Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Droit musulman

 | 
Hervé Bleuchot

Annexes du tome I

Annexe 5

Bibliographie

Texte intégral

1Pour aider l’étudiant dans ses premières recherches, nous lui indiquons dans le texte suivant quelques pistes de départ avec des références abrégées (I. Orientation bibliographique). On a cherché surtout à en limiter le nombre, en indiquant les livres-clefs qui donnent une vue d’ensemble d’une question et qui comportent une bibliographie pouvant servir de point de départ. On a favorisé les livres de langue française, récents, accessibles et peu coûteux.

2Il trouvera plus loin les références bibliographiques détaillées, classées par ordre alphabétique des auteurs, en deux listes (II. Références en langues européennes et III. Références en langue arabe).

I. ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

3Ouvrages de références, bibliographies : À consulter constamment. l’Encyclopédie de l’islam, 1ère éd., 4 vol, et l’Encyclopédie de l’islam, 2ème édition, en cours. La plupart des grands articles concernant le droit musulman traitent, sur chaque question, dans l’ordre, la position du droit préislamique, celle du Coran, de la Sunna et enfin celle du droit classique.

4Parmi les dictionnaires abrégés (qui se multiplient) notre préférence va à la Shorter Encyclopaedia of islam (seulement pour la théologie, le droit et la mystique) et au Dictionnaire historique de la civilisation islamique des Sourdel, qui a su concilier brièveté et exhaustivité.

5Pour le droit, l’Introduction de Schacht comporte une importante bibliographie. Elle sera complétée par celle de Laila al-Zwaini et R. Peters. Les auteurs de mémoires et thèses ne peuvent se dispenser de puiser dans les bibliographies détaillées ou dans les périodiques d’islamologie ou de droit. Les plus importants sont : Index islamicus (Pearson) avec ses suppléments ; Abstracta islamica in Revue des Etudes islamiques ; Annales islamologiques ; Annuaire de l’Afrique du Nord ; Arab Law Quaterly ; Arabica ; Bulletin d’Etudes orientales (Damas) ; Cahiers de Tunisie ; Droit et cultures ; Journal of African Law ; Revue de l’institut des Belles Lettres arabes (IBLA) ; Mélanges de l’Institut dominicain d’Etudes orientales (MIDEO) ; Revue française de droit comparé ; Revue des sciences philosophiques et théologiques (C. Gilliot) ; Studia islamica ; Yearbook of islamic and Middle Eastern Law ; etc.

6Islam : Rappelons qu’une bonne connaissance de l’islam et de ses sources est nécessaire au juriste de droit musulman. Pour ces dernières, on trouve l’essentiel en français. Le Coran a subi de nombreuses traductions. Toutes ont leurs avantages et leur inconvénients. L’usage le plus commode est celui d’un texte bilingue (Masson, Hamidullah). La traduction de Hamza Bou Baker est commentée. Celle de Jacques Berque se signale par ses interprétations “ouvertes” d’un texte qu’on a eu trop tendance à enfermer dans des interprétations juridiques strictes. Blachère a donné une traduction très fidèle au texte arabe, en deux versions, l’une suivant l’ordre traditionnel des sourates, l’autre suivant un ordre chronologique supposé.

7Pour la Sunna, on trouve en français les hadîth d’al-Bukhârî, traduits par Houdas et Marçais et un choix par Bousquet. Les autres recueils n’ont pas été traduits. En arabe on trouve aisément dans les librairies arabes d’Europe les grands classiques, le Saẖîẖ de Bukhârî, les recueils de Muslim, Ibn Hanbal, etc. L’ouvrage de Wensinck est un fort utile index de la tradition par matières.

8Les discussions sur l’authenticité du hadîth sont récurrentes. Hallaq, The authenticity, fait un point récent, soutenant que la question est résolue par les théoriciens musulmans eux-mêmes : il n’existe tout au plus qu’une dizaine de ẖadîth mutawâtir. Cet article donne les références des auteurs anglo-saxons.

9La vie du Prophète : En langue française, on dispose des ouvrages de Watt, Gaudefroy-Demombynes (qui donne les sources arabes), Rodinson (plus critique). Le point de vue traditionnel est développé par Hamidullah. En arabe, la source principale est la sîra d’Ibn Hichâm, à laquelle il faut ajouter au moins celle de Waqîdî et l’histoire de Tabari. Ibn Hichâm a été traduit en anglais par Guillaume. Tabari a été traduit en français par Zotenberg. La biographie moderne arabe la plus célèbre est celle de Muhammad Haykal, traduite en anglais.

10Sur le Coran, en français, on lira Blachère et Berque. Du point de vue musulman Draz, déjà ancien, mais réédité, Malek Bennabi et M. Arkoun. En arabe la bibliographie est abondante. Pour les commentaires du Coran, on s’orientera grâce au répertoire publié par 1’ISESCO (voir à Zamâma). Pour rechercher la référence d’une citation coranique, on utilise ‘Abd al-Baqî.

11Sur la théologie et la philosophie islamiques, en français, tous les ouvrages de Gardet ou Gardet et Anawati sont sûrs et précis. Le Folio de Corbin offre dans un format commode un résumé non indigent sur la théologie, la philosophie et la mystique qui met l’accent sur le chiisme. L’histoire des schismes de Laoust est indispensable, tant pour ces matières que pour l’histoire du droit. Baydawî est très complet. On a aussi un traité de théologie musulmane moderne dû à Hamza Boubakeur (en français). En arabe, Abû Zahra ou Zuhra (Tarîkh) peut servir d’introduction. Le classique ancien est la somme de Chahrastânî, et pour les modernes Aẖmad Amîn.

12Pour le soufisme, le livre récent et complet de Popovic et Veinstein permettra d’accéder à toute la matière. Celui de Chevalier pourra donner une vue plus rapide.

13On appréciera mieux l’originalité de l’islam en étudiant les autres religions, leur histoire et la sociologie religieuse. On se réfèrera d’abord à l’histoire des religions de Puech. Pour la sociologie, les ouvrages classiques sont ceux de Max Weber, Menschig et Wach. Une nouvelle compréhension du phénomène religieux se développe, en particulier à la suite de M. Gauchet et R. Girard. Les mises au point les plus récentes sont ducs à Meslin et Willaime.

14Origines du droit musulman : Le point de vue musulman est développé dans les ouvrages classiques de al-Khudarî, Tarîkh, et de Abu Zahra, Tarîkh, mais il en est d’autres, nombreux. Les introductions au droit à l’usage des Facultés arabes comprennent tous une partie consacrée à l’histoire du droit. On a utilisé par exemple Zaydan.

15Le point de vue des orientalistes se trouve chez Goldziher (traduit en anglais, Muslim studies, vol. 2), Schacht (Introduction, Esquisse, The origins et ses articles), Coulson et Tyan (Organisation judiciaire). Schacht a été critique par al-Azami (On Schacht’s Origins). Ne seront pas inutiles les travaux de Brunschvig (Considérations). Décobert (Le mendiant), dont la position n’est pas toujours très claire, donne une bibliographie récente sur les origines de l’islam avec beaucoup de références anglo-saxonnes. Les ouvrages anglais se sont fait nombreux depuis 1990. Par Décobert, Calder, Melchert, on pourra les repérer. On n’oubliera pas de joindre à cette critique du point de vue musulman traditionnel les travaux traduits en français de ‘Abd ar-Râziq, al-Ichmâwî, Abou Zeid.

16Histoire des rites : En langue arabe, les deux classiques déja signalés de al-Khudarî, Tarîkh, et de Abu Zahra, Tarîkh, sont toujours utiles malgré leur ancienneté. Abû Zahra a écrit toute une série de monographies détaillées, malheureusement sans références précises. On cite souvent al-fikr as-sâmî de al-Hajrî, et les Muẖâḏarât de Muẖammad Yûsuf Mûsâ, mais nous n’avons pas pu trouver ces ouvrages.

