, 
Jürgen Siess

Bibliographie

Texte intégral

Critique épistolaire

Ouvrages généraux

Altman J. G., Epistolarity : approaches to a form, Columbus, Ohio, 1982.

Arrou-Vignot J.-P., Le Discours des absents, Paris, Gallimard, 1993.

Bray B., L’Art de la lettre amoureuse : des manuels aux romans (1550-1700), La Haye – Paris, Mouton, 1967.

Dauphin C., Prête-moi ta plume… Les manuels épistolaire au XIXe siècle, Paris, Éditions Kimé, 2000.

Derrida J., La Carte postale de Socrate à Freud et au-delà, Paris, Aubier – Flammarion (La philosophie en effet), 1980.

Diaz B., L’Épistolaire ou la Pensée nomade, Paris, PUF, 2002.

Duchêne R., Écrire au temps de Mme de Sévigné. Lettres et texte littéraire, Paris, Vrin, 1982.

Duchêne R., Mme de Sévigné et la lettre d’amour, Paris, Bordas, 1970.

Grassi M.-C., L’Art de la lettre au temps de La Nouvelle Héloïse et du Romantisme, Genève, Droz, 1994.

Haroche-Bouzinac G., L’Épistolaire, Paris, Hachette Supérieur (Concours littéraires), 1995.

Jaubert A., La correspondance entre Henriette*** et J.-J. Rousseau. La subjectivité dans le discours, Genève – Paris, Slatkine – Champion, 1987.

Kaufmann V., L’Équivoque épistolaire, Paris, Minuit (Critique), 1990.

Roustan M., La Lettre (Évolution d’un genre), Paris, Librairie Paul Delaplane (Les genres littéraires), 1904.

Versini L., Le Roman épistolaire, Paris, PUF, 1979.

Ouvrages collectifs

Ces bonnes lettres. Une correspondance familiale au XIXe siècle, C. Dauphin, P. Lebrun-Peyzerat, D. Poublan (éd.), Paris, Albin Michel, 1995.

Elseneur, no 13, Correspondance et formation littéraire, B. Diaz et J. Siess (éd.), 1998.

La Correspondance : les usages de la lettre au XIXe siècle, R. Chartier (dir.), Paris, Fayard, 1991.

Écrire, lire, publier les correspondances. Problématique et économie d’un genre littéraire (Actes du colloque international de Nantes, 4-7 octobre 1982), J.-L. Bonnat (éd.), Nantes, Presses de l’Université de Nantes, 1983.

Expériences limites de l’épistolaire : lettres d’exil, d’enfermement, de folie, A. Magnan (éd.), Paris, Champion, 1993.

L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Fragments d’un discours amoureux dans l’écriture épistolaire moderne, A. Dolfi (éd.), Rome, Bulzoni, 1992.

La Lettre à la croisée de l’individuel et du social, M. Bossis (dir.), Paris, Éditions Kimé, 1994.

La Lettre. Approches sémiotiques (Actes du VIe colloque interdisciplinaire, en collaboration avec l’Association suisse de sémiotique), A.-J. Greimas (éd.), Fribourg, Éditions universitaires de Fribourg, 1988.

La Lettre au XVIIe siècle et ses avatars, G. Bérubé et M.-F. Silver (éd.), Toronto, éd. du Gref, 1996.

La Lettre entre réel et fiction, J. Siess (dir.), Paris, Sedes, 1998.

La Lettre et le Politique (Actes du colloque de Calais, 17-19 septembre 1993), P. Lebrun-Peyzerat et D. Poublan (éd.), Paris, Champion, 1996.

Les Lettres ou La Règle du Je, A. Chamayou (dir.), Arras, Artois Presses Université, 1999.

Lettre et Réflexion morale, G. Haroche-Bouzinac (éd.), Paris, Klincksieck, 1999.

Lettres perdues. Écriture, amour et solitude XIXe – XXe siècles, P. Artières et J.-F. Laé (éd.), Paris, Hachette, 2003.

Nouvelles approches de l’épistolaire, lettres d’artistes, archives et correspondances, M. Ambrière et L. Chotard (éd.), Paris, Champion, 1996.

Par écrit. Ethnologie des écritures ordinaires, D. Fabre (éd.), Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1997.

Penser par lettre (Actes du colloque d’Azay-le-Ferron), B. Melançon (dir.), Montréal, Fides, 1998.

Sur la plume des vents. Mélanges de littérature épistolaire offerts à Bernard Bray, U. Michalowsky (éd.), Paris, Klincksieck, 1996.

Revues

Cahier d'Études sur les Correspondances et Journaux intimes du XIXe siècle, no 8, Difficulté d’être et mal du siècle dans les Correspondances et Journaux intimes de la première moitié du XIXe siècle (avant 1848), S. Bernard-Griffiths (éd.), 1998.

CAIEF, no 39, L’Art épistolaire, 1987.

L’Esprit créateur, vol. XL, no 4, L’Épistolaire, M.-C. Grassi, (éd.), 2000.

Littérales, no 17, L’Invention de l’intimité au siècle des Lumières, B. Melançon (dir.), 1995.

Revue de l’Aire, Recherches sur l’épistolaire.

Revue des sciences humaines, no 195, Lettres d’écrivains, 1984.

Revue d’histoire littéraire de la France, novembre-décembre 1978, La Lettre au XVIIIe siècle, Bernard Bray (dir.).

Revue Textuel, no 4, 1992, J.-L. Diaz (dir.), La Lettre d’amour.

Romantisme, no 90, J’ai toujours aimé les correspondances, J.-L. Diaz (dir.), 1995.

Yale French Studies, no 71, Men and Women of Letters, C. Potter (éd.), 1986.

Articles et contributions

Bem J., « Le statut littéraire de la lettre », in Les Correspondances inédites, A. Françon et C. Goyard (éd.), Paris, Economica, 1984.

Beugnot B., « De l’invention épistolaire : à la manière de soi », L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Beugnot B., « Style ou styles épistolaires », Revue d’histoire littéraire de la France, novembre-décembre 1978, no 6.

Beugnot B., « Débats autour du genre épistolaire, réalité et écriture », Revue d’histoire littéraire de la France, mars-avril 1974, p. 195-202.

Beyssade J.-M., « Peut-on philosopher par lettres ? », introduction à Descartes, Correspondance avec Élisabeth et autres lettres, Paris, Garnier-Flammarion, 1989.

Bray B., « Le laboratoire épistolaire », in Thèmes et Genres littéraires aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mélanges en l’honneur de Jacques Truchet, N. Ferrier-Caverivière (dir.), Paris, PUF, 1992.

Bray B., « L’épistolière au miroir », revue Marseille, no 95, 1973.

Bray B., « Le système épistolaire de Mme de Sévigné », Revue d’histoire littéraire de la France, mai-août 1969.

Carrel Susan L., « Une vie d’amour : les lettres de la comtesse de Sabran et du chevalier de Boufflers », in L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Chamayou A., « Une forme contre les genres : penser la littérature à travers les lettres au XVIIIe siècle », in Penser par lettre (Actes du colloque d’Azay-le-Ferron), B. Melançon (dir.), Montréal, Fides, 1998.

Dauphin C., « Pour une histoire de la correspondance familiale », Romantisme, no 90, 1995.

Dauphin C., « Les manuels épistolaires au XIXe siècle », in La Correspondance. Les usages de la lettre au XIXe siècle, R. Chartier (éd.), Paris, Fayard, 1991.

Delabroy J., « Le courant de la plume. Mythe et vérité de la correspondance (l’exemple de G. Flaubert-G. Sand) », in Écrire, lire, publier les correspondances. Problématique et économie d’un genre littéraire (Actes du colloque international de Nantes, 4-7 octobre 1982), J.-L. Bonnat (éd.), Nantes, Presses de l’Université de Nantes, 1983.

Diaz J.-L., « Quelle génétique pour les correspondances ? », Genesis, no 13, 1999.

Diaz J.-L., « Il est interdit de penser par lettres », in Penser par lettre (Actes du colloque d’Azay-le-Ferron), B. Melançon (dir.), Montréal, Fides, 1998, p. 13-35.

Diaz J.-L., « Le XIXe siècle devant les correspondances », Romantisme, no 90, 1995.

Duchêne R., « Le Mythe de l’épistolière : Mme de Sévigné », in L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Duchêne R., « Lettre et portrait au XVIIe siècle », in Le Portrait littéraire, K. Kupisz, G. Pérouse et J.-Y. Debreuille (dir.), Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1988.

Duchêne R., « L’esthétique de la négligence : le cas particulier de la lettre », in Écrire au temps de Mme de Sévigné : lettres et texte littéraire, Paris, Vrin, 1982.

Duchêne R., « Le lecteur de lettres », Revue d’histoire littéraire de la France, 1978.

Duchêne R., « Du destinataire au public ou les métamorphoses d’une correspondance privée », Revue d’histoire littéraire de la France, 1976.

Duchêne R., « Réalité vécue et réussite littéraire : le statut particulier de la lettre », Revue d’histoire littéraire de la France, mars-avril 1971, no 2.

Dumonceaux P., « Le XVIIIe siècle. Aux origines de la lettre intime et du genre épistolaire », in Écrire, lire, publier les correspondances. Problématique et économie d’un genre littéraire (Actes du colloque international de Nantes, 4-7 octobre 1982), J.-L. Bonnat (éd.), Nantes, Presses de l’Université de Nantes, 1983.

Fumaroli M, « De la vie dévote à la vie de loisirs », in Sur la plume des vents. Mélanges de littérature épistolaire offerts à Bernard Bray, Paris, Klincksieck, 1996.

Fumaroli M., « Genèse de l’épistolographie classique », Revue d’histoire littéraire de la France, novembre-décembre 1978, no 6.

Geninasca J., « Notes sur la communication épistolaire », in La Lettre. Approches sémiotiques (Actes du VIe Colloque interdisciplinaire en collaboration avec l’Association Suisse de Sémiotique), Fribourg, Éditions universitaires de Fribourg, 1988.

Gérard M., « Art épistolaire et art de la conversation : les vertus de la familiarité », Revue d’histoire littéraire de la France, 1978, no 6.

Gothot-Mersch C., « Sur le renouvellement des études de correspondances littéraires : l’exemple de Flaubert », Romantisme, no 72, 1991.

Grassi M.-C., « La correspondance comme discours du privé au XVIIIe siècle », in L’Épistolarité à travers les siècles, Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Grassi M.-C., « Les règles de communication dans les manuels épistolaires français (XVIIIe-XIXe siècles) », in Savoir-Vivre I, A. Montandon (dir.), Lyon, Cesura, 1990.

Hébrard J., « La correspondance au XIXe siècle, approche historique », in L’Épistolarité à travers les siècles, Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Hoock-Demarle M.-C., « Un lieu d’interculturalité franco-allemande : le réseau épistolaire de Coppet », Romantisme, no 73, 1991.

Guénin M., « La lettre éducatrice de la sensibilité : l’exemple de Voiture », Revue d’histoire littéraire de la France, no 6, novembre-décembre 1978.

Gurkin Altman J., « The Letter Book as a Literary Institution (1539-1789) : Toward a Cultural History of Published Correspondences in France », Yale French Studies, no 71, Men/Women of letters, 1986.

Kapp V., « L’art épistolaire dans les manuels scolaires du XIXe siècle », in L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

Kapp V., « Deux problèmes de l’art épistolaire au XIXe siècle : besoin de communication et exigence stylistique », L’Art épistolaire, CAIEF, no 39, 1987.

Lecointre S., « Pour une théorie du texte des correspondances », in Écrire, lire, publier les correspondances. Problématique et économie d’un genre littéraire (Actes du colloque international de Nantes, 4-7 octobre 1982), J.-L. Bonnat (éd.), Nantes, Presses de l’Université de Nantes, 1983.

Le Guillou L., « Épistolarité et histoire littéraire », in L’Épistolarité à travers les siècles, Geste de communication et/ou pratique d’écriture (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 8-18 juillet 1987), M. Bossis et Ch. A. Porter (dir.), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1990.

May G., « La littérature épistolaire date-t-elle du XVIIIe siècle ? », Studies on Voltaire, vol. LVI, 1967.

Morabito R., « Pratiques épistolières et épistolarité restreinte », Orbis Litterarum, 44, 3, 1989.

Mozet N., « Du bon usage littéraire de la lettre de rupture : du Lys dans la vallée aux Lettres d’un voyageur », Lettres d’écrivains, Revue des sciences humaines, no 195.

Pagès A., « Correspondance et genèse », in Leçons d’écriture. Ce que disent les manuscrits, A. Grésillon et M. Werner (éd.), Paris, Lettres modernes – Minard, 1985.

Pagès A., « Stratégies textuelles de la lettre à la fin du XIXe siècle », Littérature, no 31, 1978.

Rousset J., « Une forme littéraire, le roman par lettres », in Forme et Signification, essais sur les structures littéraires de Corneille à Claudel, Paris, Corti, 1964.

Sacotte M., « Une lettre et son devenir », Genesis, 13/99.

Siess J., « Images et rapport de places dans le discours épistolaire. Mme du Deffand et Mme Riccoboni », L’Esprit Créateur, vol. XL, no 4, hiver 2000.

Van Rossum-Guyon F., « La correspondance de George Sand comme laboratoire de l’écriture », Revue des sciences humaines, 1991.

Versini L., « La tradition épistolaire », in Laclos et la Tradition, Paris, Klincksieck, 1965.

Viala A., « La genèse des formes épistolaires en français et leurs sources latines et européennes. Essai de chronologie distinctive XVIe-XVIIIe siècles », Revue de littérature comparée, no 21, avril-juin 1981.

Weber F., « La lettre et les lettres : codes graphiques, compétences sociales. Des outils pour l’analyse des écritures ordinaires », Genèses, janvier 1995.

Secrétaires, manuels, traités

Carraud Z., Lettres de famille ou Modèles de style épistolaire pour les circonstances ordinaires de la vie, Paris, Hachette, 1855.

Cotin Abbé, « Cent lettres et billets de dames, tant en prose qu’en vers, avec les réponses » in Œuvres galantes en prose et en vers, Paris, E. Loyson, 1663.

Descottez, Nouveau Manuel épistolaire, contenant des modèles de lettres de toutes espèces…, Paris, Au dépôt des nouveaux manuels, 1837.

Du Plaisir, Sentiments sur les lettres et sur l’histoire avec des scrupules sur le style [1683], Genève, Droz, 1975.

Érasme, De conscribendis epistolis.

Genlis Mme de, Les Études convenables aux jeunes demoiselles, Paris, 1762.

Genlis Mme de, Article « Lettres (style épistolaire) », Dictionnaire critique et raisonné des étiquettes de la cour des usages du monde, Paris, M. Mongie, 1818.

Jabob P., Le Parfait Secrétaire, 1646.

De la Barre M., L’Art d’écrire en français, ou la manière de faire des compliments, des lettres, des discours en dialogues, des traductions, des harangues, l’histoire, des romans, Paris, Jolybois, 1662.

La Fèvrerie, Du style épistolaire, 1683.

Mercier L.-S., « Lettres épistolaires », in Tableau de Paris, Amsterdam, 1781-1789, t. XII. Nouveau Recueil des Lettres des Dames de ce Temps, 1635.

Madelaine P. (de la), Modèles de lettres sur différents sujets, Lyon, 1761, repris, à partir de l’an II, sous la forme d’un Manuel épistolaire à l’usage de la jeunesse, précédé d’une introduction : « Du style épistolaire ».

Richelet P., Les Plus Belles Lettres des meilleurs auteurs françois. Avec des notes par Pierre Richelet, Paris, 1689.

Sorinière M. de la, « Réflexions sur le genre épistolaire », Mercure de France, juillet 1741.

Scudéry Mlle de, Clélie, histoire romaine, Paris, A. Courbé, 1655.

Scudéry Mlle de, « De la manière d’écrire des lettres », Conversations nouvelles sur divers sujets, Paris, Barbin, 1684, t. II.

Suard J.-B., « Du style épistolaire et de Mme de Sévigné », Mercure de France, le 25 décembre 1778, repris dans les Éléments de littérature, Paris, Dentu, 1803, t. III.

Femmes et épistolaire

Braconnier A., Le Sexe des émotions, Paris, Odile Jacob, 1996.

Bertrand-jennings C., Masculin/Féminin. Le XIXe siècle à l’épreuve du genre, Toronto, Centre d’études du XIXe siècle Joseph Sablé, 1999.

Carrel S. L., Le Soliloque de la passion féminine ou Le Dialogue illusoire. Étude d’une formule monophonique de la littérature épistolaire, Paris – Tübingen, Éd. J.-M. Placecop – G. Narr, 1982.

Charrier M., L’Écriture épistolaire de Mme Riccoboni : les jeux de l’amour et de l’amitié, thèse de doctorat, Université de Limoges, département de lettres, 1996, 2 volumes, 620 pages, (dactyl.).

Charrier M., « Une épistolière inspirée ou les vertus de la mélancolie selon Mme Riccoboni », Revue de l’AIRE, no 27, hiver 2001.

Diaz B., « L’Épistolaire et la connivence féminine : lettres de Manon Phlipon aux sœurs Cannet (1767-1780) », in La Lettre au XVIIIe siècle et ses avatars, Toronto, Éditions du Gref, 1996.

Diaz B., « “Les Femmes à l’école des lettres”. La lettre et l’éducation des femmes au XVIIIe siècle », in L’Épistolaire, un genre féminin ?, C. Planté (éd.), Paris, Champion, 1998.

Diaz B., « Le XVIIe siècle en toutes lettres : Sainte-Beuve et les épistolières du XVIIe siècle », Elseneur, no 15-16, 2000, p. 191-222.

Diaz B., « “Écrire à voix basse”. L’écriture féminine selon Sainte-Beuve », Romantisme, no 109, 2000.

Diaz J.-L., « La féminité de la lettre selon l’imaginaire critique au XIXe siècle », in L’Épistolaire : un genre féminin ?, Paris, Champion, 1998.

Die Frau im Dialog [La femme en dialogue. Études sur la théorie et l’histoire de la lettre], A. Runge et L. Steinbrügge (dir.), Stuttgart, Metzler, 1990.

Duby G., Perrot, M. (dir.), Histoire des femmes en Occident, Paris, Plon, 1991-1992, 5 vol.

Du goût, de la conversation et des femmes, A. Montandon (éd.), Clermont-Ferrand, Littératures, 1994.

Duchêne R., « Genre masculin, pratique féminine », in L’Épistolaire, un genre féminin ?, C. Planté (éd.), Paris, Champion, 1998.

L’Épistolaire, un genre féminin ?, C. Planté (éd.), Paris, Champion, Paris, 1998.

Femmes de lettres au XIXe siècle. Autour de Louise Colet, R. Bellet (éd.), Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1982.

Les Femmes de lettres, écriture féminine ou spécificité générique (Actes du colloque de l'université de Montréal, 15 avril 1994), B. Melançon et P. Popovic (dir.), Montréal, Publications de l’université de Montréal, 1994.

Femmes en toutes lettres. Les Épistolières du XVIIIe siècle, M.-F. Silver et M.-L. Girou Swiderski (éd.), Oxford, Voltaire Foundation, 2000.

Femmes savantes et Femmes d’esprit. Women of French Eightenn Century, R. Bonnel et C. Rubinger (éd.), New York – Washington, P. Lang, 1994.

Fraisse G., La Différence des sexes, Paris, PUF, 1996.

Gauthier X., « De Louise Michel à Victor Hugo : la lettre contre la mort », in La Lettre et le Politique, P. Lebrun-Pézerat et D. Poublan (éd.), Paris, Champion, 1996.

Geffriaud R. J., Études sur la féminité aux XVIIe et XVIIIe siècles, Pise – Paris, Libreria Goliardica – A. G. Nizet, 1984.

Heckendorn Cook E., Epistolary Bodies. Gender and Genre in the XVIIIth Century Republic of Letters, Stanford, Stanford University Press, 1996.

Labrosse C., Lire au XVIIIe siècle. « La Nouvelle Héloïse » et ses lecteurs, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1985.

Maccall Saint-Saëns A., « Du bas-bleuisme et de la surenchère épistolaire », Romantisme, no 90, 1995.

Maître M., « Lettres de Sapho, lettres de Madeleine. Les lettres dans La Clélie et la correspondance de Mlle de Scudéry », in L’Épistolaire, un genre féminin ?, C. Planté (éd.), Paris, Champion, Paris, 1998.

Melançon B., Popovic P. (dir.), Les Femmes de lettres, écriture spécifique ou spécificité générique ?, Montréal, Université de Montréal, 1994.

Michaud S., « Deux approches du changement social : Flora Tristan et Pauline Roland au miroir de leur correspondance », in Flora Tristan, George Sand, Pauline Roland, Les femmes et l’invention d’une nouvelle morale 1830-1848, S. Michaud (éd.), Grane, Creaphis, 1994.

Montfort Howard C., Les Fortunes de Mme de Sévigné au XVIIe et XVIIIe siècles, Tubingen – Paris, G. Narr – J.-M. Placecop, 1982.

Mortier R. et Hasquin H. (dir.), Portraits de femmes, Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, 2000.

Mounoud-Anglès C., De la lecture à l’écriture féminine : Balzac et les lettres de lectrices, Thèse, Montpellier, 1989, sous la direction de J.-Cl. Fizaine (dactyl.).

Mounoud-Anglès C., « Le courrier des lectrices de Balzac (1830-1840) : stratégies identitaires », in La Lettre à la croisée de l’individuel et du social, Paris, Éditions Kimé, 1994.

Nies F., « Un genre féminin ? », Revue d’histoire littéraire de la France, novembre-décembre 1978, no 6, La lettre au XVIIe siècle.

Ozouf M., Les Mots des femmes, essai sur la singularité française, Paris, Fayard (L’esprit de la cité), 1995.

Perrot M., Les Femmes ou Les Silences de l’Histoire, Paris, Flammarion, 1998.

Planté C., « Trois épistolières et leurs lecteurs », Romantisme, no 90, 1995.

Planté C., La Petite Sœur de Balzac, Paris, Seuil, 1989.

Planté C., « L’intime comme valeur publique. Les lettres d’Eugénie de Guérin », in La Lettre à la croisée de l’individuel et du social, M. Bossis, (dir.), Paris, Éditions Kimé, 1994.

Ripa Y., Les Femmes, actrices de l’Histoire, France, 1789-1945, Paris, Sedes, 1999.

Siess J., « La place des femmes dans la correspondance amoureuse : le cadre normatif de l’épistolaire au XVIIIe siècle », in Études sur le XVIIIe siècle, Portraits de femmes, R. Mortier et H. Hasquin (éd.), Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, 2000.

Sol A., « Pourquoi écrire en tant que femme ? La correspondance entre Laclos et Mme Riccoboni », Women in French Studies, 3, 1995.

Strien-Chardonneau M., Van, « Lettres à Mlle L’hardy : de l’art d’écrire ou la fonction pédagogique des écrits personnels », in Isabelle de Charrière (Belle de Zuylen), Y. Went-Daoust (éd.), Amsterdam, Rodopi, 1995.

Tétu J.-F., « Remarques sur le statut juridique de la femme au XIXe siècle », in La Femme au XIXe siècle : Littérature et idéologie, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1978.

Vissière I., « La poétique d’Isabelle de Charrière ou la correspondance comme laboratoire d’une œuvre », in Femmes en toutes lettres. Les épistolières du XVIIIe siècle, M.-F. Silver et M.-L. Girou-Swiderski (éd.), Oxford, Voltaire Foundation, 2000.

© Presses universitaires de Caen, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540