Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire du droit de la guerre (1700-1819)

 | 
Jean-Mathieu Mattéi

Première sous-partie. Le fait de guerre pris en compte par le droit

Introduction à la première sous-partie

Texte intégral

1La guerre doit se définir factuellement pour pouvoir établir l’élément matériel pris en compte par le droit à la guerre des nations. Cette circonscription du fait amène la doctrine à examiner le phénomène sous des aspects distincts qui tous renvoient à des problématiques juridiques précises. A ce titre, les distinctions entre guerres « publiques », « privées » et « mixtes », entre guerres « offensives » et « défensives », tout autant que la classification des luttes armées allant de la « petite guerre », à la « guerre pleine et entière », aux guerres « parfaites » et « imparfaites », mais également les notions connexes, d’« hostilités » et d’« ennemi » viennent préciser les contours de notre matière et fixer les limites de son application (chapitre I). Ce champ déterminé, il restera à la doctrine de préciser le contenu même du droit de la guerre, entendu ici de façon générale, c’est à dire par ses principes concernant aussi bien le droit de guerre externe que le droit de guerre interne (chapitre II).

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540