Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Économie et développement urbain durable

 | 
Bruno Duplessis
, 
Charles Raux

Introduction

Texte intégral

1Le réseau Economie et Développement Urbain Durable est une structure informelle rassemblant six laboratoires de recherche et CDC Climat Recherche. Il s’est fixé quatre orientations.

2La première est de contribuer à créer une synergie nationale de recherche dans le champ Economie et Développement Urbain Durable. Cette synergie porte sur le contenu de la recherche dans ce champ et sa cohérence, en particulier avec une meilleure articulation entre modèles systémiques et questions issue du développement urbain durable. Les échanges permettront de rapprocher les problématiques, de définir des axes partagés en valorisant les complémentarités entre équipes, de participer à des projets communs. La synergie a aussi une dimension logistique pour l’organisation des échanges, la diffusion des informations et les comptes-rendus des travaux.

3La deuxième orientation est de favoriser l’utilisation des résultats de la recherche par les acteurs socio-économiques. Le réseau privilégie les rapports avec les élus locaux et les entreprises, privées et publiques, actives dans le développement urbain durable. Une finalité est de faire en sorte que ces acteurs puissent utiliser les résultats de la recherche pour éclairer leurs décisions et mieux appréhender les conséquences de celles-ci.

4La troisième orientation est de mettre en avant l’importance de la recherche appliquée dans le champ du développement urbain durable notamment vis-à-vis d’institutions de recherche et d’évaluation de la recherche.

5Enfin la quatrième orientation est d’attirer de jeunes chercheurs et de pérenniser leur engagement. La difficulté d’accroître les travaux de recherche dans le champ Economie et Développement Urbain Durable provient moins d’un manque de financement que d’une insuffisance de ressources humaines. Le réseau se fixe comme objectif d’attirer de jeunes chercheurs et de favoriser, par des contrats et un partenariat avec des entreprises, la pérennité de leur engagement au-delà des périodes de doctorat et de post-doctorat.

6Le principe d’une rencontre annuelle de présentation de travaux et d’échanges a été arrêté. La deuxième rencontre du réseau a donc eu lieu le 21 janvier 2010 à Lyon. Cet ouvrage rend compte des travaux présentés à cette occasion.

7La première partie de la journée a été consacrée à l’inventaire et à la prospective des émissions urbaines. Puis dans un deuxième temps, les travaux présentés ont concerné des éléments de politique publique pour la maîtrise des émissions dans le bâtiment. Enfin, les échanges de l’après-midi ont abordé les transports et en particulier la problématique de l’usage des sols dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques.

© Presses des Mines, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable