Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pline le Jeune, le juriste témoin de son temps, d’après sa correspondance

 | 
Dominique A. Mignot

Titre II. Pline, juriste et politologue

Introduction au titre II

Texte intégral

1Le cursus sénatorial se poursuit tout naturellement, comme on l’a vu plus haut, vers des postes d’autorité dans la région romaine ou en province. Or, à l’instar de ce qui se passe de nos jours, certains personnages de haut rang, bien en vue, qu’ils soient chevaliers ou sénateurs, gravitaient dans l’entourage du prince. Sans être à proprement parler un proche « immédiat » de Trajan, Pline peut toutefois être considéré comme l’un de ses conseillers. Issu des couches moyennes de la population, laudateur du présent régime, ce personnage évoque par ses pensées du Panégyrique un novateur et s’identifie à « une volonté de changement » incarnée par le nouveau système de gouvernement. Pline se présente parfois sous les traits d’un avocat humaniste (chap. I) et d’un théoricien optimiste du principat (chap. II) ; il est même appelé à l’occasion, au titre de ses compétences, à siéger au tribunal du prince.

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540