Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Appréhension et qualification des espaces au sein du site archéologique

 | 
Antoine Bourrouilh
, 
Paris Pierre-Emmanuel
, 
Nairusz Haidar Vela

La spatialisation des activités

Critères d’identification et organisation spatiale des vestiges métallurgiques en pays toussian

Pon Jean-Baptiste Coulibaly

Résumé

La paléométallurgie du fer est le secteur archéologique le mieux étudié par les archéologues au Burkina Faso. Mais la couverture nationale concernant la connaissance de cette activité connaît quelques insuffisances. Certaines zones et périodes sont mieux étudiées que d’autres et les différentes études sont restées attachées à la reconstitution des chaînes opératoires et l’analyse des formes des structures de réduction. L’espace numu est l’une des provinces métallurgiques les moins étudiées mais les récentes prospections montrent bien que la zone recèle de nombreux vestiges métallurgiques. Les traces matérielles de l’activité métallurgique des forgerons apparaissent sous la forme de restes de fourneaux, d’amas de scories, de loupes de fer, de restes de minerai et de combustible ainsi que quelques outils de travail. Une observation de ces éléments matériels nous a donné des indices et des clés qui permettent d’appréhender l’organisation de l’espace de travail du forgeron métallurgiste. Le but de ce travail est d’identifier les différentes composantes des ateliers métallurgiques et leur organisation. Il s’articule surtout autour de la reconnaissance des sites archéologiques relevant de la métallurgie ancienne du fer mais il aborde un champ peu investi par l’étude de cette activité au Burkina Faso, à savoir l’analyse spatiale. Cette analyse débouche sur une structuration de l’espace de réduction en quatre principales zones chez les Numu.

The ancient iron metallurgy is the more studied field by archaeologists in Burkina Faso. But knowledges concerning this practice records some shortcomings. Certain areas and certain periods are more studied than others, and different studies remained attached to the reconstitution of production process, and the description of reduction structures’morphology. The numu space is one of the least studied metallurgical provinces but recent surveys show that this area has many metallurgical remains. The material evidence of metallurgical activity of blacksmiths are mainly furnaces, blocs of slag, slag heaps, iron magnifiers, ore and coal remains and some tools. An observation of these material remains gave us clues and interpretative keys that allow to understand the blacksmith’s workspace organization. The aim of this work is to identify the different components of metallurgist’s workshops and organization. It is an investigation about the identification of archaeological sites relevant from the ancient iron metallurgy but it interests a not so well known aspect of this activity in Burkina Faso ; the spatial approach. This analysis presents a division of the reduction workshop into four zones in Numu’s province.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La paléométallurgie du fer est le thème de recherche qui a été le plus étudié par les archéologues du Burkina Faso. Les recherches déjà effectuées se sont orientées vers l’analyse typologique des structures de réduction, la description des chaînes opératoires, le statut et les attributs du forgeron métallurgiste1, l’analyse métallographique du fer et de ses résidus. Les abondantes descriptions sur les différentes chaînes opératoires et les études morphologiques des fourneaux de réduction ont permis à Jean-Baptiste Kiethéga de définir quatre zones métallurgiques au Burkina Faso (Kiethéga, 2009). Il distingue :

  • l’espace numu à l’ouest couvrant les provinces de la Comoé, du Kénédougou, de la Léraba ainsi que la province du Houet  ;

  • le domaine bwa qui couvre la province du Kossi et une partie du Mouhon avec des fourneaux de type bwi  ;

  • l’aire des Boose, très vaste et couvrant le centre, le nord, l’est et le sud-est du pays avec deux types de fourneaux dont un ensemble de fourneaux de tail...

Auteur

Pon Jean-Baptiste Coulibaly

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR 7041 : Archéologies et Sciences de l’Antiquité. Titre de la thèse : Archéologie en pays toussian, vestiges d’occupation de la préhistoire à nos jours.
Directeur : Manuel Gutierrez. Soutenance prévue en 2016.

© Publications de la Sorbonne, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable