Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pline le Jeune, le juriste témoin de son temps, d’après sa correspondance

 | 
Dominique A. Mignot

Titre I. La carrière de Pline le Jeune

Introduction au titre I

Texte intégral

1Pline a eu dans sa carrière d’homme public à défendre les intérêts de l’Etat et des particuliers, à épurer des comptes, à juger et arbitrer. Ainsi le voulait l’ordonnancement du cursus honorum du Bas-Empire, héritier sur tous ces points de la tradition des charges publiques de la République. Les premières tâches du petiturus furent essentiellement judiciaires - on songe au vigintivirat - et elles se poursuivirent par des fonctions de moyenne importance (préture consulat) puis de haute administration une fois venu l’âge mûr.

2On examinera, ce faisant, différents rouages et ressorts du service public de la justice à Rome, et ce, d’après les renseignements fournis par Pline, données de son cursus honorum qui seront confrontées à ce que nous connaissons de cette époque (chap. I). Enfin, on abordera lors d’une seconde subdivision l’action de Pline comme gouverneur de Pont et de Bithynie jouissant de la double qualité de proconsul et propréteur (chap. II).

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540