Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les transcriptions juridiques du principe pollueur-payeur

 | 
Elzéar de Sabran-Pontevès

Annexes

Annexe 5. Échanges, fonctions d’utilité, courbe de contrat

Texte intégral

1Voir BLAUG, (Mark), La pensée économique, 4e édition, Économica, Paris, 1986, pp. 695-697.

2L’individu a possède la quantité OM du bien x.

3L’individu b possède la quantité ON du bien y.

4La courbe Mm représente une courbe d’indifférence : a éprouve une satisfaction identique pour chaque point de cette courbe qui représente une répartition différente dans un panier de biens x et y.

5Au point M, la quantité de y = 0.

6Au point α, l’individu a dispose de α du bien x et de α eu bien y.

7La courbe Nn représente la courbe d’indifférence de l’individu b.

8Au point N, la quantité de x = 0.

9Au point β, l’individu b dispose de

10β du bien y et de β du bien x.

Échange entre les individus a et b

Échange entre les individus a et b

11Cette troisième figure représente les échanges possibles entre les individus a et b qui ont intérêt à échanger leurs biens pour maximiser leur utilité et ainsi se diriger vers la courbe d’indifférence la plus haute (i. e., passer des courbes d’indifférence 1 à 3).

12Dans l’ensemble de la zone appelée le « cœur de l’économie », il est avantageux, ou au pire indifférent, d’échanger ; c’est l’ensemble des allocations préférées à l’allocation initiale des biens.

13La courbe cc’ correspond à la courbe de contrat et passe par les points de tangence des deux ensembles de courbes d’indifférence.

14Tout échange se situant sur la courbe de contrat est optimal dans la mesure où aucune des parties ne peut plus maximiser son utilité sans dégrader celle de l’autre.

15« L’échange sur un marché concurrentiel conduira toujours les deux individus au même point le long de la courbe de contrat » (C’est le point d’égalisation du taux marginal de substitution des deux biens x et y).

16Tout point situé sur la courbe de contrat présente un avantage en comparaison de tout autre point situé dans le cœur de l’économie. Tout passage du cœur de l’économie à la courbe de contrat est optimal car il n’y amélioration du sort d’une ou des deux parties, sans aucune dégradation de la situation de quiconque.

17Pour la nouvelle économie du bien-être, il est impossible de comparer les points situés sur la courbe de contrat car tous ces points ont un caractère optimal et cela reviendrait à procéder à des comparaisons interpersonnelles d’utilité.

Table des illustrations

Titre Individu a
URL http://books.openedition.org/puam/docannexe/image/1287/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre Individu b
URL http://books.openedition.org/puam/docannexe/image/1287/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 49k
Titre Échange entre les individus a et b
URL http://books.openedition.org/puam/docannexe/image/1287/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 129k

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540