17En langue européenne, Coulson, A history, Khadduri-Liebcsny, Law, et Schacht, Introduction, comportent une partie historique, mais n’accordent pas à l’histoire des rites et à sa périodisation la place qu’elles méritent. Même défaut avec le Cours d’histoire de Vandevelde et l’Histoire juridique de Ladjili-Mouchette. Ce dernier travail est un essai copieux, puisé aux meilleures sources, comparant le droit musulman avec les droits antérieurs ou contemporains de sa naissance. On ne saurait trop en recommander la lecture. A recommander aussi dans une optique comparative, le livre de Laghmani, Eléments d’histoire, qui est centré sur la philosophie du droit, et qui contient une bibliographie étoffée. L’ouvrage de Tyan, Organisation judiciaire, est indispensable. De même celui de Laoust, Schismes, qui apporte le plus de renseignements historiques précis en un format maniable, mais évidemment pas dans une optique juridique.

18Bien sûr, tout au long de l’Encyclopédie de l’islam, dans les différentes notices biographiques, on trouvera ample matière à une histoire des rites. Pour repérer les principaux auteurs aussi bien que les auteurs secondaires, il faut utiliser Brockelmann (Geshiste). A un niveau de spécialisation plus élevé, il faudrait reprendre cette histoire à partir des grands dictionnaires biographiques arabes et les ouvrages de tabaqât très nombreux répertoriés dans l’annexe 2. L’ouvrage de Melchert a montré la voie. Mais les jeunes historiens arabes apporteront probablement beaucoup à une réécriture de l’histoire des rites.

19Pour le contexte, les ouvrages d’histoire en langue européenne sont bien sûr nombreux, mais aussi très utiles à l’historien du droit. On a cité à titre d’exemple les ouvrages de Cahen, Elisséef, Garcin, Hourani, Lévi-Provençal, Mantran, Miquel, Sourdel, Talbi et Raymond (toujours attentif aux institutions). En arabe, les ouvrages d’Ahmad Amîn sont classiques.

20Pour les hanéfites, Schacht a écrit l’article Hanafiyya dans l’Encyclopédie de l’islam,. Sur l’empire ottoman, l’historien de référence est R. Mantran. Son Histoire de l’empire ottoman, ouvrage collectif permettra de répérer les autres auteurs. En matière juridique la référence principale est l’ouvrage de Heyd, Studies, qui comporte une bibliographie. Dans l’ouvrage de Kaddhuri-Liebesny, Law, trois articles sont consacres à l’empire ottoman (Liebesny, Mardin, Onar).

21Sur le chaféisme, Chaumont a repéré ce qui existait dans son article, Al-Shâfi’iyya, dans l’Encyclopédie de l’islam, 2e ed. Voir aussi Makdisi.

22Pour les hanbalites Laoust monopolise les références, à juste titre. Voir son article Hanâbila, aussi dans l’Encyclopédie de l’islam, 2e ed. Ses travaux apporteront beaucoup aux historiens des autres rites.

23Pour les malékites, l’Afrique du Nord et l’Espagne, la bibliographie est moins déficiente que pour les autres rites. On commencera par Cottart, Mâlikiyya, dans l’Encyclopédie de l’islam,. 2e ed. On a répertorié les articles ou ouvrages de Békir, Berque, Bousquet, Brunschvig, Ghrab, Idriss, Linant de Bellefonds, Langhade-Mallet, Ould Bah, Mones, Talbi, Turki qui sont intéressants du point de vue historique. Le sens de la contraction du malékisme est bien mis en valeur dans Ben Achour, Politique. Milliot-Blanc, Introduction, § 183-193 (sur la jurisprudence) et Milliot, Coutume nord africaine, sont les références classiques, malheureusement la seconde est introuvable. En arabe, voir al-Jîdî. Il y a aussi de nombreuses thèses de qualité.

24Sur les zahirites, le classique de Goldziher a été traduit en anglais par W. Behn.

25Sur le droit chiite, Tabâtabâ’i, An introduction to Shî‘î Law, contient une partie historique.

26Sur les ibadites, on attend la thèse de Bendrissou Salah qui comportera une bibliographie de plus de mille titres. En attendant, voir Lewicki dans l’Encyclopédie de l’islam.

27Période contemporaine : Le passage du droit musulman au droit positif dans les pays musulmans a fait l’objet d’études d’ensemble par Anderson et plus récemment par Alluffi Beck-Peccoz. On trouvera aussi de nombreux articles de haut niveau. On a signale ceux de Anderson, Badr, Borrmans, Castro, Schacht, mais il en est beaucoup d’autres que l’on repèrera par la bibliographie de Aluffi Beck-Peccoz.

28Pour les courants d’idées contemporaines, Delanoue (Moralistes), Hourani (Arabie Thought), Kerr et Merad (sur le réformisme), Carré (sur les frères musulmans), Kepel (islamistes), Zeghal (ulémas d’al Azhar). On citera au tome II les auteurs qui ont fait moins de place à l’histoire.

29Les historiens sont surtout attentifs aux constitutions et aux accords internationaux. La fréquentation de leurs travaux est indispensable à l’historien du droit. On en a signalé quelques-uns dans notre texte, pour chaque pays, notamment les Que sais-je ? qui ont tous une courte bibliographie qui servira de point de départ.

30Il faut y ajouter les travaux des politicologues, fort nombreux et qu’on ne peut songer à répertorier ici. Les régimes politiques de Flory (dans ses deux éditions) donneront un point de départ. Une attention spéciale doit être accordée à ceux qui sont arabisants et se sont spécialisés sur la sociologie politique des juristes comme Botiveau, Dupret, Ferrié dont on a signalé quelques travaux comportant une bibliographie. Il faut remarquer aussi, avec des préoccupations voisines ou différentes les Tunisiens Ben Achour, Charfi, Laghmani, R’Dissi et les Marocains Jabri, Tozi, et bien d’autres, qu’on s’excuse de ne pouvoir citer ici. Mais on citera certains d’entre eux au tome II.

Bibliographie

II. RÉFÉRENCES EN LANGUES EUROPÉENNES

ABDEL RAHIM (Muddathir), Imperialism and Nationalism in the Sudan, Khartoum, Khartoum University Press, 3e édition 1991, 276 p.

ABEL (A), Le chapitre CI du livre des hérésies de Jean Damascene, son inauthenticité, Studia islamica, XIX, 1963, p. 6-25.

AGERON (C-R), Histoire de l’Algérie contemporaine, Paris, 1994, PUF, Que sais-je ? 128 p.

ALEM (J.-P.) et BOURRAT (P.), Le Liban, Paris, PUF, Que sais-je ? 128 p.

ALUFFI BECK-PECCOZ (Roberta), La modernizzazione del diritto di famiglia nei paesi arabi, Milan, 1990, Giuffré, 228 p.

ANDERSON (J. N. D.), LawReform in the Muslim World, Londres, 1976.

ANDERSON (J. N. D.), Modern Trends in Islam: Legal Reform Modernisation in the Middle East, International Law Quaterly, 1971, p. 3-21.

ARISTARCHI (Nicolaides), Législation ottomane, 1881-1888, 2 vol.

ARKOUN (Mohammed), Essais sur la pensée islamique, Paris, Maisonneuve et Larose, 1984, 352 p.

ARKOUN (Mohammed), La pensée arabe, PUF, Que sais-je ? 128 p.

ARKOUN (Mohammed), Lectures du Coran, Paris, Maisonneuve et Larose, 1982, 180 p.

ARKOUN (Mohammed), Pour une critique de la raison islamique, Paris, Maisonneuve et Larose, 1986, 380 p.

AZAMI (M Mustafa AL-), On Schacht’s Origins of Muhammadan Jurisprudence, Riyadh, King Saud University, 1985, 237 p.

BADAWI (Abdurrahman), Histoire de la philosophie en islam, 2 vol, Paris, Vrin, 1968.

BADR (Gamal Moursi), Islamic law: its relations to other legal system, American Journal of Comparative Law, XXXVI, 1978, p. 187-198.

BAER, Tanzimat in Egypt: the Penal Code, Studies in the Social History of Modern Egypt, 1969, Chicago University Press, p 109-132.

BAUMONT (Maurice), La faillite de la paix (1918-1939), Paris, 1968, PUF, Peuples et civilisations, 2 vol.

BEKIR (A), Histoire de l’école malékite en Orient jusqu’à la fin du moyen âge, Tunis, 1962.

BEN ACHOUR (Sana’), Aux sources du droit moderne tunisien, la législation tunisienne en période coloniale, Thèse, 1995, Faculté des sciences politiques juridiques et sociales de Tunis, S. Belaid dir., 401 p.

BEN ACHOUR (Yadh), L’Etat nouveau et la philosophie politique et juridique occidentale, Tunis, 1980, CERP, 462 p.

BEN ACHOUR (Yadh), Normes, foi et loi, en particulier dans l’islam, Tunis, 1993, Cérès ed., 270 p.

BEN ACHOUR (Yadh), Politique, religion et droit dans le monde arabe, Tunis, 1992, Cérès ed., 276 p.

BENNABI (Malek), Le phénomène coranique, essai d’une théorie sur le Coran, Paris, 1976, Ass. des Etudiants islamiques, 192 p.

BERNARD (Stéphane), Le conflit franco-marocain, Bruxelles, 1963, 3 vol.

BERQUE (Jacques), Essai sur la méthode juridique maghrébine, Rabat, 1944.

BERQUE (Jacques), Ulémas, fondateurs, insurgés du Maghreb (xviiie siècle), Paris, 1982, Sindbad-Actes Sud.

BILICI (Faruk), Le waqf dans le monde musulman contemporain xixe-xxe siècles). Fonctions sociales, économiques et politiques. Actes de la Table Ronde d’Istanbul (13-14 novembre 1992), Institut français d’études anatoliennes (IFEAD), Istanbul, 1994, 268 p.

BIN-NUN (Ariel), Le droit de l’Etat d’Israël, une introduction, trad. A.-C. Ducout, adaptation D. Cohen, Paris, 1992, Litec, 174 p.

BLACHERE (Régis), Introduction au Coran, Paris, Maisonneuve et Larose, 1947.

BLACHÈRE (Régis), Le Coran, PUF, Que sais-je ? 128 p.

BLEUCHOT (Hervé) (dir.), Les institutions traditionnelles dans le monde arabe, Paris, 1996, Karthala-IREMAM, 234 p. Articles de B. Johansen, A. Raymond, E. L. Rogan, N. Sraieb, M. Zirari-Devif, H. Claudot-Hawad, N. Aït-Zaï, S. Tellenbach, J. Ladjili-Mouchette, H. B., C. Delmet, M. Nancy, B. Botiveau.

BLEUCHOT (Hervé), L’aveu contraint en droit musulman, La torture judiciaire, aspects historiques (Durant dir.), à paraître.

BLEUCHOT (Hervé), L’étude du droit musulman, jalons pour une convergence (entre l’islamologie juridique et l’anthropologie juridique), Droit et société, n° 15, 1990, (1991), p 175-187. Numéro spécial “Le changement juridique dans le monde arabe : jalons théoriques” (J.R. HENRY, dir.)

BLEUCHOT (Hervé), Le but du jihâd et son évolution en droit musulman (rite malékite), Revue Maroc-Europe, Ed. La Porte, Rabat, n°11, 1997-1998, p. 9-31.

BLEUCHOT (Hervé), Le droit pénal et les réformes en Egypte au xixe siècle, Revue tunisienne de droit, (vol 1 et 2), 1990, (paru en 1993), p. 117-147.

BLEUCHOT (Hervé), Le projet de code pénal islamique en Egypte, XXIII Deutscher Orientalistentag vom 16. bis 20. September 1985 in Würzburg, Stuttgart, 1989, Franz Steiner Verlag, p. 111-118.

BLEUCHOT (Hervé), Les cultures contre l’homme ? Essai d’anthropologie historique du droit du droit pénal soudanais, Pref. de N. Rouland, Aix-en-Provence, 1994, Presses Universitaires d’Aix-Marseille, 480 p. (bibliographie).

BLEUCHOT (Hervé), Signification de la réforme mahdiste du droit islamique, in Second International Sudan Studies Conférence Papers. Sudan : Environnement and People, 8-11 April 1991, Durham, 1991, p. 103-113.

BLEUCHOT (Hervé), Compte-rendu du livre de E. Saïd, AAN 1980, CNRS, p. 1112-1117.

BLEUCHOT et MONAST1RI, L’évolution des institutins libyennes (1969-1978), AAN 1977, CNRS, 1979, p. 141-187.

BOETSCH (G.), DUPRET (Baudouin.), FERRIÉ (Jean.-Noël.), Droits et sociétés dans le monde arabe, Perspectives socio-anthropologiques, Pref. de N. Rouland, Aix-en-Provenee, 1997, Presses Universitaires d’Aix-Marseille, 232 p.

BORRMANS (Maurice), Statut personnel et famille au Maghreb de 1940 à nos jours, Paris, LaHaye, Mouton, 1977, 708 p.

BOTIVEAU (Bernard)(dir.), Le juge dans le monde arabe, Droit et cultures, 1995/2, contenant des articles de Botiveau, Abécassis et Ardisson, Dupret, Ferrié et Radi, Paradeile, Hélin, Bonne, Taïb.

BOTIVEAU (Bernard), Loi islamique et droit dans les sociétés arabes : mutation des systèmes juridiques du Moyen orient, Paris, 1994, Karthala, 379 p. (bibliographie).

BOUALI (Mahmoud), Introduction à l’histoire constitutionnellle de la Tunisìe, t II, Tunis, 1964.

BOUBAKEUR (Si Hamza), Traité moderne de théologie islamique, Paris, Maisonneuve et Larose, 1985, 488 p.

BOUSQUET (G. H.), Observations sociologiques sur le droit musulman ancien, Studia islamica, II, 1954, p. 61-87.

BRINTON (J.), The Mixed Court of Egypt, New Haven, 1930, rééd. 1968.

BROCKELMANN (Karl), Geschichte der Arabishen Literatur, 6 vol, Leiden, 1945-1949, Brill, rééd.

BRUNSCHVIG (Robert), Etudes d’islamologie, Paris, Maisonneuve et Larose, 1976 ; le t. II contient : Polémiques médiévales autour du rite de Mâlik, Considérations sociologiques sur le droit musulman ancien, Averroes juriste, Justice religieuse et justice laïque dans la Tunisie des Deys et des Beys...

BRUNSCHVIG (Robert),, Fiqh fatimide et histoire de l’Ifriqiya, Mel. hist. arch. occ. musulm. Hommage à G. Marçais, 1957, p 13-20.

BRUNSCHVIG (Robert), La Berbérie orientale sous les Hafçides, Paris, 2 vol, 1940-47.

BURGAT (François), LARONDE (André), La Libye, Paris, 1996, PUF, Que sais-je ?, 128 p.

CAHEN (Claude), L’islam, des origines au début de l’Empire ottoman, Paris, 1970, Bordas, rééd. Hachette, coll. Pluriel, 1997, 416 p.

CALDER (Norman), Studies in Early Muslim Jurisprudence, Oxford, 1993, Clarendom Press, 257 p.

CAMAU (Michel), La Tunisie, Paris, PUF, Que sais-je ?

CARRÉ (Olivier), Mystique et politique, lecture révolutionnaire du Coran par Sayyid Qutb, frère musulman radical, Paris, 1984, Le Cerf-FNSP, 248 p. CARRE (Olivier), MICHAUD (Gérard), Les Frères musulmans (1928-1982), Paris, 1983, Gallimard, Archives, 238 p.

CASTRO (Francesco), La Codificazione del diritto privato negli stati arabi contemporanei, Revista di diritto civile, 1983, p 387-447.

CASTRO (Francesco), Sistema sciaraitico, “Siyâsa shar‘îyya” e modelli normativi europei nel processo di formazione degli ordinamenti giuridici dei paesi del vicino oriente, in Il Mundo Islamico tra interazione e acculturazione, Roma, 1981, Università degli studi di Roma, p. 165-202.

CERYCH (Ladislav), Européens et Marocains, sociologie d’une décolonisation, Bruges, 1964, 431 p.

CHARFI (Mohamed), Islam et liberté, le malentendu historique, Paris, 1998, Albin Michel, 274 p.

CHARNAY, La vie musulmane en Algérie d’après la jurisprudence, Paris, PUF.

CHAUMONT (Éric), La problématique classique de l’ijtihâd et la question de l’ijtihâd du Prophète : ijtihâd, waẖy et ‘isma, Studia islamica, 75, 1992, p 105-137.

CHAUMONT (Éric), Shâfi‘î, al-Shâfi‘iyya, Encyclopédie de l’islam, 2e ed.

CHEHATA (Chafik), Etudes de droit musulman, 2 vol., PUF, 1971.

CHELHOD (Joseph), Introduction à la sociologie de l’islam, Paris, Maisonnenuve et Larose, 1958, 230 p.

CHELHOD (Joseph), Les structures du sacré chez les Arabes, Paris, Maisonnenuve et Larose, 1964, 288 p.

CHEVALIER (Jean), Le soufisme, PUF, Que sais-je ? n° 2176.

COLLOT (Claude), Les institutions de l’Algérie durant la période coloniale (1830-1962), Paris, CNRS-IREMAM, Alger, OPU, 1987, 344 p.

COLOMBE (Marcel), L’évolution de l’Égypte, Paris, Maisonneuve et Larose, 1951.

COQUERY-VIDROVITCH, MONIOT, L’Afrique noire, Paris, 1974, PUF, Clio, 480 p.

CORBIN (Henry), Histoire de la philosophie islamique, Paris, Gallimard (Folio), 546 p (bibliographie).

CORM (Georges), Le Proche-Orient éclaté 1956-2000, Paris, 1999, Folio, Histoire, 1070 p.

COTTART (N.), Mâlikiyya, Encyclopédie de l’islam, 2e ed

COULSON (N. J.), A history of islamic Law, Edinburgh, University Press (Islamic Survey 2), 1964, 264 p. trad, aux PUF, 1995.

CROUZET (Maurice), Le monde depuis 1945, t. II, (Chap, de M. Rodinson, A. et D. Thorner, D. Lombard), Paris, 1973, Peuples et civilisations, p. 685 à 837.

D’OHSSON (Mouradjéa), Tableau de l’Empire ottoman, Paris, 8 vol, 1802-1810.

DÉCOBERT (Christian), Le mendiant et le combattant, l’institution de l’islam, Paris, 1991, Seuil, 400 p.

DEGUILHEM (Randi) (dir.), Le waqf dans l’espace islamique, outil de pouvoir socio-politique, Institut français de Damas, 1995, 336 p en langue européenne et 100 en langue arabe, résumés trilingues. Préface d’A. RAYMOND.

DELANOUE (Gilbert), Islamic Law and Economic Development, The Complete Proceedings of the Third Pakistan-France Colloquium (Islamabad, 3-5 april 1982), 1983, Islamabad, Idara Saqafat, p 134-156.

DELANOUE (Gilbert), Les‘ulama’ d’Egypte et le califat (1800-1926), Les annales de l’autre islam, INALCO, 2, 1994, p 37-65.

DELANOUE (Gilbert), Moralistes et politiques musulmans dans l’Égypte du xixe siècle (1798-1881), Thèse, Université de Lille, 2 vol., rééd. Le Caire, IFAO.

DERRIENNIC (Jean-Pierre), Le Moyen-Orient au xxe siècle, Paris, 1980, Colin, 304 p.

DJAÏT (Hicham), La grande discorde, Paris, Gallimard, 1989, 422 p.

DJAÏT (Hicham), La personnalité et le devenir arabo-islamique, Paris, Seuil, 1974.

DJAZIRI (Moncef), L’évolution de l’Etat libyen, (1951-1990), Genève-Afrique, 1991-2, p. 25-45 (avec bibliographie).

DODWELL (H. H.), The Cambridge History of the British Empire, vol 5, The Indian Empire, Cambridge University Press, 1932.

DRAZ (M. A.), Initiation au Coran, Le Caire, 1950, Dar al-maaref, 170 p.

DRAZ (M. A.), La Morale du Coran, Le Caire, 1950, Dar al-maaref, 718 p.

DUPRET (Baudouin), La sharî‘a comme référent législatif. Du droit positif à l’anthropologie du droit. Revue interdisciplinaire d’études juridiques, 1995, p 99-153.

EL ALAMI (Dawoud Sudqi) and HINCHCLIFFE (Doreen), Islamic Marriage and Divorce Laws of the Arab World, Londres, 1996, Kluwer Law International, 280 p.

EL HABIB FASSI FIHRI (Mohamed), L’itinéraire de la justice marocaine, Pref. de Driss Slaoui, Rabat, 1997, 528 p.

ELISSÉEF (Nikita), L’Orient musulman au moyen âge, 622-1260, Paris, Colin, 326 p.

Encyclopédie de l’islam, 1ère ed., 4 vol, (rééditée) Shorter Encyclopaedia of islam, 1 vol, et Encyclopédie de l’islam, 2ème édition, en cours, Leiden, Brill.

ESPOSITO (John L.), The Oxford Encyclopedia of the Modem Islamic World, Oxford, 1995, OUP, 4 vol.

ÉTIENNE (B.), L’Algérie, cultures et révolutions, Paris, 1975, Seuil.

ÉTIENNE (B.), L’islamisme radical, Paris, 1987, Hachette, 366 p.

FERRIÉ (Jean Noël, dir.), Égypte, les paradoxes de la réislamisation, Maghreb-Machrek, n° 151, janvier-mars 1996, ensemble contenant les articles de Ferrié, Radi, Dupret, Bajazet, Farag.

FITZGERALD (S. V.), The Alleged Debt of Islamic to Roman Law, Law Quaterly Review, vol 67, 1951, p 81-102.

FLORY (Maurice), MANTRAN (Robert), Les régimes politiques des pays arabes, Paris, PUF, 1968, 469 p.

FLORY (Maurice), CAMAU (Michel), KORANY (Bahgat), MANTRAN (Robert), AGATE (Pierre), Les régimes politiques arabes, Paris, 1990, PUF, 558 p.

FLORY (Maurice), HENRY (Jean-Robert) (dir.), L’enseignement du droit musulman, Paris, 1989, CNRS, 376 p.

FLUER-LOBBAN (C), Islamic Law and Society in the Sudan, Londres, Frank Cass, 1987, 320 p.

FYZEE, Outlines of Muhammadan Jurisprudence, Oxford, 1955.

GARCIN (J. C), BALIVET (M.), BIANQUIS (T.), BRESC (H.), CALMARD (J.), GABORIEAU (M.), GUICHARD (P.), TRIAUD (J. L.), États, sociétés et cultures du monde musulman médiéval, xe-xve siècle, tome 1, L’évolution politique et sociale, Paris, 1995, 468 p. Le tome 2 contiendra un chapitre sur le droit par C. Gilliot.

GARDET (Louis), Islam, communauté et religion, Paris, Desclée de Brouwer. (plusieurs rééditions).

GARDET (Louis), ANAWATI (M. M.), Introduction à la théologie musulmane, Paris, 1970, Vrin, 542 p.

GARDET (Louis), Dieu et la destinée de l’homme, Paris, Vrin, 1967, 528 p.

GARDET (Louis), La cité musulmane, vie sociale et politique, Paris, 1969, Vrin, 438 p.

GAUCHET (Marcel), Le désenchantement du monde, Paris, 1982, Gallimard, 312 p.

GAUDEFROY-DEMOMBYNES (Maurice), Mahomet, Paris, Albin Michel, 1957, rééd. 1969, (bibliographie de M. RODINSON).

GAUDEFROY-DEMOMBYNES (Maurice), Les institutions musulmanes, Flammarion, 1946.

GAUDUSSON, CONAC, La justice en Afrique, Afrique contemporaine, 4e trim. 1990, La documentation française.

GHRAB (Saad), Ibn ‘Arafa et le mâlikisme en Ifriqiya au viiie/xive siecle, Tunis, La Manouba, 2 vol., 1992-1996, 920 p.

GIRARD (René), Des choses cachées depuis la fondation du monde, Grasset, 1978, 496 p.

GOLDZIHER (I.), The Zâhirîs. Their Doctrine and their History, traduit en anglais par W. BEHN, Leiden, 1971, Brill.

GROUSSET (R), LEONARD (E) (dir.), Histoire Universelle, Paris, 1958, NRF, t. 2 et 3.

GROUSSET (René), L’Empire des steppes, Attila. Gengis-Khan. Tamerlan, Paris, 1985, Payot, 660 p.

GROUSSET (René), LEONARD (Emile), Histoire universelle, Paris, 1957-58, Gallimard — t. 2 : l’Arabie avant l’islam (M. Rodinson) ; l’islam (G. Wiet) ; t. 3 : les puissances musulmanes (G. Wiet), l’Indonésie (Cuisinier).

HALLAQ (Wael B.), On the origins of the controversy about the existence of mujtahids and the gate of ijtihad, Studia islamica, p. 9-141.

HALLAQ (Wael B.), The authenticity of Prophetic Hadîth: a pseudo-problem, Studia islamica, 1999, p. 75-90.

HALLAQ (Wael B.), Was the gate of ijtihad closed? International Journal of Middle East Studies, 16, 1984, p. 3-41.

HAMIDULLAH (Muhammad), Le Prophète de l’islam, 2 vol., Paris, 1959, Vrin, et 4e éd., Paris, 1979, Ass. des étudiants islamiques, 23 rue Boyer-Barret, Paris.

HANOTAUX (Gabriel), Histoire de la nation égyptienne, Paris, 1934-1940, Plon — t. IV, l’Égypte arabe, par G. Wiet ; t. V, l’Égypte turque par H. Deherain ; t. VI, l’Égypte de 1801 à 1882 par Charles-Roux et le Soudan par Deherain ; t. VII, de l’occupation à l’indépendance par Charles-Roux ; le Soudan perdu et reconquis par Deherain.

HEIDBORN (A.), Droit public et administratif de l’empire ottoman, t 2, Leipzig, Stem, 1909, 442 p.

HEYD (Uriel), Studies in Old Ottoman criminal Law, Oxford, Clarendon Press, 1973, 340 p. (bibliographie)

Histoire du Maroc, par un groupe de professeurs, Hatier, 1967, 416 p.

HOLT (PM) (ed.), Political and Social Change in Modem Egypt, Oxford, 1968.

HOLT (PM) et DALY (MW), A History of the Sudan, Londres, 4e édition, 1988, 262 p.

HOURANI (A), Arabic Thought in the Liberal age (1798-1939), Oxford, 1962, trad La pensée arabe et l’occident, Naufal, Paris, 1991.

IBN WARRAQ, Pourquoi je ne suis pas musulman, Lausanne, 1999, L’âge d’homme, 440 p.

IDRISS (H. R.), L’école malékite de Mahdia : l’imâm al-Mâzarî, in Etudes d’orientalisme à la mémoire de Levy-Provençal, t. 1, Maisonneuve et Larose, 1962, p. 153-163.

IDRISS (H. R.), Le crépuscule de l’école malikite kairouanaise (fin du xie s.) Cahiers de Tunisie (1956) p 494-507.

IDRISS (H. R.), Quelques juristes ifriqiyens de la fin du xe s., Revue afric., 100, 1956, p 349-373.

IDRISS (H. R.), Une des phases de la lutte du malékisme contre le chiisme sous les Zirides (xie s) : Al Tunisi, juriste kairouannais et sa célèbre fatwa contre le chiisme, Cahiers de Tunisie, 4, 1956, p 508-517.

INALCIK (Halil), Suleiman the Lawgiver and Ottoman Law, in The Ottoman Empire. Conquest, Organisation and Economy. Londres, 1978, Variorum Reprints.

JOHANSEN (Baber), La découverte des choses qui parlent, La légalisation de la torture judiciaire en droit musulman (xiiie-xive siècle), Enquête, anthropologie, histoire, sociologie, n° 7, novembre 1999, p 175-202.

JOHANSEN (Baber), Le jugement comme preuve, Studia Islamica, LXXII, 1990, p. 5-17.

JOHANSEN (Baber), Vérité et torture : ius commune et droit musulman entre le xe et le xiiie siècle, in HÉRITIER (Françoise), De la violence, Paris, 1996, ed. Odile Jacob, coll. Opus, p 125-168.

JOMIER (J), Le commentaire coranique du Manar, Paris, 1954, Maisonneuve et Larose, 364 p.

JULIEN (Charles-André), Histoire de l’Afrique du Nord, des origines à 1830, revu par R. Le Tourneau, Paris, rééd. 1994, Payot, 866 p.

JULIEN (Charles-André), Le Maroc face aux impérialismes, Paris, 1978, Jeune Afrique.

KEPEL (Gilles), Le prophète et le pharaon, Les mouvements islamistes dans l’Égypte contemporaine, Paris, 1984, La découverte, 250 p.

KERR (Malcolm), Islamic Reform, The political and Legal Theories of Muhammad Abduh ans Rashîd Ridâ, Cambridge University Press, 1966, 250 p.

KHADDDURI (Magid) and LIEBESNY (Herbert), Law in the Middle East, I. Origin and Development of Islamic Law, (seul paru), Washington, 1955, Middle East Institute, 348 p.

KLEIN (Claude), Le droit israélien, Paris, 1990, PUF, 128 p.

LADJILI-MOUCHETTE (Jeanne), Histoire juridique de la Méditerranée, droit romain, droit musulman, Tunis, 1990, Faculté de droit, CERP, 728 p

LAGHMANI (Slim), Eléments d’histoire de la philosophie du droit, Tunis, Cérès productions et FNRS, t. 1, 1993, 310 p. (bibliographie).

LAMBA (Henri), De l’évolution de la condition juridique des Européens en Egypte, Paris, 1896, 388 p.

LAMBA (Henri), Droit public et administratif de l’Egypte ; Le Caire, 1909, 694 p.

LAMMENS, Le berceau de l’islam, L’Arabie occidentale à la veille de l’hégire, Beyrouth, 1928.

LANE (E. D.), An Account of the Manners and Customs of the modern Egyptians, (1833-1835), 1ère ed. 1836, rééd. 1981, Londres, East West Publ. et Livre de France, Le Caire, 584 p.

LANGHADE (J) et MALLET (D), Droit et philosophie au xiie siècle dans al-Andalus : Averroes (Ibn Ruchd), Revue de l’Occident musulman et de la Méditerranée, 40, 1985, p. 103-121.

LAOUST (Henri), Essai sur les doctrines sociales et politiques de Taki-d-dîn Ahmad B. Taimîya, Le Caire, 1929, IFAO, 756 p.

LAOUST (Henri), Hanâbila, Encyclopédie de l’islam, 2e ed.

LAOUST (Henri), Le califat dans la doctrine de Rachid Ridâ, Paris, Maisonneuve, 1938, rééd. 1986, 286 p.

LAOUST (Henri), Le hanbalisme sous le califat de Baghdad, Revue des Etudes islamiques, 1959, 67-128.

LAOUST (Henri), Le hanbalisme sous les Mamlouks Bahrides, Revue des Etudes islamiques, 1960, 1-71.

LAOUST (Henri), Contribution à une étude de la méthodologie canonique de Ibn Taymiyya, Le Caire, IFAO, 1939.

LAOUST (Henri), Les schismes dans l’islam, Paris, Payot, 1965, 466 p. (indispensable).

LECA (J.) et VATIN (J.-C), L’Algérie politique, institutions et régime, Paris, 1975, FNSP.

LEVEAU (Remy), Le fellah marocain, défenseur du trône, Paris, FNSP, 1976.

LEVY-PROVENCAL, Histoire de l’Espagne musulmane, Paris, 1953.

LIBERA (Alain de —), La philosophie médiévale, Paris, PUF, 1993, 540 p.

LIEBESNY (Herbert J), The Development of Western Judicial Privileges, in Khadduri-Liebesny, Law in the Middle East, t. 1, Washington, 1951, p 309-334.

LINANT DE BELLEFONDS (Y.), Ibn Hazm et le zahirisme juridique, Revue algérienne. 76, 1960, p 1-43.

LINANT DE BELLEFONDS (Y.), Immutabilité du droit musulman et réformes législatives en Egypte, Revue internationale de droit comparé, janvier-mars 1955, p 5-34.

LINANT DE BELLEFONDS (Y.), La suppression des juridictions de statut personnel en Egypte, Revue internationale de droit comparé, juillet-septembre 1956, p 412-425.

MADELUNG (Wilferd), Religious school and sects in medieval islam, London, Variorum reprints, 1985, 352 p.

MAKDISI (Georges), The juridical theology of Shâfi‘î, origins and significance of usul al-fiqh, Studia islamica, LIX, 1984, p. 5-47.

MANTRAN (Robert) (dir.), Histoire de l’Empire ottoman, Fayard, 1989, 814 p. (articles de Beldiceanu, N. Vatin, G. Veinstein, R. Mantran, A. Raymond, P. Dumont, F. Georgeon)

MANTRAN (Robert), L’expansion musulmane, Paris, 1969, PUF, Nouvelle Clio, 334 p.

MARDIN (Ebül’ula), Development of the Sharî‘a under the Ottoman Empire, in Khadduri-Liebesny, Law in the Middle East, t. 1, Washington, 1951, p 279-291.

MARTEL (André), La Libye, 1835-1990, Paris, PUF, 1991, 256 p.

MASUD (Muhammad Khalid), MESSICK (Brinkley), POWERS (David S.), Islamic Legal Interpretation, Muftis and their Fatwas, Harvard, Cambridge, London, 1996, 432 p.

MAZAHERI (Pierre), L’Iran chiite face au concept de califat et la confusion des pouvoirs, Les annales de l’autre islam, INALCO, 2, 1994, p 303-324.

MELCHERT (C), The formation of the sunni schools of Law (9th-10th centuries CE), Leiden, 1997, Brill, 244 p.

MENSCHIG , Sociologie des religions, Payot, 1951, 326 p.

MERAD (Ali), L’islam contemporain, PUF, Que sais-je ? n° 2195.

MERAD (Ali), Le réformisme musulman en Algérie de 1925 à 1940, essai d’histoire religieuse et sociale, Paris, La Haye, 1967, Mouton, 472 p.

MERON (Ya’kov), The development of legal thought in hanafī texts, Studia islamica, XXX, 1969, p. 73-118.

MESLIN (Michel), Pour une science des religions, Paris, Seuil, 1973, 272 p.

MEYER (A.-E.), Islamic Law in Libya, mémoire SOAS, Londres, 1977.

MIÈGE (Jean-Louis), Le Maroc et l’Europe, Paris, 1961-63, 4 vol.

MIÈGE (Jean-Louis), Le Maroc, Paris, PUF, Que sais-je ?

MIÈGE (Jean-Louis), L’impérialisme colonial italien de 1870 à nos jours, Paris, 1968, SEDES, 422 p.

MILLIOT (L.), Introduction à l’étude du droit musulman, Paris, 1953, Sirey, 824 p. Une nouvelle édition revue et corrigée en a été faite par le doyen F. P. BLANC, 1987.

MIQUEL (A.), L’islam et sa civilisation, Paris, Colin, 1968, (bibliographie).

MONES (H.), Le malékisme et l’échec des Fatimides en Ifriqiya, Etudes d’orientalisme dédiées à la mémoire de Lévy-Provençal, t. I, p. 197-220.

MUSTAFA (Zaki), The common Law in the Sudan, An account of the ’Justice Equity and Good Conscience Provision’, Oxford, 1971, Clarendon Press, 272 p.

NADER (Albert), Le système philosophique des mu’tazila, Beyrout, 1984, Dar el Machrek, 354 p.

NIELSEN (JS), Secular justice in an Islamic State: Mazâlim under the Bahrî Mamlûks (662/1264-788/1378), Istanbul, 1985.

NUBAR Pacha, Mémoires, Introduction et notes de Mirrit Boutros Ghali, Beyrouth, 1983, Librairie du Liban, 562 p.

OULD BAH (Mohamed El Mokhlar), La Littétature juridique et l’évolution du malékisme en Mauritanie, Publication de l’université de Tunis, 1981, 294 p (en français) + 136 p (en arabe).

PEARSON, Index islamicus, (existe en CD-ROM)

PIQUARD (Elizabeth), Liban, état de discorde, Paris, 1988.

POPOVIC (Alexandre) VEINSTEIN (Gilles), Les voies d’Allah, Paris, 1996, Fayard, 712 p.

POULTON (M. et R.), L’Afghanistan, Paris, 1981, PUF, Que sais-je ? 128 p.

PUECH (Henri Charles), Histoire des religions, Paris, 1972-1976 - t. 2, naissance de l’islam (T. Fahd) ; t. 3, l’islam et les sectes islamiques (T. Fahd) ; l’histoire des religions (Meslin).

R’DISSI (Hamadi), Lectures musulmanes modernes du Coran, Annali di storia dell’esegesi, 1994, l, p 267-292.

RAYMOND (André), Le Caire, Paris, Fayard, 1993, 428 p.

RODINSON (Maxime), Mahomet, Paris, Seuil, 1961, 380 p.

RONDOT (Philippe), L’Irak, Paris, 1995, PUF, Que sais-je ? 128 p.

RONDOT (Philippe), La Syrie, Paris, 1993, PUF, Que sais-je ?, 128 p.

ROSENTHAL (E.), Political thought in Medieval Islam, Cambridge, 1958, 324 p.

ROULAND (Norbert), Anthropologie juridique, Paris, 1989, PUF, 496 p.

ROULAND (Norbert), Introduction historique au droit, Paris, PUF, 1998, 724 p.

SANTUCCI (Jean-Claude), Chroniques politiques marocaines, Paris, CNRS, 1985, 287 p.

SCHACHT (Joseph), Classissisme, traditionnalisme et ankylose dans la loi religieuse de l’islam, in Classissisme et déclin culturel dans l’histoire de l’islam, Paris, 1957, p. 141-166.

SCHACHT (Joseph), Droit byzantin et droit musulman, Convegno di scienze morali storiche e filologiche, 1956, p 197-230.

SCHACHT (Joseph), Esquisse d’une histoire du droit musulman, trad. Arin, Paris, 1953, Besson.

