Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les prédiscours

 | 
Marie-Anne Paveau

Références bibliographiques

Texte intégral

N.B. : les liens internet ont été vérifiés le 30 août 2005. Leur validité n’est pas garantie au-delà.

Achard-Bayle G., 2001, Grammaire des métamorphoses, Bruxelles, Duculot.

Adam J.-M., 1992, Les textes : types et prototypes, Paris, Nathan.

Adam J.-M. et al. (dir.), 1995, Le discours anthropologique, Lausanne, Payot Lausanne.

Adam J.-M. et al. (dir.), 2004, Texte et discours : catégories pour l’analyse, Dijon, Éditions universitaires de Dijon.

Ali Bouacha M., 1993, « La question générique : statut linguistique et enjeu discursif », in Moirand S. et al., p. 279-289.

Althusser L., 1996 [1965], Pour Marx, Paris, La Découverte.

Althusser L., 1970, « Idéologie et appareils idéologiques d’État, notes pour une recherche », La pensée. Revue du rationalisme moderne 151, juin 1970, p. 3-38.

Althusser, 1998 [1972], « Éléments d’autocritique », Solitude de Machiavel et autres textes, édition préparée et présentée par Y. Sintomer, Paris, PUF, p. 159-197.

Amossy R., 1991, Les idées reçues. Sémiologie du stéréotype, Paris, Nathan, © Armand Colin.

Amossy R. (dir.), 1999, Images de soi dans le discours. La construction de l’ethos, Lausanne-Paris, Delachaux et Niestlé.

Amossy R., 2000, L’argumentation dans le discours, Paris, Nathan Université.

Amossy R., Delon M. (dir.), 1999, Critique et légitimité du préjugé, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles.

Amossy R., Herschberg-Pierrot A., 1997, Stéréotypes et clichés. Langue, discours, société, Paris, Nathan.

Angenot M., 1982, La parole pamphlétaire. Typologie des discours modernes, Paris, Payot.

Anscombre J.-C, 1995, Théorie des topoï, Paris, Kimé.

Anscombre J.-C, 2001, « Le rôle du lexique dans la théorie des stéréotypes », Langages 142, « Les discours intérieurs au lexique », Paris, Larousse, p. 57-76.

Anscombre J.-C, Ducrot O., 1983, L’argumentation dans la langue, Bruxelles, Mardaga.

Aristote, 1992, De l’âme, trad. J. Tricot, Paris, Vrin.

Arnold N., Dougnac F. et Tournier M., 1995, « Chronique lexicale des évènements politiques », in Histoire de la langue française 1914-1945, Paris, CNRS Éditions, p. 207-267.

Auroux S., 1995, Philosophie du langage, Paris, PUF.

Auroux S., 1997, « La réalité de l’hyperlangue », Langages 127, « Langue, praxis et production de sens », Paris, Larousse, p. 110-124.

Auroux S., 1998, La raison, le langage et les normes, Paris, PUF, © PUF.

Auroux S., 2000, « Le langage et la science », in Auroux S. (dir.), Histoire des théories linguistiques 3, Sprimont, Mardaga, p. 529-532.

Authier-Revuz J., 1982, « Hétérogénéité montrée et hétérogénéité constitutive : éléments pour une approche de l’autre dans le discours », DRLAV 26, Paris, Centre de recherche de l’université de Paris VIII, p. 91-151.

Authier-Revuz J., 1995, Ces mots qui ne vont pas de soi. Boucles réflexives et non-coïncidences du dire, Paris, Larousse, 2 tomes.

Baddeley A., 1993, La mémoire humaine. Théorie et pratique, Grenoble, PUG.

Bakhtine M., 1984, Esthétique de la création verbale, trad. A. Aucouturier, Paris, Gallimard, (« Les genres du discours » 1952-1953, p. 263-308 ; « Les carnets », 1970-1971, p. 349-377 ; « Remarques sur l’épistémologie des sciences humaines », 1974, p. 381-393), © Éditions Gallimard.

Barthes R., 1972 [1967], « Proust et les noms », in Le degré zéro de l’écriture, Paris, Seuil.

Beacco J.-C. (dir.), 2004, Langages 154, « Représentations métalinguistiques ordinaires et discours », Paris, Larousse.

Beacco J.-C, Moirand S., 1995, « Autour des discours de transmission de connaissances », Langages 117, « Les analyses du discours en France », Paris, Larousse, p. 32-53.

Bégout Bruce, 2000, La généalogie de la logique. Husserl, l’antéprédicatif et le catégorial, Paris, Vrin.

Béguelin M.-J., Berrendonner A., 2001, « Circulation des termes et dérive terminologique », in Colombat B. et Savelli M. (éds), Métalangage et terminologie linguistique, Leuven-Paris-Sterling, Peeters, p. 29-41.

Bensaude-Vincent B., 2003 [1999], La science contre l’opinion. Histoire d’un divorce, Paris, Les empêcheurs de penser en rond.

Benveniste E., 1966 [1958], « La subjectivité dans le langage », in Problèmes de linguistique générale 1, Paris, Gallimard, p. 258-266.

Berger P., Luckmann T., 1986 [1966], La construction sociale de la réalité, trad. P. Taminiaux, Paris, Méridiens Klincksieck.

Berrendonner A., 1993, « La phrase et les articulations du discours », Le français dans le monde, Paris, Hachette, p. 20-26.

Beyssade C, 1998, Sens et savoirs. Des communautés épistémiques dans le discours, Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Bischofsberger M., 1996, « Sémantique historique et cognition », Scolia 9, « Sémantique et cognition », Université de Strasbourg, 7-22, consulté sur www.texto.fr le 13.07.2004.

Bischofsberger M., 2002, « Quel constructivisme pour la linguistique cognitive ? », in Bouquet S., Rastier F. (dir.), Introduction aux sciences de la culture, Paris, PUF, p. 157-176.

Blondel C, 1934, Introduction à la psychologie collective, Paris, Armand Colin.

Bonnafous S., 1991, L’immigration prise aux mots, Paris, Kimé.

Bonnafous S., 2003, « “La dégénérescence du discours politique”, un “lieu commun” de l’Antiquité et de la fin du 20e siècle ? », in Bonnafous S. et al. (dir.), Argumentation et discours politique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 249-257.

Bonnafous S., 2006 (à par.), « Les déclarations de Journée internationale des femmes, entre récit, occultation et performativité », Communication, Laval, Québec, Éditions Nota bene.

Bonnafous S., Tournier M., 1995, « Analyse du discours, lexicométrie, communication et politique », Langages 117, « Les analyses du discours en France », Paris, Larousse, p. 67-81.

Borzeix A., Fraenkel B. (dir.), 2001, Langage et travail. Communication, cognition, action, Paris, CNRS Éditions.

Bourdieu P., 1979, La distinction. Critique sociale du jugement, Paris, Les Éditions de Minuit.

Bourdieu P., 1982, Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard.

Bourdieu P., 1992, Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Seuil.

Bourdieu P., 1994, Raisons pratiques. Sur la théorie de l’action, Paris, Seuil.

Bourdieu P., 2000, « L’inconscient d’école », Actes de la recherche en sciences sociales, 135, Seuil, p. 3-5. Bourdieu P. 2001, Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’agir éditions.

Bourdieu P., Passeron J.-C, 1970, La reproduction. Éléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Les Éditions de Minuit.

Bourdieu P., Passeron J.-C, 1985, Les héritiers. Les étudiants et la culture, Paris, Les Éditions de Minuit.

Boutet J., Gardin B., 2001, « Une linguistique du travail », in Borzeix A., Fraenkel B. (dir.), p. 89-111.

Branca-Rosoff S., Collinot A., Guilhaumou J. et Mazière F., 1995, « Questions d’histoire et de sens », Langages 117, « Les analyses du discours en France », Paris, Larousse, p. 54-66.

Bricmont J., Sokal A., 1997, Impostures intellectuelles, Paris, Librairie générale française.

Bundgaard P.F., 2004, « La sémiotique cognitive (au sens étroit) », Recherches en communication, www.hum.au.dk, consulté le 23.10.2004.

Calabrese L., 2005 (à par), « Quel(s) objet(s) de discours se dissimule(nt) sous la dénomination “Le voile” ? », in Matérialités de l’activité de nomination : formats, discours, représentations, Actes du colloque international de jeunes chercheurs EA 2290 SYLED, Paris, Université de la Sorbonne nouvelle – Paris 3.

Candau J., 1996, Anthropologie de la mémoire, Paris, PUF.

Carel M., Ducrot O., 1999, « Le problème du paradoxe dans une sémantique argumentative », Langue française 123, « Sémantique du stéréotype », p. 6-26.

Cauquelin A., 1999, L’art du lieu commun. Du bon usage de la doxa, Paris, Seuil.

Chambon J.-P., Lüdi G. (dir.), 1991, Discours étymologiques, Actes du colloque international de Bâle, Bâle-Freiburg-Mulhouse, Max Niemeyer Verlag Tübingen.

Charaudeau P., 1992, Grammaire du sens et de l’expression, Paris, Hachette Éducation.

Charaudeau P., Maingueneau D. (dir.), 2002, Dictionnaire d’analyse du discours, Paris, Seuil.

Charbonnel N., 1993, « Lieux communs et métaphores : pour une théorie de leurs rapports », in Plantin C. (dir.), p. 144-151.

Chauveau J.-P., 1991, « Discours étymologiques des locuteurs, des militants, des linguistes à propos des rapports du gallo et du breton », in Chambon J.-P., Lûdi G. (dir.), p. 47-61.

Cislaru G., 2005a, « Le nom de pays dialogique in la construction de l’événement médiatique », in Cassanas A. et al. (dir.), Dialogisme et nomination, actes du IIIe colloque Jeunes chercheurs, Publications de l’université Paul-Valéry, Montpellier 3, p. 113-127.

Cislaru G., 2005b, Etude sémantique et discursive du nom de pays dans la presse française, Thèse de doctorat, Université de Paris 3 — Sorbonne nouvelle.

Clas A., Mejri S. et Baccouche T. (dir.), 1997, La mémoire des mots, Actes du colloque de Tunis, AUPELF.

Coates J., 1996, The Claim of Commonsense : Moore, Wittgenstein and the Social Science, Cambridge, C.U. Press.

Colletta J.-M., Nuchèze V. (de), 2002, Guide terminologique pour l’analyse des discours. Lexique des approches pragmatiques du langage, Berne, Peter Lang.

Collinot A., Mazière F., 1990, « Les définitions finalisées dans le Dictionnaire universel de Furetière et dans le Dictionnaire de l’académie », in Centre d’études du lexique, La définition, Paris, Larousse, 237-250.

Collinot A., Mazière F., 1994, « Une autre lecture du Dictionnaire de l’Académie (1694) : valeur du préconstruit en analyse de discours », in Moirand S. et al. (dir.), p. 327-335.

Collinot A., Mazière F., 1997, Un prêt à parler : le dictionnaire, Paris, PUF.

Collinot A., Petiot G. (coord.), 1998, Les carnets du Cediscor 5, « Manuélisation d’une théorie linguistique : le cas de l’énonciation », Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle.

Conein B., 2005, Les sens sociaux. Trois essais de sociologie cognitive, Paris, Economica.

Constantin de Chanay H., Rémi-Giraud S., 2002, « “Espèces d’espaces” : approche linguistique et sémiotique de la métaphore », Mots. Les langages du politique 68, « Les métaphores spatiales en politique », Lyon, ENS Éditions, p. 75-108.

Courtine J.-J., 1981, « Quelques problèmes théoriques et méthodologiques en analyse du discours. À propos du discours communiste adressé aux chrétiens », Langages 62, « Analyse du discours politique », Paris, Larousse, p. 9-128.

Courtine J.-J., 1991, « Le discours introuvable : marxisme et linguistique (1965-1985) », Histoire épistémologie langage, tome 13, fascicule II, « Théories et données », Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, p. 153-171.

Courtine J.-J. (dir.), 1994a, Langages 114, « Mémoire, histoire, langage », Paris, Larousse.

Courtine J.-J., 1994b, « Le tissu de la mémoire : quelques perspectives de travail historique dans les sciences du langage », Langages 114, « Mémoire, histoire, langage », Paris, Larousse, p. 5-12.

Courtine J.-J., Marandin J.-M., 1981, « Quel objet pour l’analyse du discours ? », in Conein B. et al. (dir), Matérialités discursives, actes du colloque de Nanterre, Lille, Presses universitaires de Lille, p. 21-33.

Culioli A., 1990 [1978], « Valeurs modales et opérations énonciatives », in Pour une linguistique de l’énonciation. Opérations et représentations, Paris, Ophrys, p. 135-155.

Culioli A., 1999, « Des façons de qualifier », in Pour une linguistique de l’énonciation. Domaine notionnel, Paris, Ophrys, p. 81-89.

Culioli A., Fuchs C, Pêcheux M., 1970, Considérations théoriques à propos du traitement formel du langage, Paris, Dunod, Documents de linguistique quantitative 7.

Damasio A. R., 2001 [1994], L’erreur de Descartes. La raison des émotions, trad. M. Blanc, Paris, Odile Jacob.

Damasio A. R., 2002 [1999], Le sentiment même de soi. Corps, émotions, conscience, trad. C. Larsonneur, C. Tiercelin, Paris, Odile Jacob, © Odile Jacob et Antonio R. Damasio, 1999.

Dascal M., 1999, « Trois préjugés sur le préjugé », in Amossy R., Delon M. (dir.), p. 113-118.

Decortis F., Pavard B., 1994, « Communication et coopération : de la théorie des actes de langage à l’approche ethnométhodologique », in Pavard B. (dir.), p. 21-50.

Delamotte-Legrand R. (dir.), 2004, Les médiations langagières. Des faits de langue aux discours, Rouen, Dyalang, Publications de l’université de Rouen, 2 vol.

Denis D., 2006 (à par.), « Lire le nom propre au XVIIe siècle », Littérature, « Sciences du langage et sociocritique », Paris, Larousse.

Dennett D.C., 1990 [1987], La stratégie de l’interprète. Le sens commun et l’univers quotidien, trad. P. Engel, Paris, Gallimard, © Éditions Gallimard.

Dennett D.C., 2002 [1991], « De l’existence des patterns », trad. D. Boucher, in Fisette D., Poirier P. (dir.), p. 153-193.

Détrie C., Siblot P. et Vérine B., 2001, Termes et concepts pour l’analyse du discours, Paris, Champion.

Doury M., 1993, « L’appel à Galilée », in Plantin C. (dir.), p. 123-132.

Doury M., 1997, Le débat immobile. L’argumentation dans le débat médiatique sur les parasciences, Paris, Kimé.

Doury M., 2003, « L’évaluation des arguments dans les discours ordinaires : le cas de l’accusation d’amalgame », Langage et société 105, Paris, Éditions de la MSH, p. 9-37.

Doury M., 2004, « La classification des arguments dans les discours ordinaires », Langages 154, « Représentations métalinguistiques ordinaires et discours », Paris, Larousse, p. 59-73.

Dubois D., 1991, « Catégorisation et cognition », in Dubois D. (dir.), Sémantique et cognition. Catégories, prototypes, typicalité, Paris, Éditions du CNRS, p. 31-54.

Dubois D., Resche-Rigon P., 1993, « Prototypes ou stéréotypes : productivité et figement d’un concept », in Plantin C. (dir.), p. 372-389.

Durkheim É., 1963 [1902-1903], L’éducation morale, Paris, PUF. Durkheim É., 1991 [1912], Les formes élémentaires de la vie religieuse. Le système totémique en Australie, Paris, Le Livre de Poche.

Durkheim É., 1992 [1937], Les règles de la méthode sociologique, Paris, PUF.

Durkheim É., 1998 [1930], De la division du travail social, PUF.

Eggs E., 1994, Grammaire du discours argumentatif, Paris, Kimé.

Engel P., 1994, Introduction à la philosophie de l’esprit, Paris, La Découverte.

Faye J.-P., 1972, Langages totalitaires, critique de l’économie narrative, Paris, Hermann.

Febvre L., 1996 [1945-1946 et 1947], « Honneur et patrie ». Une enquête sur le sentiment de l’honneur et l’attachement à la patrie, Paris, Perrin/Agora-Pocket.

Feyerabend P., 1979 [1975], Contre la méthode. Esquisse d’une théorie anarchiste de la connaissance, Paris, Seuil, © Éditions du Seuil, 1979 (coll. Points Sciences, 1988).

Fiala P. et al. (dir.), 1989, « Langues de bois ? », Mots. Les langages du politique 21, Paris, Presses de Science Po.

Fisette D., Poirier P. (éds.), 2002, Philosophie de l’esprit. Psychologie du sens commun et sciences de l’esprit, Paris, Vrin.

Fisette D., Poirier P. (éds.), 2003, Philosophie de l’esprit. Problèmes et perspectives, Paris, Vrin.

Flahault F., 1978, La parole intermédiaire, Paris, Seuil.

Flahault F., 2005, Le paradoxe de Robinson. Capitalisme et société, Paris, Mille et une nuits.

Foucault M., 1969, L’archéologie du savoir, Paris, Gallimard, © Éditions Gallimard.

Foucault M., 1971, L’ordre du discours, Paris, Gallimard.

Fradin B., Marandin J.-M., 1979, « Autour de la définition : de la lexicographie à la sémantique », Langue française 43, « Langue et culture dans le dictionnaire », Paris, Larousse, p. 60-83.

Fraser T., Joly A., 1980, « Le système de la deixis : endophore et cohésion discursive en anglais », Modèles linguistiques II, 2, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires de Lille, p. 22-51.

Frei H., 1982 [1928], La grammaire des fautes, Genève-Paris, Slatkine reprints.

Freud S., 1981 [1921], Psychologie collective et analyse du moi, trad. P. Cotet et al., in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, p. 117-218.

Fumaroli M. (prés.), 2001, La querelle des Anciens et des Modernes, Paris, Gallimard.

Gadet F., Léon J., Pêcheux M., 1984, « Remarques sur la stabilité d’une construction linguistique : la complétive », Linx 10, Université de Paris 10 -Nanterre, 23-50.

Gadet F., Pêcheux M., 1981, La langue introuvable, Paris, François Maspero.

Gardès-Madray F., Lafont P., 1976, Introduction à l’analyse textuelle, Paris, Larousse.

Garfinkel H., 1990 [1967], Studies in ethnomethodology, Cambridge, Polity Press.

Garfinkel H., Sacks H., 1970 « On Formai Structure of Practical Action », in McKinney J.C., Tyriakian E.A. (eds), Theoretical Sociology Perspectives and Developments, NY, Appleton-Century-Crofts.

Garfinkel H., 1984 [1967], « Arguments ethnométhodologiques », Problèmes d’épistémologie en sciences sociales, III, Paris, CEMS-EHESS.

Gary-Prieur M.-N., 1994, Grammaire du nom propre, Paris, PUF.

Geeraerts D., 1991, « La grammaire cognitive et l’histoire de la sémantique lexicale », Communications 53, « Sémantique cognitive », Paris, Seuil, p. 17-50.

Geertz C., 1986 [1983], Savoir local, savoir global. Les lieux du savoir, trad. D. Paulme, Paris, PUF.

Gelder T. (van), 2003 [1998], « Dynamique et cognition », trad. S. Lapointe, in Fisette D., Poirier P. (éds), p. 329-369.

Gens J.-C., 2004, « Le partage du sens à l’origine de l’humanité », in Guenancia P., Sylvestre J.-P. (éds)., Le sens commun, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, p. 75-92.

Gil F., 1993, Traité de l’évidence, Grenoble, Jérôme Millon.

Gilet A.L., 2005, Etude de l’influence des humeurs positives et négatives sur l’organisation des connaissances en mémoire sémantique, Thèse de doctorat en psychologie, Université de Nantes.

Gobert F., 2001, Glossaire bibliographique des sciences du langage, Paris, Panormitis.

Goffman E., 1973 [1971], La mise en scène de la vie quotidienne, trad. A. Kihm, t. 2 : « Les relations en public », Paris, Minuit.

Goffman E., 1991 [1974], Les cadres de l’expérience, trad. A. Kihm, Paris, Minuit.

Goodman N., 1992 [1978], Manières de faire des mondes, trad. M.-D. Popelard, Paris, Jacqueline Chambon.

Goodman N., 1994 [1988], Reconceptions en philosophie, dans d’autres arts et dans d’autres sciences, trad. J.-P. Cometti et ai, Paris, PUF.

Goody J., 1979 [1977], La raison graphique. La domestication de la pensée sauvage, Paris, Minuit.

Goyet F., 1991, « Le locus ab etymologia à la Renaissance », in Chambon J.-P., Lüdi G. (dir.), p. 173-184.

Greimas A.J., Courtes J. 1993 [1979], Sémiotique. Dictionnaire raisonné de la théorie du langage, Paris, Hachette.

Grize J.-B., 1978, « Schématisation, représentations et images », in Stratégies discursives, 1978, Actes du colloque du Centre de Recherches linguistiques et Sémiologiques de Lyon, 20-22 mai 1977, Lyon, PUL, p. 45-52.

Grize J.-B., 1998, « Logique naturelle, activité de schématisation et concept de représentation », Cahiers de praxématique 31, « Linguistique et représentation(s) », Montpellier, Praxiling, p. 115-125.

Gross G., 1996, Les expressions figées en français. Noms composés et autres locutions, Paris, Ophrys.

Grunig B.-N., 1979, « Pièges et illusions de la pragmatique linguistique », Modèles linguistiques I 2, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires de Lille, p. 7-38.

Guentchéva Z., 2004, « La notion de médiation dans la diversité des langues », in Delamotte-Legrand R. (dir.), p. 13-14.

Guilbert L., 1972, « Peut-on définir un concept de norme lexicale ? », Langue française 16, « La norme », Paris, Larousse, p. 29-47.

Guilhaumou J., 1981, « La formation d’un mot d’ordre : “Plaçons la terreur à l’ordre du jour” (13 juillet – 5 septembre 1793) », in Guilhaumou J. (éd)., La rhétorique du discours, objet d’histoire (XVIIe-XXe siècles), Bulletin du Centre d’analyse du discours de l’Université de Lille 3, 5, p. 149-196.

Guilhaumou J., 1996, « Vers une histoire des événements linguistiques. Un nouveau protocole d’accord entre l’historien et le linguiste », Histoire épistémologie langage, Paris, SHESL, p. 5-38.

Guilhaumou J., 2000, « Un nom propre en politique : Sieyès », Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions, p. 74-86.

Guilhaumou J., 2002, « Le corpus en analyse du discours : perspective historique », in Corpus. Recherches linguistiques 1, revue électronique, http://revel. unice.fr/corpus/, consulté le 17.05.04.

Guilhaumou J., 2003, « Geschichte und Sprachwissenschaft : Wege und Stationen in der ‘analyse du discours’ », in Handbuch Sozial-wissenschaftliche Dis-kursanalyse, R. Keller und al. (Hrsg.)., Band 2, Opladen, Leske+Budrich, trad. et prés. R. Keller, p. 19-65 (version de travail en français : « Histoire et linguistique : un trajet en analyse du discours »).

Guilhaumou J., 2005, « Où va l’analyse de discours ? Autour de la notion de formation discursive », Marges linguistiques 9, « Analyse du discours. État de l’art et perspectives », www.marges-linguistiques.com, p. 95-114, consulté le 26.07.05.

Guilhaumou J., Maldidier D., 1994, « La mémoire et l’événement : le 14 juillet 1989 », Langages 114, « Mémoire, histoire, langage », Paris, Larousse, p. 109-125.

Guilhaumou J., Maldidier D. et Robin R., 1994, Discours et archive. Expérimentations en analyse de discours, Bruxelles, Mardaga.

Gülich E., Krafft U., 1997, « Le rôle du “préfabriqué” dans les processus de production discursive », in Martins-Baltar M. (dir.), p. 241-276.

Halbwachs M., 1971 [1941], La topographie légendaire des Évangiles en terre sainte. Etude de mémoire collective, Paris, PUF, © PUF.

Halbwachs M., 1994 [1925], Les cadres sociaux de la mémoire, Paris, Albin Michel.

Halbwachs M., 1997 [1950], La mémoire collective, Paris, Albin Michel.

Havelange V., 2001, « Action cognitive et formation du lien social. Vers une réévaluation de la technique », in Paugam-Noisy H. et al. (dir.), La cognition entre individu et société : modèles et méthodes, Actes d’ARCO 2001, Paris, Hermès, p. 13-45.

Henry P., 1975, « Constructions relatives et articulations discursive », Langages 37, « Analyse du discours. Langue et idéologie », Paris, Didier-Larousse, p. 81-98.

Hintlkka J., 1989, L’intentionnalité et les mondes possibles, trad. et prés. N. Lavand, Lille, Presses universitaires de Lille.

Honoré J.-P, 2000, « Entre usage et héritage : aspects formels du changement de nom (1949-1999) », Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions, p. 19-40.

Honoré J.-P., Paveau M.-A. et Périès G. (dir.), 2000, Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions.

Hottois G., 1989, Du sens commun à la société de communication, Paris, Vrin.

Houdé O. et al. (dir.), 1998, Vocabulaire des sciences cognitives, Paris, PUF.

Husserl E. 1992 [1947], Méditations cartésiennes, Introduction à la phénoménologie, trad. G. Peiffer et E. Levinas, Paris, Vrin.

Husserl E., 1963 [1913], Idées directrices pour une phénoménologie, trad. P. Ricœur, Paris, Gallimard.

Hymes D., 1984 [1973], Vers la compétence de communication, trad. F. Mugler, Paris, Hatier-Crédif.

Jacques F., 1986, « Sens commun, lieu commun, sens communicable », Revue internationale de philosophie, n° 158, « Sens commun Common sense » (dir. : Michel Meyer), Paris, PUF, p. 207-220.

Janet P., 1928, L’évolution de la mémoire et de la notion de temps. Compte rendu intégral des conférences faites au Collège de France, Paris, A. Chahine.

Jermann P. 1996, Conception et analyse d’une interface semi-structurée dédiée à la co-résolution de problème, mémoire pour le Diplôme d’études spécialisées, Université de Genève, www.tecfa.unige.ch, consulté le 24.07.2005.

Jermann P., 2004, Support for Interaction Regulation in Collaborative Problem-Solving, thèse présentée à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation de l’Université de Genève, www.tecfa.unige.ch, consulté le 14.08.2005.

Jeudy H.-P., 2001, La machinerie patrimoniale, Paris, Sens et Tonka.

Johnson M., 1989, « Image-Schematic Bases of Meaning », Recherches sémiotiques I Semiotic Inquiry, 9 (1-2-3), Association canadienne de sémiotique, p. 109-118.

Jonassen D.H., 1992, « Implementing Cognitive Tools ? », in Kommers P.A.M. et al. (eds.), Cognitive Tools for learning, NATO ASI Series, Vol. F 81, Berlin : Springer-Verlag.

Jonasson K., 1992, « La référence des noms propres relève-t-elle de la deixis ? », in Morel M.-A. et L. Danon-Boileau (dir.), La deixis, Paris, PUF, p. 457-478.

Julia C, 2001, Fixer le sens ? La sémantique spontanée des gloses de spécification du sens, Paris, PSN.

Kaës R., 2000 [1976], L’appareil psychique groupai, Paris, Dunod.

Kant E., 1995 [1790], Critique de la faculté de juger (Analytique du beau), trad. A. Renaut, Paris, Garnier-Flammarion.

Kekenbosch C, 1994, La mémoire et le langage, Paris, Nathan Université.

Kerbrat-Orecchioni C, 1977, La connotation, Lyon, Presses universitaires de Lyon.

Kerbrat-Orecchioni C, 1980, L’énonciation. De la subjectivité dans le langage, Paris, A. Colin, © Armand Colin.

Kerbrat-Orecchioni C, 1986, L’implicite, Paris, A. Colin.

Kleiber G., 1981, Problèmes de référence : descriptions définies et noms propres, Paris, Klincksieck.

Kleiber G., 1984, « Dénominations et relations dénominatives », Langages 76, « La dénomination », Paris, Larousse, p. 77-94.

Kleiber G., 1990, La sémantique du prototype. Catégories et sens lexical, Paris, PUF.

Kleiber G., 1999, « Du sens. En général et en particulier », in Problèmes de sémantique. La polysémie en questions, Lille, Presses universitaires du Septentrion, p. 15-52.

Kleiber G., 2001a, « Remarques sur la dénomination », Cahiers de praxématique 36, « Linguistique de la dénomination », Montpellier, Praxiling, p. 21-41.

Kleiber G., 2001b, « Sur le sens du sens : objectivisme et constructivisme », in Keller D. et al. (dir.), Percevoir : monde et langage. Invariance et invariabilité du sens vécu, Sprimont, Pierre Mardaga, p. 335-370.

Kleiber G., 2001c, L’anaphore associative, Paris, PUF.

Koren R., 1996, Les enjeux éthiques de l’écriture de presse et la mise en mots du terrorisme, Paris, L’Harmattan.

Koren R., 2002, « La “Nouvelle Rhétorique”, “technique” et/ou “éthique” du discours : le cas de l’“engagement” du chercheur », in Koren R., Amossy R. (dir.), 2002, Après Perelman : quelles politiques pour les nouvelles rhétoriques), Paris, L’Harmattan, p. 197-228.

Koselleck R., 1997 [1975], L’expérience de l’histoire, trad. A. Escudier, Paris, Gallimard-Le Seuil.

Krieg A., 2003, Purification ethnique : une formule et son histoire, Paris, CNRS Editions.

Krieg-Planque A., 2006 (à par), « L’intentionnalité de l’action mise en discours. Le caractère intentionnel des crimes de masse sur la scène médiatique », texte présenté au colloque « Face aux crises extrêmes », organisé par le GDR CNRS Crises extrêmes, CERAPS, Université Lille 2, 21-22 octobre 2004, actes sous la direction de J. Siméant.

Labbé D., 1995, « Les métaphores du général de Gaulle », Mots. Les langages du politique 43, « Actes d’autorité, discours autoritaires », Paris, Presses de Science po, 51-61.

Laborde-Milaa L, Paveau M.-A., 2003, « L’ancrage médiatique des normes littéraires », in Amossy R., Maingueneau D. (dir.), L’analyse du discours dans les études littéraires, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, p. 361-376.

Labov W., 1978 [1976], Le parler ordinaire. La langue dans les ghettos noirs des États-Unis, trad. A. Kihm, Paris, Éditions de Minuit.

Lafont R., 1978, Le travail et la langue, Paris, Flammarion.

Lakoff G., 1987, Women, Fire and Dangerous Things : What Categories Reveal About the Mind, Chicago, The University of Chicago Press.

Lakoff G., 2000, « Philosophy in the flesh. A talk with G. Lakoff », by J. Brockman, The Third Culture, Edge 51, 11 p., http://serbal.pntic.mec.es/Aparte-Rei/, consulté le 10.08.04.

Lakoff G., 2003, « Cognitive Activism : The importance of Cognitive Linguistics for politics », conférence au colloque Language, Culture and Cognition, An International Conference on Cognitive Linguistic, July 16-18, Braga, Catholic University of Portugal.

Lakoff G., Johnson M., 1985 [1980], Les métaphores dans la vie quotidienne, trad. M. de Fornel, Paris, Minuit.

Lakoff G., Johnson M., 1999, Philosophy in the Flesh : The Embodied Mind and Its Challenge to Western Thought, New York, Basic Books.

Landragin N., 2004, « Saillance physique et saillance cognitive », Corela (Cognition Représentation langage), revue en ligne, vol. 2, n° 2, http://edel.univ-poitiers.fr/corela, consulté le 22.12.2004.

Larsson B., 1997, Le « bon »sens commun. Remarques sur le rôle de la (re)cognition intersubjective dans l’épistémologie et l’ontologie du sens, Études romanes de Lund 57, Lund, Lund University Press.

Le Ny J.-F., Kintsch W. (dir.), 1982, « Langage et compréhension », Bulletin de psychologie 356, t. 35, fasc. 11-16, Paris.

Lefebvre-Teillard A., 2000, « Le nom propre et la loi », Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions, p. 9-18.

Legendre P., 1974, L’amour du censeur, Paris, Seuil.

Leroy S., 2004, Le nom propre en français, Paris, Ophrys.

Leroy S. (dir.), 2005, « Noms propres : la modification », Langue française 146, Paris, Larousse.

Leroy S., Siblot P., 2000, « L’antonomase entre nom propre et catégorie nominale », Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions, p. 89-104, © ENS Éditions.

Lévi-Strauss C, 1958, Anthropologie structurale, Paris, Plon.

Lévi-Strauss C, 1962, La pensée sauvage, Paris, Presses Pocket.

Leyens J.-P., Yzerbyt V. et Schadron G., 1996 [1994], Stéréotypes et cognition sociale, trad. G. Schadron, Sprimont, Mardaga.

Lieury A., 2005, Psychologie de la mémoire. Histoire, théories, expériences, Paris, Dunod.

Locke J., 2001 [1690], Essai sur l’entendement humain, Paris, Vrin.

Lopez Munoz J.M. et al. (prés.), 2004, Le discours rapporté dans tous ses états, Paris, L’Harmattan.

Loraux N., 2005 [1997], La cité divisée. L’oubli dans la mémoire d’Athènes, Paris, Payot et Rivages.

Louis P., 1995, Du bruit dans Landerneau. Les noms propres dans le parler commun, Paris, Arléa.

Lyons J., 1990 [1978], Sémantique linguistique, Paris, Larousse.

Maingueneau D., 1984, Genèses du discours, Bruxelles, Pierre Mardaga.

Maingueneau D., 1987, Nouvelles tendances en analyse du discours, Paris, Hachette.

Maingueneau D., 2002, « Problèmes d’ethos », Pratiques 113-114, Metz, Cresef, p. 55-67.

Maingueneau D., 2005, « L’analyse du discours et ses frontières », Marges linguistiques 9, « Analyse du discours. État de l’art et perspectives », www.marges-linguistiques.com, p. 64-75, consulté le 27.05.05.

Maldidier D. (prés.), 1990, L’inquiétude du discours. Textes de M. Pêcheux, Paris, Éditions des Cendres.

Maldidier D., 1993, « L’inquiétude du discours. Un trajet dans l’histoire de l’analyse du discours : le travail de Michel Pêcheux », Semen 8, « Configurations discursives », Besançon, Annales littéraires de l’université de Besançon.

Marandin J.-M., 1986, « Ce est un autre. L’interprétation anaphorique du syntagme démonstratif », Langages 81, « Analyse du discours, nouveaux parcours », Paris, Larousse, p. 75-109.

Marandin J.-M., 1993, « Syntaxe, discours. Du point de vue de l’analyse du discours », Histoire Épistémologie Langage, XV-2, Saint-Denis, SHESL, Presses universitaires de Vincennes, p. 155-177.

Markovits F., 1999, « Histoire naturelle du préjugé », in Amossy R., Delon M. (dir.), p. 73-90.

Martin R., 1983, Pour une logique du sens, Paris, PUF.

Martin R., 1987, Langage et croyance. Les « univers de croyance » dans la théorie sémantique, Bruxelles, Mardaga.

Martins-Baltar M. (éd.), 1997, La locution entre langue et usages, Fontenay, ENS Éditions.

Maurer B., 1998, « Représentation et production de sens », Cahiers de praxématique 31, « Linguistique et représentation (s) », Montpellier, Praxiling, p. 19-38.

Mejri S., 1997, « La mémoire des séquences figées : une troisième articulation ou la réhabilitation du culturel dans le linguistique », in Clas A. et al. (dir.), p. 3-12.

Merleau-Ponty M., 1945, Phénoménologie de la perception, Paris, Gallimard, © Éditions Gallimard.

Minsky M., 1975, « A framework for representing knowledge », in P.H. Winston (éd.). The Psychology of Computer Vision, New York, Mac Graw Hill, http://web.media.mit.edu/-minsky/, consulté le 13.07.2005.

Moeschler J., Reboul A., 1994, Dictionnaire encyclopédique de pragmatique, Paris, Seuil.

Moirand S., 2002, « Discours sur la science et positionnements idéologiques », communication présentée au colloque De l’analyse du discours à celle de l’idéologie : les formations discursives, Montpellier (version de travail).

Moirand S., 2003a, « Les lieux d’inscription d’une mémoire interdiscursive », in Le langage des médias : des discours éphémères ?, Paris, L’Harmattan, p. 83-111.

Moirand S., 2003b, « Quelles catégories descriptives pour la mise au jour des genres de discours ? », contribution à la journée d’étude « Les genres de l’oral », organisée par C. Kerbrat-Orecchioni et V. Traverso le 18 avril 2003, Université Lumière Lyon 2, http://gric.univ-lyon2.fr/Equipel/actes/journees_genre.htm, consulté le 30.06.2004.

Moirand S., 2004a, « La circulation interdiscursive comme lieu de construction de domaines de mémoire par les médias », in Lopez Munoz J.M. et al. (dir), Le discours rapporté dans tous ses états, Paris, L’Harmattan, p. 373-385.

Moirand 2004b, « L’impossible clôture des corpus médiatiques. La mise au jour des observables entre contextualisation et catégorisation », Tranel 40, « Approche critique des discours : constitution des corpus et construction des observables », Université de Neuchâtel, p. 71-92.

Moirand S., 2004c, « De la médiation à la médiatisation des faits scientifiques et techniques : où en est l’analyse du discours ? », in Actes du colloque « Sciences, médias et sociétés », ENS-LSH de Lyon, 15-17.06.2004, http://sciences-medias.ens-lsh.fr, consulté le 19.07.2005.

Moirand S., 2004d, « Le dialogisme, entre problématiques énonciatives et théories discursives », Cahiers de praxématique 43, « Aspects du dialogisme », Montpellier, Praxiling, Publications de l’université Paul-Valéry, Montpellier 3, p. 189-220.

Moirand S., 2004e, « De la nomination au dialogisme : quelques questionnements autour de l’objet de discours et de la mémoire des mots », in Cassanas A. et al. (dir.), Dialogisme et nomination, actes du IIIe colloque Jeunes chercheurs, Publications de l’université Paul-Valéry, Montpellier 3, p. 27- 61.

Moirand S. et al., 1994, Parcours linguistiques de discours spécialisés, Berne, Peter Lang.

Moirand S., Porquier R., (à par.), « De l’éthique de la nomination à l’éthique de l’interprétation : autour du mot “otage” et de quelques autres... », volume de mélanges en hommage à B. Gardin.

Molino J. (dir.), 1982, Langages 66, « Le nom propre », Paris, Larousse.

Molino J., 1982, « Le nom propre dans la langue », Langages 66, « Le nom propre », Paris, Larousse, p. 5-20.

Moore G.E., 1985 [1925], « Apologie du sens commun » (« A defence of commonsense »), trad. in Armengaud F., 1985, G.E. Moore et la genèse de la philosophie analytique, Paris, Klincksieck, p. 135-160.

Moore G.E., 1993 [1962], Commonplace Book 1919-1953, Key texts, « Classic Studies in the History of Ideas », edited by Casimir Lewy, Thoemnes Press.

Morton J., 1970, « Functional model of memory », in Norman D. (éd.), Models of memory, New York, Academic Press.

Moss A., 2002 [1996], Les recueils de lieux communs. Apprendre à penser à la Renaissance, trad. P. Eichel-Lojkine et al., Paris, Droz.

Nagel E., 1979 [1961], The Structure of Science : Problems in the Logic and Scien-tific Explanation, Indianapolis, Hackett Pub. Co.

Nardi B.A., 1996, « Activity Theory and Human Computer Interaction », in Nardi B.A. (éd.), Context and Consciousness. Activity Theory and Human-Computer Interaction, Cambridge, Massachusetts, The MIT Press.

Nee É., 2006 (à par.), « (L’)insécurité ou de la fabrication d’un objet consensuel dans le discours de presse », in Matérialités de l’activité de nomination : formats, discours, représentations, Actes du colloque international de jeunes chercheurs EA 2290 SYLED, Paris, Université de la Sorbonne nouvelle – Paris 3.

Neveu F., 2004, Dictionnaire des sciences du langage, Paris, A. Colin.

Nora P., (dir.), 1984-1992, Les lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 7 tomes.

Nyckees V., 1997, « Pour une archéologie du sens figuré », Langue française 113, « Aux sources de la polysémie nominale », Paris, Larousse, p. 49-65.

Nyckees V., 1998a, La sémantique, Paris, Belin.

Nyckees V., 1998b, « Humaine référence. La sémantique cognitive face à l’ob-jectivisme », Sémiotiques 15, « Position(s) de la référence », Paris, Didier-Érudition, p. 33-59.

Nyckees V., 1999, La théorie sémantique entre histoire, culture et cognition, synthèse pour l’Habilitation à diriger des recherches, Université Marc Bloch, Strasbourg 2.

Nyckees V., 2000, « Quelle est la langue des métaphores ? », Cahiers de Praxéma-tique 35, « Sens figuré et figuration du monde », Montpellier, Publications de l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3, p. 115-139.

Nyckees V, 2003, « La perspective médiationniste en linguistique », in Siksou M. (éd.), Variation, construction et instrumentation du sens, Paris, Hermès, p. 47-72.

Nyckees V, (à par.), « Rien n’est sans raison : les bases d’une théorie continuiste de l’évolution sémantique », in Candel D. et Gaudin F. (dir.), Aspects diachroniques du vocabulaire, collection « Dyalang », Rouen, Publications de l’Université de Rouen.

Ogien A., 1994, « Les propriétés sociologiques du concept », in Fradin B. et al. (dir.), L’enquête sur les catégories, Paris, Éditions de l’EHESS, p. 243-269.

Ogien A., 2006, La sociologie après Wittgenstein, Paris, Economica.

Paulhan J., 1988 [1953], La preuve par l’étymologie, Cognac, Le temps qu’il fait.

Pavard B. (dir.), 1994, Systèmes coopératifs : de la modélisation à la conception, Atelier Cognition partagée Prescot-Toulouse, Toulouse, Octarès.

Paveau M.-A., 1995, Le discours de la presse nationale française sur l’opération Turquoise. Rwanda 23.06.1994-29.08.1994, Paris, rapport de recherche pour la FED (Fondation pour les études de défense).

Paveau M.-A., 1997 : « Paroles de militaires. Les “Libres réflexions sur la défense” dans la revue Armées d’aujourd’hui – 1986-1996 », Mots. Les langages du politique 51, « Signes et rhétoriques militaires », Paris, Presses de Sciences Po, p. 58-74.

Paveau M.-A., 1999 : « Formes et fonctions de la doxa dans les discours sur l’école », Mots. Les langages du politique 61, « L’École en débats », Paris, Presses de Sciences Po, p. 9-27.

Paveau M.-A., 2000 : « Les frontières discursives de la militarité », Langage et société 94, « Discours militaires sur les médias », Paris, MSH, p. 45-74.

Paveau M.-A., 2001 : « Œuvre littéraire et texte journalistique : la querelle des implicites », Le français aujourd’hui 134, Paris, AFEF, p. 15-31.

Paveau M.-A., 2002, « Ce qui va sans dire dans les discours sur l’école. Bruyants clichés et partages silencieux », in Bordas E., Rannoux C. (dir.), Clichés et cli-chages. Mélanges Anne-Marie Perrin-Naffakh, Poitiers, La Licorne, p. 155-174.

Paveau M.-A., 2003a, « Les voix du sens commun dans les discours sur l’école », Pratiques 117-118, Metz, CRESEF, p. 29-50.

Paveau M.-A., 2003b, « L’entrée Doxa : pour un traitement rigoureux d’une notion floue », Mots. Les langages du politique 71, « Mondialisation (s) », Lyon, ENS Éditions, p. 176-181.

Paveau M.-A., 2004, Les cadres du discours. Des pratiques lexicales à l’analyse linguistique du sens commun, synthèse pour l’Habilitation à diriger des recherches, Université Paris 3.

Paveau M.-A., 2005, « Linguistique populaire et enseignement de la langue : des catégories communes ? », Le français aujourd’hui 151, « Penser, classer : les catégories de la discipline », Paris, AFEF-Armand Colin, p. 95-107.

Paveau M.-A., Rosier L., 2005, « Grammaire de la liste », communication au colloque Représentations du sens linguistique 3, « Les sens en marge », Bruxelles, 3-5 novembre.

Pêcheux M., 1975a, « Introduction », Langages 37, « Analyse du discours. Langue et idéologie », Paris, Didier-Larousse, p. 3-6.

Pêcheux M., 1975b, Les vérités de La Palice. Linguistique, sémantique, philosophie, Paris, Maspero, partiellement repris in Maldidier D. (prés.), 1990, p. 175-244.

Pêcheux M., 1983, « Le discours : structure ou événement ? », in Maldidier D. (prés.), 1990, p. 303-323.

Pêcheux M., Fuchs C, 1975, « Mises au point et perspectives à propos de l’analyse automatique du discours », Langages 37, « Analyse du discours. Langue et idéologie », Paris, Didier-Larousse, p. 7-80.

Pêcheux M., Haroche C. et Henry P., 1971, « La sémantique et la coupure saussurienne », Langages 24, « Épistémologie de la linguistique », Didier-Larousse, repris in Maldidier D. (prés.), 1990, p. 133-153.

Peirce C.S., 2003, Pragmatisme et sciences normatives. Œuvres philosophiques II, sous la direction de C. Tiercelin et P. Thibaud, trad. C. Tiercelin et al., Paris, Éditions du Cerf.

Perec G., 2003 [1985], Penser/Classer, Paris, Seuil.

Périès G., 2000, « Au nom de l’ennemi : tactiques de la parole doctrinale dans le discours militaire français », Mots. Les langages du politique 63, « Noms propres », Lyon, ENS Éditions, p. 60-73.

Petit J.-L., 1996, Solipsisme et intersubjectivité : quinze leçons sur Husserl et Wittgenstein, Paris, Cerf.

Plantin C, 1993 (dir.), Lieux communs. Topoï, stéréotypes, clichés, Actes du colloque de Lyon, Paris, Kimé.

Plantin C, 2002, entrée Doxa in Charaudeau P., Maingueneau D. (dir.), 2002, p. 197-198.

Popper K., 1973 [1934], La logique de la découverte scientifique, trad. N. Thyssen-Rutten, P. Devaux, Paris, Payot.

Popper K., 1991 [1979], La connaissance objective. Une approche évolutionniste, trad. J.-J. Rosat, Paris, Champs Flammarion.

Prandi M., 2004, The Buiding Blocks of Meaning. Ideas for a Philosophical Grammar, Amsterdam/Philadelphia, John Benjamins Publishing Company.

Proust M., 1954 [1913], Du côté de chez Swann, Paris, Gallimard.

Putnam H., 2003 [1975], « La signification de “signification” », trad. D. Boucher, in Fisette D., Poirier P. (éds), p. 41-83.

Rabatel A., 2000, « Valeurs représentative et énonciative du “présentati” c’est et marquage du point de vue », Langue française 128, « L’ancrage énonciatif des récits de fiction », Paris, Larousse, p. 52-73.

Rabatel A., 2005, « Effacement énonciatif et argumentation indirecte. “On-per-ceptions”, “on-représentations” et “on-vérités” dans les points de vue stéréotypés », in Raccah P.-Y. (dir.), Signes, langues, cognition, Paris, L’Harmattan, p. 87-118.

Ramognino N., Vergès P. (dir.), 2005, Sociologie et cognition sociale, Publications de l’université de Provence.

Rastier F., 1991 [2e éd. 2001], Sémantique et recherches cognitives, Paris, PUF. Rastier F., 2005, « Discours et texte » (lère partie), www.revue-texto.net, consulté le 13.07.2005. Reboul O., 1975, Le slogan, Bruxelles, Complexe.

Resnick L.B., 1991, « Shared Cognition : Thinking as a Social Practice », in Res-nick L.B., Levine J.M. et Teasley S.D. (eds.), Perspectives on Socially Shared Cognition, Washington, American Psychological Association, p. 1-19.

Rey-Debove J., 1978, Le métalangage. Étude linguistique du discours sur le langage, Paris, Le Robert.

Ricœur P., 2000, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Seuil © Éditions du Seuil, 2000 (coll. Points Essais, 2003).

Robin R., 1973, Histoire et linguistique, Paris, A. Colin.

Robin R. 1975, « Le champ sémantique de “féodalité” dans les cahiers de doléances généraux de 1789 », Bulletin du Centre d’analyse de discours de Lille 3, 2, Lille, p. 61-86.

Robin R., 2001, Berlin chantiers : essai sur les passés fragiles, Paris, Stock.

Robin R., 2004, « Entre histoire et mémoire », in Müller B. (dir.), L’histoire entre mémoire et épistémologie. Autour de Paul Ricœur, Éditions Payot Lausanne, p. 39-73, © Éditions Payot Lausanne.

Rosch E., 1977, « Human categorization », Studies in Cross-Cultural Psychology, vol. I, Neil Warren (éd.), New York, Academic Press, p. 1-42.

Rosier L., 2002, « Des “profileurs” de renonciation : les constructions avec genre, sorte et espèce », Linx numéro spécial, Mélanges offerts à M. Perret, Université de Paris 10 – Nanterre, p. 359-369.

Rosier L., 2003, « Du discours rapporté à la circulation des discours : l’exemple des dictionnaires de "critique ironique" », Estudios de lenguay literatura fran-cesas 14, « Formes et stratégies du discours rapporté », Cadiz, Universidad de Cadiz, p. 63-81.

Rosier L., 2004, « La circulation des discours à la lumière de “l’effacement énonciatif” : l’exemple du discours puriste sur la langue », Langages 156, « Effacement énonciatif et discours rapporté », Paris, Larousse, p. 65-78.

Royer V., 1994, « Partage de croyances : condition nécessaire pour un système coopératif ? », in Decortis F., Pavard B., p. 53-71.

Rumelhart D.E., 1975, « Notes on a Schéma for Stories » in Bobrow D.G., Collins A. (eds), Representation and Understanding, New York : Academic Press, p. 533-536.

Sacks O., 1988 [1985], L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, Paris, © Éditions du Seuil, 1988, pour la traduction française (nouvelle édition, 1990, coll. Points Essais, 1992).

Saint Augustin, 1993, Les confessions, livre X : « Temps présent, mémoire et désir », Paris, Folio, p. 331-403.

Salem A. 1987, Pratique des segments répétés, Paris, Klincksieck.

Salem A. 1988, « Le temps lexical », Mots. Les langages du politique 17, Paris, Presses de la FNSP, p. 105-131.

Sapir E., 1968 [1921], Linguistique, trad. J.-É. Boltanski et N. Soulé-Susbielles, Paris, Gallimard.

Sarfati G.-É., 1996, La sémantique : de l’énonciation au sens commun. Éléments pour une pragmatique topique, synthèse pour l’habilitation, Université de Paris 4, consulté sur www.revue-texto.net le 15.03.2005.

Sarfati G.-É., 1998, « De la philosophie du langage à la critique des discours », in Sarfati G.-É. (dir.), Discours, culture, politique. Essai de redéfinition de la fonction critique, Ambassade de France en Israël, Institut français, p. 11-24.

Sarfati G.-É., 2002a, « Aspects épistémologiques et conceptuels d’une théorie linguistique de la doxa », in Amossy R., Koren R. (dir.), Après Perelman : quelles politiques pour les nouvelles rhétoriques ?, Paris, L’Harmattan, p. 57-90.

Sarfati G.-É., 2002b, Précis de pragmatique, Paris, Nathan.

Saussure F. (de), 1995 [1916], Cours de linguistique générale, Paris, Payot.

Saussure F. (de), 2002, Écrits de linguistique générale, Paris, Gallimard.

Schapira C., 1999, Les stéréotypes en français : proverbes et autres formules, Paris, Ophrys.

Schutz A., 1987 [1972], Le chercheur et le quotidien. Phénoménologie des sciences sociales, trad. A. Noschis-Gilléron, Paris, Méridiens Klincksieck.

Searle J., 1998 [1995], La construction de la réalité sociale, trad. C. Tiercelin, Paris, Gallimard.

Sériot P., 1986, « La langue de bois et son double », Langage et société 35, Paris, Éditions de la MSH, p. 7-32.

Shank R.C., 1982, Dynamic Memory. A Theory of Reminding and Learning in Computers and People, Cambridge, Cambridge University Press.

Shank R.C., Abelson R., 1977, Scripts, Plans, Goals, and Understanding. Lawrence Erlbaum Associates, Hillsdale.

Siblot P., 1987, « De la signifiance du nom propre », Cahiers de praxématique 8, « Le nom propre », Praxiling, Publications de l’université Paul-Valéry, Montpellier 3, p. 97-114.

Siblot P., 1993, « De la prototypicalité lexicale à la stéréotypie discursive. La casbah des textes français », in Plantin C. (dir.), p. 342-354.

Siblot P., 1999, « De l’un à l’autre. Dialectique et dialogisme de la nomination identitaire », in Bres J. et al. (dir.), L’autre en discours, Montpellier, Praxiling-Dyalang, p. 27-43.

Sitri F., 2003, L’objet du débat. La construction des objets de discours dans des situations argumentatives orales, Paris, PSN.

Soares da Silva A. et al., 2004, Linguagem, Cultura e Cognição. Estudios de Lin-guistica Cognitiva, Coimbra, Editora Almedina, 2 Vol.

Stalnaker R., 1973, « Presuppositions », Journal of Philosophical Logic 2, p. 447-457 (re-printed in Hockney D., Harper W. and Freed B. (eds.), 1975, Contemporary Research in Philosophical and Linguistic Semantics, Dordrecht, D. Reidel).

Stalnaker R., 1974, « Pragmatic Presuppositions », in Munitz M.K., Unger P. (eds.), Semantics and Philosophy, New York, New York U. Press, p. 197-213 (reprinted in Davis S., 1991, Pragmatics : A reader, New York and Oxford, Oxford University Press).

Stalnaker R., 1977, « Pragmatic Presuppositions », in Rogers A., Wall B. & Murphy J.P. (eds.), Proceedings of the Texas Conference on Performatives, Presuppositions and Implicatures, Arlington, Center for applied Linguistics, p. 135-147.

Thom R, 1987, La langue de bois, Paris, Julliard.

Tiercelin C, 1997, « Sur l’idéalisme de C.S. Peirce », Revue philosophique, 3, p. 337-352.

Tournier M., 1992, Des mots sur la grève. Propos d’étymologie sociale 1, Publications de l’Inalf, Paris, Klincksieck.

Tournier M., 1997, Des mots en politique. Propos d’étymologie sociale 2, Publications de l’Inalf, Paris, Klincksieck.

Tournier M., 2001, Aux sources du sens. Propos d’étymologie sociale 3, Lyon, ENS Éditions.

Veniard M., 2004, « Guerre dans le discours de presse sur les conflits armés : orientation argumentative et marque de point de vue », in Actes des VIe rencontres jeunes chercheurs de l’ED 268 « Langages et langues », Paris, Université de la Sorbonne nouvelle, p. 24-28.

Verhagen A., 2004, « Language, culture, nature : Exploring new perspectives », in Linguagem, Cultura e Cognição : Estudos de Linguistica Cognitiva, Coimbra, Editora Almedina, www.arieverhagen.nl, consulté le 14.08.04.

Voltaire, 1994 [1775], « Aventure de la mémoire », in Romans et contes en vers et en prose, Paris, La pochothèque, p. 770-773.

Watzlawick P., 1978 [1976], La réalité de la réalité, trad. E. Roskis, Paris, Seuil.

Weber M., 1992 [1913], « Essai sur quelques catégories de la sociologie compréhensive », in Essais sur la théorie de la science, Paris, Presses Pocket, p. 301-364.

Weinreich U., 1963, « On the Semantic Structure of Language », in Green-berg J.H. (ed.), Universals of language, Cambridge, Massachussetts, The MIT Press, p. 114-171.

Weinrich H., 1999 [1997], Léthé. Art et critique de l’oubli, trad. D. Meur, Paris, Fayard.

Wilmet M., 2003 [1997], Grammaire critique du français, Bruxelles, Duculot. Yates F.A., 1975 [1966], L’art de la mémoire, Paris, Gallimard.

Zonabend F., 1977, « Pourquoi nommer ? », in L’identité, séminaire dirigé p C. Lévi-Strauss, Paris, Grasset, p. 54-69.

Zonabend F., 1980, « Le nom de personne », L’Homme 20, Paris, Éditions l’EHESS, p. 7-23.

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540