SCHACHT (Joseph), Foreign Elements in Ancient Islamic Law, Journal of Comparative Legislation and International Law, vol 32, 1950, p 9-17.

SCHACHT (Joseph), Hanafiyya, Encyclopédie de l’islam, 2ème édition.

SCHACHT (Joseph), Introduction au droit musulman, traduit de l’anglais par P. Kempf et A. Turki, Maisonneuve et Larose, 1983, 254 p. (bibliographie)

SCHACHT (Joseph), Islamic Law in Contemporary States, American Journal of Comparative Law, 1959, p. 133-147.

SCHACHT (Joseph), Pre-islamic Background and Early Development of Jurisprudence, in Khadduri-Liebesny, Law in the Middle East, t. 1, Washington, 1951, p 28-56.

SCHACHT (Joseph), Problems of Modern Islamic Legislation, Studia islamica, XII, 1960, p. 99-129.

SCHACHT (Joseph), The Origins of Mohammadan Jurisprudence, Oxford, Clarendon Press, 1950, rééd. 1979, 352 p.

SCHACHT (Joseph), The Schools of Law and Later Developments of Jurisprudence, in Khadduri-Liebesny, Law in the Middle East, t. 1, Washington, 1951, p 28-56.

SHAW (S. J. et E. K.), History of the Ottoman Empire and Modern Turkey, vol 2, Cambridge University Press, 1977, 518 p.

SHERWANI (Haroon Khan), Studies in Muslim Political Thought and administration, Lahore, Ashral, 1945, 273 p.

Shorter Encyclopaedia Of Islam, Leiden, Brill, 1974, 671 p.

SOURDEL (D. et J.), La civilisation de l’islam classique, Paris, Arthaud, 1968, rééd 1983, 520 p.

SOURDEL (D. et J.), Dictionnaire historique de l’islam, Paris, 1996, PUF, 1010 p.

SOURDEL (D. et J.), L’islam, PUF, Que sais-je ? 128 p.

SRAIEB (Nourredine), Le collège Sadiki de Tunis. Enseignement et nationalisme, Paris, 1995, CNRS, 341 p.

STERN (Gertrude), Marriage in early islam, Londres, 1939.

TABATABAI (Hossein Modaressi), An introduction to Shî‘î Law, a bibliographical study, London, Ithaca Press, 1984, 258 p.

TALBI (Mohammed), Kairouan et le malékisme espagnol, Etudes d’orientalisme dédiées à la mémoire de Lévy-Provençal, t. 1, p. 317-337.

TALBI (Mohammed), L’émirat aghlabide, Paris, 1966.

TALBI (Mohammed), Les bida‘, Studia islamica, 12, 1960, p 43-77.

TALBI (Mohammed), Plaidoyer pour un islam moderne, Paris, Desclée de Brouwer et Tunis, Cérès éd. 1998, 200 p.

TALESH (Nezami), Modem Law and Judiciary Reform in Iran, an Islamic Society, in Asian Indigenous Law in interaction with received Law (M. Chiba éd.), Londres et New York, KPI, p 81-169.

TOZI (Mohammed), Monarchie et islam politique au Maroc, Paris, 1999, Presses de Science Po.

TRIAUD (J.-L.-), La légende noire de la Sanûsyya, Paris, 1995, MSH, 2 vol.

TURKI (Abdel Magid), Le Muwaṯṯa’ de Mâlik... étude du malikisme kairouannais au iv/xe siècle, Studia islamica, 1997/2, p. 5-35.

TURKI (Abdel Magid), Théologiens et juristes de l’Espagne musulmane, aspects polémiques, Maisonneuve et Larose, 1982, 376 p.

TURKI (Abdelmagid), Polémiques entre Ibn Hazm et Bâjî sur les principes de la loi musulmane, essai sur le littéralisme zahirite et la finalité malékite, Alger, 1973.

TYAN (Emile), Histoire de l’organisation judiciaire en pays d’Islam, Leiden, Brill, 2 vol., 1938-1943, 2e ed. 1960, 674 p.

VALETTE (Jacques), La France et l’Afrique, t. 1, SEDES, 1993.

VANDEVELDE (Hélène), Cours d’histoire du droit musulman et des institutions musulmanes, OPU, Alger, 1983.

VATIKIOTIS (P. J.), The History of Egypt, Londres, 1980, Weidenfield and Nicholson, 528 p.

WACH (Joachim), Sociologie religieuse, Payot, 1935, 368 p.

WATHELET (J. A.), BRUNTON (R. G.), Codes égyptiens et lois usuelles en vigueur en Égypte, 2 vol., Bruxelles, 1922.

WATT (Montgomery), Mahomet, Paris, Payot, 1989, rééd. en un volume de la traduction française de Muhammad at Mecca et Muhammad at Medina, 1957-58, Oxford.

WEBER (Max), Sociologie de la religion, textes choisis, Paris, 1998, PUF.

WENSINCK (A. J.), A Handbook of early Muhammadan tradition alphabetically arranged, Leiden, 1971, Brill, 268 p.

WILLAIME (Jean-Paul), Sociologie des religions, PUF, Que sais-je ? 128 p.

YOUNG (G.), Corps de droit ottoman, Oxford, 1905-1906.

ZEGHAL (Malika), Gardiens de l’islam, les oulémas d’al Azhar dans l’Égypte contemporaine, Paris, Presses de science po, 1996, 382 p.

ZIADEH (Farhat J.), Lawyers, the Rule of Law and Liberalism in Modern Egypt, Stanford, 1968, Stanford University Press,, 180 p.

ZWAINI (Laila AL-), PETERS (R.), A bibliography of Islamic Law, 1980-1993, Leiden, 1994, Brill, 240 p.

II. RÉFÉRENCES EN LANGUE ARABE ET TRADUCTIONS

‘ABD AL-BÂQÎ (Muẖammad Fu’ad), al-Mu‘ajam al-mufahras li-alfâ al-Qur’ân al-karîm (Dictionnaire des mots du Coran), Beyrouth, s. d., Dâr al-fikr, 782 p.

‘ABD AR-RÂZIQ (Abû Bakr), Abû Zahra, imâm ‘asruhu (Abû Zahra, imâm de son époque), Le Caire, 1985-1988, Dâr al-i‘tisâm, 3 vol.

‘ABD AR-RÂZIQ (‘Alî), al-islâm wa usûl al-ẖukm, traduction ABDOU FILALI ANSARI, L’islam et les fondements du pouvoir, Paris, 1994, La découverte, 180 p.

‘ICHMÂWÎ (Muẖammad Sa‘îd al-), Ach-charî‘a al-islâmîya wa-l-qânûn al-mis(La loi islamique et la loi égyptienne), Le Caire, 1996, Madbulî, 100 p.

ASHMAWY (Muhammad Said), L’islamisme contre l’islam, textes choisis, préface et trad.de R. JAQUEMOND et alii. Paris, 1989, La découverte, 112 p.

ABOU ZEID (Nasr), Critique du discours religieux, traduction Mohamed Chairet, Paris, 1999, Sindbad, Actes Sud, 226 p.

ABÛ JÎB (Sa‘dî), Al-qamûs af-fiqhî lughatan wa isṯilâẖan (Dictionnaire juridique, langue et technique), Damas, 1982, Dâr al-fikr, 400p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Ibn Hanba, ẖayâtuhu wa ‘asruhu ; arâ’uhu wa fiqhuhu, (Ibn Hanbal sa vie, son temps, ses vues et son fiqh), Le Caire, Dâr al Fikr al-‘arabî, rééd, 368 p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Abû Hanîfa, ẖayâtuhu wa ‘asruhu ; arâ’uhu wa fiqhuhu, (Abû Hanîfa, sa vie, sontemps, ses vues et son fiqh), Le Caire, Dâr al Fikr al-‘arabî, rééd, 414 p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Ach-Chafi‘î, ẖayâtuhu wa ‘asruhu ; arâ’uhu wa fiqhuhu, (Ach-Chafî‘î, sa vie, son temps, ses vues et son fiqh), Le Caire, Dâr al Fikr al-‘arabî, rééd, 344 p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Ibn Hazm, ẖayâtuhu wa ‘asruhu ; arâ’uhu wa fiqhuhu, (Ibn Hazm, sa vie, son temps, ses vues et son fiqh), Le Caire, Dâr al Fikr al-‘arabî, rééd, 542 p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Mâlik, ẖayâtuhu wa ‘asruhu ; arâ’uhu wa fiqhuhu, (Mâlik, sa vie, son temps, ses vues et son fiqh), Le Caire, Dâr al Fikr al-‘arabî, rééd, 374 p.

ABÛ ZAHRA (Muẖammad), Tarîkh al-madhâhib al-islâmîya (Histoire des écoles islamiques), s.d., Le Caire, Dâr al-fikr al-‘arabî, 735 p.

ABÛ ZAYD (Hâmid Nasr), Al-imâm ach-Châfi’î wa ta’sîs al-îdyûlûjîya al-wasṯîya (L’imâm Chaféi et la fondation de l’idéologique moyenâgeuse), Le Caire, Sinâ lin-nachr, 112 p.

al-Qur’ân, voir Berquc, Hamidullah, Masson, Blachère, Boubakeur.

AMÎN (Aẖmad), Ḏuẖâ l-islâm (Le matin de l’islam), Beyrouth, 10e édition, s. d., 3 vol.

AMIN (Aẖmad), Fajr al-islâm (L’aube de l’islam), 10e édition, Le Caire, 1965, 334 p.

AMÎN (Aẖmad), Ẕuhr al-islâm (L’apogée de l’islam), 3e édition, s. d. s. l., 4 tomes reliés 2 à 2.

BERQUE (Jacques), Le Coran, traduction nouvelle, Sinbad, 1995, 848 p. ; contient p. 710-795 “En relisant le Coran” par le traducteur.

BEN ACHOUR (Mohamed el-Fadhel), Le mouvement littéraire et intellectuel en Tunisie (xive-xxe s.), présentation et trad, de N. SRAIEB, Tunis, 1999, Alif.

BLACHERE (Régis), Le Coran, Paris, 1947, Maisonneuve et Larose, 2 vol.

BOUBAKEUR HAMZA (Chayk Si -), Le Coran (trad, seule, mais avec commentaire), Paris, 1972, Fayard-Denoël, 2 vol.

BUKHÂRÎ (AL-), Saẖîẖ, trad, partielle par BOUSQUET : El-Bokhari, L’authentique tradition musulmane, Paris, 1964, Fasquelle, rééd. — trad. intégrale par HOUDAS (O) et MARÇAIS (William), Les traditions islamiques, Paris, Maisonneuve et Larose, 4 vol.

CHAHRASTÂNÎ (Muhammad), Kitâb al-milal wa-n-niẖal, trad. GIMARET. MONNOT ET PEETERS, Le livre des religions et des sectes, UNESCO, 1993.

CHARFÎ (‘Abd al-Majîd), Taẖdîth al-fikr al-islâmî, (Modernisation de la pensée islamique), Casablanca, 1998, 110 p.

CHARQÂWÎ (‘Abd ar-Raẖmân ach-), A’immat l-fiqh at-tis‘a (Les neuf imams du droit musulman), Le Caire, 1983, Kitâb al-yum, 384 p.

HAJRÎ (Muẖammad Bn al-Hasan), al-fikr as-sâmîfî tarîkh al-fiqh al-islâmî, (La pensée sémitique dans l’histoire du droit islamique), 4 vol, Rabat, Fès, Tunis, 1926-1931.

HAMIDULLAH (Muhammad), Le saint Coran, 8e édition (bilingue), 1973, Beyrouth, s.d., 854 p.

HAYKAL (Muẖammad Husayn), The life of Muẖammad, traduit par I. R. A. AL-FÂRÛQÎ, s. d. s. 1., North American Trust Publication, 640 p.

IBN AL-MUQAFFA‘, Risâla fî s- saẖâba, traduction PELLAT (Charles), Ibn al-Muqaffa‘, “conseilleur” du calife, Paris, Maisonneuve et Larose, 1976,.

IBN HICHÂM (‘Abd al-Mâlik), as-Sirâ an-nabawîya, 2 ou 4 vol., nbr. éd., dont Le Caire, 4 vol, 1955. Trad. GUILLAUME, The life of Muhammad, Londres, 1957.

IBN KHALDÛN, Muqaddima, trad. MONTEIL, Discours sur l’histoire universelle, Paris, 1978, Sindbad, 3 vol.

JABRI (Mohammed Abed al-), Introduction à la critique de la raison arabe, trad. A. MAHFOUD et M. GEOFFROY, Paris, 1994, La découverte, 178 p.

JÎDÎ (‘Umar al-), Muẖâḏarât fî tarîkh al-madhhab al-mâlikî fî al-gharb al-islâmî (Conférences sur l’histoire du dite malékite en Occident musulman), Casablanca, 1987, 216 p.

KHUDARÎ Bey (Muẖammad al-), Ta’rîkh al-lachrî’ al-islâmî, (Histoire de la législation islamique), Le Caire, Maktaba Tijaria, 3ème ed, 1967, (1ère ed. 1920), 328 p.

MANSÛR (‘Alî ‘Alî), Ach-charî‘a al-islâmîya wal-qânûn ad-dualî al-‘âmm (La loi islamique et le droit public international), Le Caire, 1971, 410 p.

MASSON (Denise), Essai d’interprétation du Coran inimitable, bilingue, revue par SOBHI SALEH, Beyrouth, 1980, Librairie du Liban. La première édition, en français seulement, a paru dans La Pléiade en 1967.

MU’AMMAR (‘Alî Yaẖyâ), al-Abâḏya, madhhab islâmî mu‘tadal (L’Ibadisme, un rite islamique modéré), Ghardâya, 1994, 74 p.

MÛSÂ (Muẖammad Yûsuf), M uẖâḏarât fi tarîkh al-fiqh al-islâmî, (Conférences sur l’histoire du fiqh islamique), Le Caire, 1954-1955, 3 vol.

QATTÂN (Mannâ‘ AL-), Tarîkh at-tachrî‘ al-islâmî, (Histoire de la législation islamique), Le Caire, Wahba, 1989, 436 p.

ṮABARÎ (AṮ-), Tarîkh at-Tabarî (ou Kitâb tarîkh ar-rusul wa-l-muluk), Le Caire, 10 vol, 1960-69. Trad. ZOTENBERG, Paris, 1980-89, Sindbad, 4 vol.

WÂQIDÎ, Kitâb al-maghâzî, trad, allemande par WELLHAUSEN, Berlin, 1882.

ZAKARIYA (Fouad), Laïcité ou islamisme, les Arabes à l’heure du choix, Paris, traduction par R. JACQUEMOND, Paris, 1991, La découverte, 168 p.

ZAMÂMA (‘Abd al-Qâdir), ‘ABD AN-NABÎ (Fâḏjl), AT-TÂZÎ SA’D (‘Abd al-Wahâb), KITÂNÎ (Muẖammad), Mu’ajam tafâsîr al-Qur’ân al-karîm (Dictionnaire des commentaires du Coran), ISESCO, 1997, 650 p.

ZAYDÂN (‘Abd al-Karîm), Al madkhal li-dirâsa ach-charî‘a al-islâmîya (Introduction à l’étude de la loi islamique), 7e édition corrigée, Baghdâd, 1969, sans mention d’éditeur.

ZUHAYLÎ (Wahba AZ-), Usul al-fiqh al-islâmî (Les fondements du droit musulman), Damas, 1986, Dâr al-fikr, 2 vol.

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable